Résumé Prévisualiser

Le présent document spécifie quatre méthodes de détermination de la dureté des caoutchoucs vulcanisés ou thermoplastiques sur des surfaces planes (méthodes de détermination de la dureté normale) et quatre méthodes de détermination de la dureté apparente sur des surfaces courbes (méthodes de détermination de la dureté apparente). La dureté est exprimée en degrés internationaux de dureté du caoutchouc (DIDC). Les méthodes couvrent les duretés comprises entre 10 DIDC et 100 DIDC.

Les méthodes diffèrent principalement par le diamètre de la bille du pénétrateur et par la valeur de la force de pénétration, celles-ci étant choisies en fonction de l'application considérée. La plage d'applicabilité de chaque méthode est indiquée à la Figure 1.

Le présent document ne spécifie pas de méthode de détermination de la dureté à l'aide d'un duromètre de poche, qui est décrite dans l'ISO 48-5.

Le présent document spécifie les quatre méthodes suivantes pour la détermination de la dureté normale.

— La méthode N (essai normal) est appropriée pour les caoutchoucs dont la dureté est comprise entre 35 DIDC et 85 DIDC, mais elle peut également être utilisée pour ceux dont la dureté est comprise entre 30 DIDC et 95 DIDC.

— La méthode H (essai pour dureté élevée) est appropriée pour les caoutchoucs dont la dureté est comprise entre 85 DIDC et 100 DIDC.

— La méthode L (essai pour faible dureté) est appropriée pour les caoutchoucs dont la dureté est comprise entre 10 DIDC et 35 DIDC.

— La méthode M (micro-essai) est essentiellement une variante à échelle réduite de l'essai de dureté normale, méthode N, permettant des essais sur des éprouvettes de plus petites dimensions et d'épaisseur plus faible. Elle est appropriée pour les caoutchoucs dont la dureté est comprise entre 35 DIDC et 85 DIDC, mais peut également être utilisée pour ceux dont la dureté est comprise entre 30 DIDC et 95 DIDC.

NOTE 1 Les valeurs de dureté obtenues avec la méthode N de 85 DIDC à 95 DIDC et de 30 DIDC à 35 DIDC peuvent ne pas exactement concorder avec celles obtenues respectivement avec la méthode H ou la méthode L. La différence est normalement négligeable pour des applications techniques.

NOTE 2 En raison de l'influence de l'état de surface du caoutchouc et d'une possible légère rugosité (due, par exemple, au meulage), le micro-essai ne donne pas toujours des résultats en accord avec ceux de l'essai normal.

Le présent document spécifie également quatre méthodes, CN, CH, CL et CM, de détermination de la dureté apparente sur surfaces courbes. Ces méthodes sont des variantes des méthodes N, H, L et M, respectivement, et sont utilisées lorsque la surface du caoutchouc soumis à essai est courbe, auquel cas il existe deux possibilités:

a) l'éprouvette ou le produit soumis à essai est suffisamment grand(e) pour que le duromètre puisse être posé dessus; ou

b) l'éprouvette ou le produit soumis à essai est suffisamment petit(e) pour que l'éprouvette et l'instrument puissent être disposés sur un support commun.

Une variante de b) est le cas où l'éprouvette est placée sur la surface support de l'instrument.

La dureté apparente peut également être mesurée sur des éprouvettes plates n'ayant pas les dimensions normales à l'aide des méthodes N, H, L et M.

Les modes opératoires décrits ne peuvent pas convenir pour toutes les formes et les dimensions d'éprouvettes possibles, mais ils sont adaptés à quelques-uns des types les plus courants, par exemple aux joints toriques.


Informations générales

  • État actuel :  Publiée
    Date de publication : 2018-08
  • Edition : 1
    Nombre de pages : 23
  • :
    ISO/TC 45/SC 2
    Essais et analyses
  • 83.060
    Élastomères

Acheter cette norme

Format Langue
PDF + ePub
Papier
  • CHF118

Vous avez une question?

Consulter notre FAQ

Service à la clientèle
+41 22 749 08 88

Horaires d’ouverture:
De lundi à vendredi - 09:00-12:00, 14:00-17:00 (UTC+1)

Suivez l'actualité de l'ISO

Inscrivez-vous à notre Newsletter (en anglais) pour suivre nos actualités, points de vue et informations sur nos produits.