Passer au contenu principal
Par |

Parce que la valeur d’un organisme repose sur la valeur de son personnel, la main-d’œuvre représente souvent l’un des postes de dépense les plus importants d’une entreprise. Or mesurer le retour sur investissement réel n’est pas une mince affaire. La toute première Norme internationale relative au bilan du capital humain devrait rendre la tâche plus aisée. 

Il est désormais reconnu qu’une stratégie efficace en matière de ressources humaines (RH) peut avoir un effet positif sur la performance organisationnelle. Par ailleurs, les coûts liés à la main-d’œuvre peuvent représenter jusqu’à 70 % des dépenses d’un organisme. Il est donc essentiel de disposer d’une stratégie pertinente.

S’il existe différents systèmes et processus de management des RH visant à maximiser le retour sur investissement du personnel, ceux-ci varient d’une entreprise à l’autre et d’un pays à l’autre, ce qui complique l’établissement de points de référence fiables et pertinents à l’échelon international. Une nouvelle norme ISO, tout juste publiée, offre désormais des moyens d’y parvenir reconnus partout dans le monde.

La norme ISO 30414, Management des ressources humaines – Lignes directrices sur le bilan du capital humain à l’attention des parties prenantes internes et externes, est la toute première Norme internationale permettant aux organismes d’avoir une vision claire de la contribution réelle de leur capital humain. Applicable aux entreprises de tous types et de toutes tailles, cette norme donne des recommandations dans les principaux domaines en lien avec les RH, comme la culture organisationnelle, le recrutement et le renouvellement du personnel (turnover), la productivité, la santé et la sécurité, ou le leadership.

Pour Ron McKinley, Président du comité technique de l’ISO chargé de son élaboration, ISO 30414 aidera les organismes à mieux comprendre leur influence sur leur personnel et à maximiser la contribution de leurs employés pour leur réussite à long terme.

« Le bilan du capital humain consiste à repenser la façon dont la valeur organisationnelle doit être comprises et évaluée, et à permettre une prise de décision davantage axée sur les données en matière de management de la main-d’œuvre », explique-t-il.

« En outre, en fournissant un certain nombre de mesures clés pertinentes reconnues à l’échelon international, les multinationales peuvent plus facilement transférer des informations relatives au capital humain, mieux contrôler leurs activités RH à l’international et assurer davantage de transparence vis-à-vis de toutes leurs parties prenantes », dit-il.

« Mais cette norme ne s’adresse pas uniquement aux multinationales. Elle offre aux organismes de toutes tailles, y compris aux PME, la possibilité de retenir les mesures qui leur paraissent les plus pertinentes. »

Selon M. McKinley, les pouvoirs publics et les décideurs politiques peuvent également tirer parti de cette norme qui leur permet de parvenir à une meilleure connaissance du développement du capital humain au niveau des organismes de leur pays par rapport à d’autres pays, un aspect important s’agissant des initiatives politiques relatives au marché du travail.

La norme ISO 30414 a été élaborée par le comité technique ISO/TC 260, Management des ressources humaines, dont le secrétariat est assuré par l’ANSI, le membre de l’ISO pour les États-Unis. La norme est disponible auprès du membre de l’ISO dans votre pays ou sur l’ISO Store.

Informations associées

Contact

Clare Naden
Clare Naden

+41 22 749 0474

Normes

ISO/TC 260
Management des ressources humaines

Default News
Katie Bird
Chef, Communication

+41 22 749 0431

Suivez l'actualité de l'ISO

Inscrivez-vous à notre Newsletter (en anglais) pour suivre nos actualités, points de vue et informations sur nos produits.