Passer au contenu principal
Par |

Selon la dernière édition de l’étude « McKinsey on Payments » (McKinsey & Company, 2020), le secteur des services financiers mondiaux, qui pèse USD 1 000 milliards, est confronté à toujours plus de bouleversements. La demande pour des produits et services de meilleure qualité et le recours toujours plus important au numérique exercent une forte pression sur les banques. Voici les cinq normes incontournables qui sous-tendent le système financier mondial et soutiennent la transformation du secteur bancaire.

1. Messages financiers

Strings of XML code.

Publiée pour la première fois en 2004, ISO 20022, Services financiers – Schéma universel de messages pour l’industrie financière, est largement reconnue comme la norme du futur. Fruit d’un consensus international sur la manière de structurer les messages financiers, ISO 20022 est un outil essentiel pour la transformation du système financier mondial, qui sous-tend notamment des technologies telles que les plateformes de paiement instantané. Les huit parties de la norme couvrent divers aspects, comme la génération de schéma XML, les caractéristiques du transport de message ou l’enregistrement.

2. Numéros de compte bancaire internationauX (IBAN)

National flags of different countries blowing in the wind.

Les transferts bancaires internationaux se font rapidement et facilement grâce à une définition et un codage universellement reconnus des numéros de compte bancaire internationaux, fondés sur ISO 13616, Services financiers – Numéro de compte bancaire international (IBAN), la norme ISO qui spécifie chaque élément requis pour faciliter le traitement de données à l’échelon international pour l’échange de données, dans les environnements financiers comme dans d’autres secteurs.

Cette norme comprend deux parties qui couvrent la structure même de l’IBAN ainsi que le rôle et les responsabilités de l’organisation d’enregistrement chargée du registre des formats IBAN.

3. Codes d’identification des entreprises (BIC ou code SWIFT)

Low-angle view of buildings in London's financial district.

Le BIC est l’un des codes les plus largement utilisés dans le monde de la finance. Ce code, défini dans ISO 9362, Messages bancaires télétransmis – Code d’identification des entreprises (BIC), désignait initialement le « code d’identification des banques ». Lors de la révision de la norme en 2009, son nom a été modifié pour l’étendre aux institutions financières ou en lien avec le monde financier.

Depuis plus de 30 ans, cette norme est utilisée pour l’identification des banques et des institutions financières ou en lien avec le monde financier afin de faciliter le traitement automatisé des informations relatives aux services financiers. L’ISO a désigné comme autorité d’enregistrement des formats BIC la Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication (SWIFT), raison pour laquelle les termes BIC et codes SWIFT sont souvent utilisés indifféremment.

4. Codes pour les échanges et l’identification de marché (MIC)

People at work in the trading office.

Les codes MIC définis par ISO 10383, Valeurs mobilières et autres instruments financiers concernés – Codes pour échanges et identification de marché (MIC), rendent possibles les transactions sur les marchés boursiers internationaux tels que le NASDAQ. Utilisé pour l’identification des échanges de valeurs mobilières, le MIC est largement accepté dans le monde de la finance, y compris dans le cadre du protocole FIX (Financial Information eXchange), un protocole de communications électroniques pour l’échange international en temps réel d’informations relatives aux transactions et marchés boursiers.

Cette norme spécifie une méthode universelle d’identification des échanges, des plateformes de négociation, des marchés réglementés ou non réglementés et des dispositifs pour la déclaration des transactions (TRF) en tant que sources de cours et d’informations sur les valeurs en vue de faciliter les traitements automatiques.

5. Messages relatifs aux valeurs mobilières

Back view of woman looking a stock exchange screens.

Avant leur normalisation, les messages utilisés dans les transactions entre institutions financières étaient peu systématiques et cohérents, ce qui entraînait un manque d’efficacité et des risques d’erreur. ISO 15022, Valeurs mobilières – Schéma des messages (Dictionnaire des Champs de Données), une norme en deux parties, définit les principes permettant de fournir aux différents groupes d’utilisateurs les outils de création des types de message leur permettant de gérer leurs propres flux d’informations. Cette norme a permis de gagner en efficacité et a apporté davantage de clarté tout en limitant les risques.

Les deux parties de la norme couvrent les règles de construction des champs de données et des messages ainsi que leur mise à jour. L’objectif de la révision des normes auparavant applicables était d’améliorer la capacité de traitement automatisé et de réduire le temps nécessaire à la mise sur le marché des nouveaux types de messages.

Contact

Clare Naden
Clare Naden

+41 22 749 0474

Normes


Press Contact


Journaliste, blogueur ou rédacteur ?

Vous souhaitez obtenir des informations exclusives sur les normes, ou simplement en savoir plus sur ce que nous faisons ? Contactez notre équipe ou consultez notre dossier médias.

Suivez l'actualité de l'ISO

Inscrivez-vous à notre Newsletter (en anglais) pour suivre nos actualités, points de vue et informations sur nos produits.