Pour répondre aux besoins d’une population toujours plus nombreuse, il faudrait, selon les estimations, que la production agricole augmente de 60 % d’ici 2050, un objectif que risquent de mettre en pièce les effets du changement climatique. Comment dès lors nourrir le monde plus durablement ?

Les Normes internationales font partie de la solution pour relever ces défis. Les normes ISO jouent déjà un rôle important dans la filière alimentaire, mais il est temps d’aller plus loin, avec des normes spécifiques traitant du développement durable dans le secteur agroalimentaire. L’ISO élabore actuellement deux documents sur cette question.

La responsabilité sociétale appliquée au secteur agroalimentaire

L’ISO vient de commencer à travailler à l’élaboration du texte d’un futur guide (ISO/NP 26030) sur le développement durable et la responsabilité sociétale dans le secteur agroalimentaire, qui donnera des lignes directrices pour la mise en œuvre d’ISO 26000 sur la responsabilité sociétale dans ce secteur. Le principal objectif de ce document est de définir et de cerner les domaines d’action de la responsabilité sociétale applicables à l’industrie agroalimentaire, et d’établir une liste de recommandations de nature à aider les entreprises intéressées.

Jusqu’à présent, la responsabilité sociétale appliquée au secteur agroalimentaire a fait l’objet de très peu de travaux de normalisation et, bien que les notions de développement durable et de responsabilité sociétale soient bien implantées, il reste encore un certain flou quant à ce qu’elles couvrent réellement, en particulier auprès des petites et moyennes entreprises.

Le futur document technique permettra d’y remédier de différentes manières :

  • En mettant à disposition des lignes directrices quant à la manière dont les entreprises et les organisations de l’agroalimentaire peuvent adopter une démarche de responsabilité sociétale dans leurs activités
  • En positionnant l’industrie agroalimentaire en tant que secteur innovant à l’écoute des préoccupations d’ordre sociétal
  • En aidant toutes les parties prenantes à avancer sur la voie de la responsabilité sociétale de manière progressive, pédagogique et volontaire
  • En établissant une définition partagée et des intérêts communs pour la filière alimentaire, afin d’harmoniser les différentes approches au niveau international, pour un commerce des denrées alimentaires plus performant et plus global.

Cacao durable

Une nouvelle norme ISO en plusieurs parties relative au cacao est également en cours d’élaboration. La future norme ISO 34101, Fèves de cacao durable et traçable, qui vise à soutenir les cultivateurs de cacao en vue de produire de manière durable, spécifiera les exigences applicables à un système de management pour la culture des fèves de cacao. La norme établit un plan de développement agricole dynamique, en procédant à l’aide d’une approche par étape pour une production durable des fèves de cacao.

Les différentes parties de la norme sont conçues pour être utilisées par tous les acteurs de la filière cacao, des cultivateurs aux acheteurs de cacao, et à d’autres organisations actives dans le secteur. Elles visent la mise en œuvre de bonnes pratiques agricoles, la protection de l’environnement et l’amélioration des conditions sociales et des moyens de subsistance des producteurs.

Ces outils sont également destinés à aider les organisations, les entreprises et les gouvernements à intégrer dans leurs propres plans d’action pour le climat, des solutions ciblant l’alimentation et l’agriculture, à utiliser les ressources naturelles de façon raisonnée et à mettre en œuvre de bonnes pratiques dans l’ensemble du secteur agroalimentaire.