Passer au contenu principal
Par |

La filière du cacao n’est pas des plus simples. En effet, la culture de l’humble fève de cacao – principal ingrédient du chocolat, l’une des douceurs les plus prisées au monde –, est complexe. Les fèves de cacao sont principalement cultivées par de petits exploitants dans des régions où les infrastructures font défaut et qui offrent de mauvaises conditions de vie. La durabilité de la production de cacao est donc un véritable enjeu. La publication de la norme ISO 34101 en plusieurs parties, relative au cacao durable et traçable, offre un outil précieux pour soutenir les producteurs qui aspirent à la prospérité et à la durabilité.

Élaborée par les parties prenantes de tous les secteurs de la filière cacao, y compris des représentants des pays producteurs et des marchés consommateurs de cacao, la série ISO 34101 a pour objectif d’encourager la professionnalisation de la culture du cacao et donc de contribuer à l’amélioration des conditions de travail et des moyens de subsistance des producteurs. La norme couvre les aspects organisationnels, économiques, sociaux et environnementaux de la culture du cacao, comprend des exigences strictes en matière de traçabilité, et offre davantage de clarté quant à la durabilité du cacao utilisé.

ISO 34101-1, Cacao durable et traçable – Partie 1 : Exigences relatives aux systèmes de management de la durabilité du cacao, a pour but d’aider les utilisateurs à mettre en œuvre des pratiques efficaces leur permettant d’améliorer en continu leurs activités. La Partie 2, qui traite des exigences de performance, définit des critères économiques, sociaux et environnementaux, tandis que la Partie 3 spécifie les exigences de traçabilité du cacao produit de manière durable. La Partie 4 est destinée aux détenteurs de systèmes de certification, aux organismes de certification et à tous ceux qui souhaitent revendiquer la conformité à la norme ISO 34101. Elle se veut aussi un point de départ pour les producteurs qui ne seraient pas familiarisés avec le concept de production de fèves de cacao de manière durable, et leur donne du temps pour satisfaire progressivement aux exigences de la Partie 1, à mesure qu’ils acquièrent de l’expérience.

Les différentes parties d’ISO 34101 ont été élaborées par l’ISO, en collaboration avec le Comité européen de normalisation (CEN), par le biais de son comité technique CEN/TC 415, Cacao traçable et durable, dont le secrétariat est assuré par DS, le membre de l’ISO pour le Danemark, ainsi que du comité technique ISO/TC 34, Produits alimentaires, sous-comité SC 18, Cacao, dont le secrétariat est assuré conjointement par les membres de l’ISO pour le Ghana (GSA) et les Pays-Bas (NEN).

Des délégués du monde entier réunis lors de l’une des réunion du CEN/TC 415 et de l’ISO/TC 34/SC 18.

Selon Jack Steijn, qui préside à la fois le CEN/TC 415 et l’ISO/TC 34/SC 18, le processus d’élaboration d’ISO 34101, qui a impliqué de multiples parties prenantes, a été extrêmement positif pour la filière et il contribuera à améliorer les conditions de vie des producteurs de cacao, à respecter davantage l’environnement, et garantira aux consommateurs que leur chocolat a été produit à partir de fèves de cacao cultivées de manière durable.

« Les différentes parties de la norme permettront aux producteurs et aux organisations de producteurs de traiter sur le plan stratégique des questions qui menacent leur durabilité et d’en tirer parti par le biais d’approches proposées par des experts du monde entier », explique-t-il.

« En adoptant le plan de développement de la cacaoyère, un élément clé de la norme, les producteurs de cacao pourront évaluer s’ils tireront ou non parti de la transition vers une production durable. »

« S’ils font le choix de satisfaire aux exigences de la norme, ils seront alors davantage en mesure de se développer pour devenir des entrepreneurs dont les activités seraient viables sur le plan économique. »

MacMillan Prentice, Responsable de comité jumelé de l’ISO/TC 34/SC 18, ajoute pour sa part que « s’il est vrai qu’il existe déjà tout un éventail de programmes et d’initiatives positifs visant à améliorer la durabilité de la production de cacao, cette norme entend établir une référence sur laquelle d’autres programmes pourraient s’aligner pour bénéficier à tous.

« La Partie 4 de la série contribue à établir des conditions égales en termes de certification pour la durabilité de la filière en apportant de la clarté quant aux exigences applicables aux systèmes de certification et aux organismes de certification, quelque chose qui n’existait pas auparavant. »

Les différentes parties d’ISO 34101 sont disponibles auprès du membre de l’ISO dans votre pays ou sur l’ISO Store.

Informations associées

Contact

Clare Naden
Clare Naden

+41 22 749 0474

Normes


Default News
Katie Bird
Chef, Communication

+41 22 749 0431

Suivez l'actualité de l'ISO

Inscrivez-vous à notre Newsletter (en anglais) pour suivre nos actualités, points de vue et informations sur nos produits.