Résumé 

L'ISO 34-1:2004 spécifie trois méthodes pour la détermination de la résistance au déchirement du caoutchouc vulcanisé ou thermoplastique, à savoir:

  1. La méthode A, utilisant une éprouvette pantalon;
  2. La méthode B, utilisant une éprouvette angulaire, avec ou sans entaille de profondeur spécifiée;
  3. La méthode C, utilisant une éprouvette croissant entaillée.

La méthode A, qui utilise l'éprouvette pantalon, est utilisée de préférence, car elle n'est pas sensible à la longueur de la coupure, à la différence des deux autres éprouvettes dans lesquelles l'entaille doit être très étroitement contrôlée. En outre, les résultats obtenus sont plus facilement reliés aux caractéristiques de déchirement fondamentales du matériau et sont moins sensibles aux effets du module (pourvu que l'extension des jambes soit négligeable), et la vitesse de propagation de la déchirure est directement liée à la vitesse de séparation des mâchoires. Avec certains caoutchoucs, la propagation du déchirement n'est pas régulière et l'analyse des résultats peut être difficile.

La méthode B, mode opératoire (a), qui utilise une éprouvette angulaire sans entaille, associe l'initiation de l'amorçage et la propagation de la déchirure. La contrainte est concentrée à la base de l'angle jusqu'à ce qu'elle soit suffisante pour amorcer une déchirure qui se propage sous l'effet de contraintes ultérieures. Cependant, comme il est seulement possible de mesurer la force globale nécessaire pour rompre l'éprouvette, la force ne peut être décomposée en deux composantes dont une produit l'initiation et l'autre la propagation.

La méthode B, mode opératoire (b), qui utilise une éprouvette angulaire entaillée, mesure la force nécesaire pour propager une entaille déjà pratiquée dans l'éprouvette et la vitesse de propagation n'est pas directement liée à la vitesse de séparation des mâchoires.

La méthode C, qui utilise une éprouvette croissant, mesure la force nécessaire pour propager une entaille déjà pratiquée dans l'éprouvette et la vitesse de propagation n'est pas liée à la vitesse de séparation des mâchoires.

Une méthode particulière de détermination de la résistance au déchirement de petites éprouvettes de caoutchouc vulcanisé (éprouvettes de Delft) est spécifiée dans l'ISO 34-2.


Informations générales

  • État actuel :  Annulée
    Date de publication : 2004-03
  • Edition : 2
  • :
    ISO/TC 45/SC 2
    Essais et analyses
  • 83.060
    Élastomères

Vous avez une question?

Consulter notre FAQ

Service à la clientèle
+41 22 749 08 88

Horaires d’ouverture:
De lundi à vendredi - 09:00-12:00, 14:00-17:00 (UTC+1)

Suivez l'actualité de l'ISO

Inscrivez-vous à notre Newsletter (en anglais) pour suivre nos actualités, points de vue et informations sur nos produits.