Passer au contenu principal

focus

L'actualité incontournable des Normes internationales
Par |

L’un des nombreux avantages de la nouvelle norme ISO sur le management de l’innovation est qu’elle est applicable partout, permettant aux entreprises de toutes tailles de rester suffisamment agiles, adaptables et résilientes pour faire face aux défis du monde d’aujourd’hui. Des experts de deux entreprises – l’une grande, l’autre petite – expliquent ici pourquoi ISO 56002 est un moteur essentiel de croissance durable et un facteur de valeur.

Sans innovations, où en serions-nous ? Nous n’y pensons pas toujours, mais sans des innovations comme, notamment, l’imprimerie, l’ampoule électrique, l’horloge et le téléphone – et, il va sans dire, bien sûr, la roue, qui a fait avancer les choses – nous vivrions encore à l’âge de pierre.

Retour au présent. Où en serions-nous sans ce mince objet métallique qui tient dans la paume de la main et qui se glisse aisément dans une poche ? Cet objet nous permet non seulement de nous connecter les uns aux autres, il nous donne aussi accès à l’Internet et à un monde d’informations. Selon le site de vente de téléphones portables bankmycell, 3,5 milliards de personnes utilisent aujourd’hui un smartphone.

Steve Jobs, co-fondateur d’Apple, entreprise désormais leader mondial des télécommunications, a ouvert la voie avec l’iPhone, qui est toujours l’un des smartphones les plus populaires et les plus recherchés. Steve Jobs, comme Bill Gates, Jeff Bezos, Mark Zuckerberg et Elon Musk, fait partie de ces grands innovateurs dont le nom est entré dans nos foyers et qui sont connus pour leur vision, leur créativité et leur détermination à repousser les limites pour atteindre leurs objectifs. Comme dans bien d’autres domaines, le succès ne vient pas du jour au lendemain. Jobs a connu avec Apple des hauts et des bas et la société SpaceX d’Elon Musk a mis 18 ans pour atteindre son objectif d’envoyer des astronautes dans l’espace. SpaceX est ainsi devenu en 2020 la première entreprise privée à lancer des astronautes pour la NASA et à ouvrir une nouvelle trajectoire pour les voyages et l’exploration dans l’espace.

3D printer in the process of printing a square-shaped metal-looking grid.

Numérisation accélérée

Après trois révolutions industrielles, les innovations nous ont rapidement conduit à l’ère numérique actuelle, celle de la « quatrième révolution industrielle ». Intelligence artificielle, robotique, apprentissage automatique quantique, impression 3D, etc. sont tous des termes d’usage courant aujourd’hui, même si leur signification nous échappe un peu.

Un article récent du Financial Times sur The Future Is Faster Than You Think, un livre co-écrit par Peter H. Diamandis et Steve Kotler, souligne que, pour ces auteurs, cette convergence de technologies est porteuse d’avancées encore plus importantes, et que, à leur avis, nous n’en sommes encore qu’au début. Cette nouvelle technologie a conduit à des innovations parfois extraordinaires dans le domaine de la santé et des soins de santé. Ainsi, à titre d’exemple, il est fait état dans le livre d’un astronaute embarqué en 2018 dans la Station spatiale internationale, qui avait pu, à l’aide d’une imprimante 3D, se confectionner une attelle pour soigner sa fracture au doigt.

Pour revenir sur terre, il faut toutefois savoir que pour chaque idée de génie, des milliers d’autres n’aboutissent jamais. Les Steve Jobs et les Elon Musk de ce monde sont des pionniers qui bousculent les idées reçues, des hommes de scène qui savent briller et utiliser admirablement leur aisance naturelle pour vendre leurs produits. Toutes les grandes entreprises ont d’abord été petites et il y a aujourd’hui de nombreuses startups qui mènent tranquillement leurs activités en utilisant des innovations et, plus particulièrement, des systèmes de management de l’innovation pour transformer leurs modèles commerciaux et leurs modèles d’entreprise – et, en même temps, pour avoir un impact positif sur nos vies.

Un organisme peut innover de manière plus efficace et plus efficiente si toutes les activités nécessaires et les autres éléments corrélés ou en interaction sont gérés comme un système.

Gérer les menaces existentielles

Dans notre monde en mutation rapide et de plus en plus interconnecté, où les économies sont vulnérables à des menaces existentielles telles que le changement climatique, peu d’entreprises, petites ou grandes, peuvent se permettre de rester immobiles et de s’en tenir au statu quo. Mais peut-on apprendre à innover ? Et de quoi a-t-on besoin pour concrétiser de brillantes idées et faire émerger de grandes nouveautés ? Comment gérer l’innovation dans une entreprise ou dans un commerce ? La norme ISO 56002 vous apportera une partie des réponses et constituera un bon point de départ.

Top section of three telecommunication cell towers viewed against blue skies.

Comme le spécifie ISO 56002:2019, nouvelle norme de système de management qui met l’accent sur l’innovation, « un organisme peut innover de manière plus efficace et plus efficiente si toutes les activités nécessaires et les autres éléments corrélés ou en interaction sont gérés comme un système ». Dans un blog de l’American National Standards Institute, le membre de l’ISO pour les États-Unis, il est expliqué que le recours à « un système de management de l’innovation apporte à l’organisme un regard sur la façon de déterminer sa vision de l’innovation, sa stratégie d’innovation et ses objectifs d’innovation, et d’établir le support et les processus nécessaires pour obtenir les résultats escomptés ». On peut y lire aussi qu’ISO 56002 est un atout pour toutes catégories d’organismes, « quels qu’en soient la forme juridique, le secteur ou la taille, car elle aide à l’établissement, la mise en œuvre, la tenue à jour et l’amélioration continue d’un système de management de l’innovation ».

Nous le voyons, l’un des grands avantages de la norme ISO 56002 est qu’elle est applicable aux entreprises de toutes tailles, de la plus petite à la plus grande. Prenons d’abord une grande entreprise, Sony Mobile. Johan Grundström Eriksson sait parfaitement comment la norme est mise en œuvre. Sous-Directeur du service Management System & Audits, Corporate Strategy, chez Sony Mobile, il est également membre du comité technique ISO/TC 279, Management de l’innovation. Son point de vue est particulièrement intéressant car il travaille depuis 20 ans avec le management de l’innovation et les systèmes de management de l’innovation, d’abord dans l’industrie alimentaire, puis dans le secteur des télécommunications. Les télécommunications sont, en particulier, il le souligne, « un secteur extrêmement dynamique et volatil depuis longtemps, qui a évolué avec chaque transition technologique passant de la 2G à la 3G puis à la 4G et maintenant à la 5G ».

Close view of a crowd of people recording video with their cell phones at night.

La genèse du succès

M. Eriksson explique que Sony Mobile, qui fait partie du grand Groupe Sony (dont le premier appareil, commercialisé en 1958, était un cuiseur à riz électrique), s’appuie sur des innovations internationales phares en matière d’ingénierie et de conception audio, vidéo, jeux et communications pour maintenir ses produits à la pointe de la concurrence. Précisant que l’innovation est ce qui détermine en fin de compte la pérennité de votre succès à long terme et la survie de n’importe quelle entreprise, il affirme : « L’innovation est la source de votre mission, de vos produits et services à venir et votre manière de garantir une croissance durable – les modalités de votre offre à la clientèle (ressources internes, collaboration, externalisation à des partenaires ou acquisition) n’entrent pas en jeu. »

L’innovation, il le souligne, est également cruciale pour les organisations non commerciales et les organismes publics. Ils doivent intégrer l’innovation et mettre en balance la mission et les besoins actuels de leur organisation avec les besoins futurs et les changements à venir. « Cela vaut pour les hôpitaux, les municipalités, les administrations des villes et les ONG », observe-t-il. En effet, l’innovation est décisive pour les Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies. Par exemple, l’ODD 9 – Industrie, innovation et infrastructure – reconnaît que l’investissement dans l’infrastructure et l’innovation est essentiel pour stimuler la croissance économique. Selon M. Eriksson, il y aura davantage de collaboration pour répondre aux besoins de la société entre le public et le privé, et « il y aura des opportunités commerciales pour la sauvegarde de la planète en favorisant une remise en état plus écologique et en fournissant la technologie propre qui permettra d’y parvenir ».

Selon M. Eriksson, l’adoption, par Sony Mobile, du système de management de l’innovation remonte au lancement des smartphones en 2007-2008, lorsqu’il a fallu renforcer les structures commerciales et les systèmes de management de l’entreprise pour passer de l’ancien téléphone mobile basique à l’ère de la 3G et de la 4G. Il a alors été chargé de veiller à ce que le système de gestion des affaires de Sony Mobile puisse également soutenir le management de l’innovation, de préparer l’avènement de la technologie 5G et d’innover de manière à aller au-delà de l’actuel marché des smartphones. « À l’époque », fait-il remarquer, « il n’y avait pas d’orientations claires ni de normes mondiales à disposition, alors en 2014, j’ai été engagé comme expert suédois par l’Institut suédois de normalisation, membre de l’ISO pour la Suède, pour participer, en tant que délégué, au travail de l’ISO/TC 279 qui a élaboré la norme ISO 56002, récemment publiée, sur le système de management de l’innovation. »

Comment gérer l’innovation dans une entreprise ou dans un commerce ?  La norme ISO 56002 vous apportera une partie des réponses et constituera un bon point de départ.

Une direction impliquée

Selon l’expert suédois, de 2014 à 2020, la norme de système de management de l’innovation en cours de préparation a inspiré Sony à différents niveaux, dans différentes filiales et sur plusieurs continents. « Cette norme en gestation a fourni, dès le départ, des perspectives, des concepts et des recommandations à retenir, expérimenter et tester de manière à en enrichir au fur et à mesure le contenu, plusieurs années avant publication. Le document est ainsi parvenu à un niveau de maturité soutenu, tout en offrant un degré de souplesse élevé dans la manière d’utiliser au mieux les nouvelles structures mises en place. »

Avec l’implication décisive de la direction envers ces nouvelles idées et sa participation à l’avancement de nouvelles opportunités, et grâce à l’apport de ressources permettant les investissements appropriés en termes de budgets de fonctionnement et d’adaptation des méthodes de travail, il a été possible d’opérer, par phases successives, une adaptation et une amélioration systématiques de la manière de travailler pour parvenir aux buts visés. L’objectif était, en l’occurrence, d’atteindre l’efficacité maximale possible et de respecter toutes les législations en vigueur, en tenant compte des nouvelles exigences du marché et des clients, ainsi que de toutes les règles internes à respecter.

Il fait ensuite valoir un autre argument inédit en faveur d’ISO 56002 : l’annonce qui vient d’être faite de la collaboration entre Sony et l’UNOPS (le Bureau des Nations Unies pour les services d’appui aux projets) à la poursuite de l’innovation axée sur les objectifs sociétaux. Il précise : « Les améliorations systématiques de la capacité d’innovation ont permis de mettre en place, au niveau de l’entreprise à Tokyo et en Europe, des structures communes pour le programme d’accélération des entreprises en démarrage de Sony. Ces structures constituent maintenant l’infrastructure du système de management de l’innovation du partenariat entre Sony et l’UNOPS qui appuie la collaboration entre les organisations dans cette démarche d’innovation durable. »

Group of four young people working together on a computer in an office environment.
Low-angle shot of a white-metal telephone communication tower with spiral staircase, photographed against the blue sky.

Investir dans l’innovation

Certes, toutes les grandes entreprises ont commencé petites (Sony a démarré après la Seconde Guerre mondiale avec un commerce électronique dans un grand magasin de Tokyo). ADOX est une petite entreprise de recherche et développement de produits établie à Buenos Aires, en Argentine. Cette entreprise de taille modeste – elle compte une soixantaine de personnes – a été créée par Javier Viqueira, dont le fils, Gonzalo Viqueira, chargé de la planification stratégique, déclare : « Nous sommes une entreprise avec un engagement social et une présence internationale, qui se définit par son agilité et par la mise au point de solutions innovantes ». Depuis plus de 20 ans, ADOX travaille à développer, en Argentine, « une industrie robuste mais dynamique au service de la qualité de vie des personnes, en misant constamment sur la formation du personnel et en investissant dans l’innovation et le développement technologique ».

Il explique qu’ADOX a réaffirmé son engagement au plan national en ouvrant une usine modèle dotée de la plus haute technologie pour le développement de nouvelles technologies, la fabrication d’équipements et de fournitures médicales, répondant aux Normes internationales les plus élevées et générant ainsi de nouvelles sources de travail. 

M. Viqueira n’est pas seulement engagé dans l’innovation, il a aussi été un promoteur enthousiaste du recours aux normes au sein de l’industrie. « Notre travail est pleinement conforme aux Normes internationales », dit-il. « Chez ADOX, nous travaillons selon les normes ISO et nous avons l’appui de l’ANMAT (l’Administration nationale des médicaments, des aliments et des dispositifs médicaux), et de l’INTI (l’Institut national de technologie industrielle), ainsi que le soutien des Centros Tecnológicos ADIMRA (Centres technologiques de la Chambre des industries métallurgique). ADOX présente le meilleur rapport qualité-prix. Le service technique que nous fournissons est efficace. Nous assurons une formation client pour l’utilisation correcte des équipements, et la modicité du prix des pièces de rechange est un gage de garantie de la qualité la plus élevée au plus faible coût d’exploitation ».

Un cadre efficace

Avec ISO 56002, l’entreprise ADOX a su utiliser toute cette créativité pour aboutir à un projet concluant. Comme l’indique M. Viqueira : « Nous avons mis en place des lignes directrices, des équipes spéciales et des indicateurs de performance clé. Ce sont des outils très utiles, car beaucoup de bonnes idées et d’initiatives ont tendance à faire long feu si l’organisation ne fournit pas la structure nécessaire pour les mener à bien ». Il fonde de grands espoirs, illimités semble-t-il, sur des normes telles qu’ISO 56002 sur le management de l’innovation. « Nous aimerions voir les systèmes d’innovation gagner de plus nombreuses branches de l’industrie (même celles que l’on n’associe pas d’ordinaire à l’innovation) et aussi encourager les projets de collaboration entre les entreprises, tant publiques que privées », observe-t-il, en poursuivant : « Je pense que le recours à ISO 56002 en tant que cadre efficace pourrait contribuer à dissiper les craintes que des projets communs peuvent inspirer à certaines entreprises ».

Dans un rapport publié en 2015 par le Forum économique mondial, Collaborative Innovation: Transforming Business, Driving Growth, Mark Esposito, Professeur de commerce et d’économie à la Harvard University Extension School et à la Grenoble École de Management (GEM), déclare : « Solidement ancrée dans les bases de l’intrapreneuriat, l’innovation collaborative est le moteur qui permet à des organisations modernes et agiles de créer de nouvelles capacités, et de lancer des idées radicalement nouvelles tout en testant les limites des marchés. Un véritable allié pour la croissance. »

Pour M. Viqueira, le management de l’innovation est une démarche essentielle. À l’ère actuelle du numérique, du fait que la nature du travail évolue et change aussi rapidement que la technologie, la gestion des talents gagne en complexité. « Les gens s’habituent à travailler à des projets très différents de leur travail quotidien, et nous voyons s’épanouir la créativité et observons en même temps un élargissement et un approfondissement de la compréhension de nos produits et de nos utilisateurs. C’est un cercle vertueux. »

M. Eriksson souligne en conclusion : « Que vous décidiez d’appliquer l’innovation dans un souci interne d’efficacité commerciale, pour instaurer une culture de la créativité, pour augmenter vos chances de survie ou simplement pour tirer inspiration des principes de management de l’innovation, commencez à n’importe quel rythme et dans n’importe quel ordre. Si vous puisez dans les recommandations fournies par ISO 56002 et démarrez aux bons niveaux, vous verrez rapidement que l’organisation crée la capacité d’influencer les sources de recettes à venir et, en gérant votre innovation, vous pourrez changer votre démarche d’innovation et l’orienter vers des horizons ouvrant un plus brillant avenir. »

UV column that combines ultraviolet germicidal radiation with personalized programming for the disinfection of hospital environments.

La société ADOX développe une colonne UV associant un rayonnement ultraviolet germicide à la programmation personnalisée pour la désinfection des environnements hospitaliers.

ISOfocus Septembre/Octobre 2020

Génération d'innovation

Tous les secteurs doivent continuellement innover, que ce soit sur le plan des technologies ou de la distribution. Mais comment y parvenir ? N’attendez plus pour vous plonger dans ce numéro d’ISOfocus pour en savoir plus.

Informations associées

  • Vivre mieux grâce à des techniques de cuisson perfectionnées
    Les fourneaux traditionnels à feu ouvert sont responsables d’une grande partie de la pollution qui fait des millions de victimes dans les pays en développement. Il existe des solutions plus sûres, et l’ISO …
    La chaîne de blocs, techonologie de la confiance
    Forte d’un haut potentiel de transformation, la technologie des chaînes de blocs qui sécurise les transactions en temps réel promet de révolutionner les pratiques commerciales de nombreux secteurs et industries. …
    ODD 9
    Industrie, innovation et infrastructure
    Bâtir une infrastructure résiliente, promouvoir une industrialisation durable qui profite à tous et encourager l’innovation
    Objectifs de développement durable
    Les Normes internationales fournissent des outils efficaces aux organisations et aux entreprises désireuses de relever le défi des ODD.
    l’ISO et l’innovation
    Un aperçu de l’importance de l’innovation pour la pérennité des entreprises et de la manière dont les normes ISO contribuent à soutenir l’innovation.

Normes

Comités

Default ISOfocus
Elizabeth Gasiorowski-Denis
Rédactrice en chef d'ISOfocus

+41 22 749 03 25

Suivez l'actualité de l'ISO

Inscrivez-vous à notre Newsletter (en anglais) pour suivre nos actualités, points de vue et informations sur nos produits.