La santé est un enjeu fondamental, et l’accès aux services de santé, à des soins de qualité et à des pratiques et des équipements médicaux sûrs est un droit fondamental de chacun, partout dans le monde. La santé et le bien-être constituent en outre l’un des objectifs de développement durable prévus par les Nations Unies dans leur nouvelle feuille de route en vue d’améliorer la vie des populations d’ici à 2030.

La Journée mondiale de la santé s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par l’OMS pour soutenir les pays dans l’instauration d’une couverture sanitaire universelle.

En plus de compter l’OMS parmi nos principaux partenaires, nous disposons de plus de 1 300 Normes internationales dans tous les domaines de la santé, de la santé publique aux dispositifs médicaux, en passant par l’informatique de santé et les médecines traditionnelles.

Le rapport technique ISO/TR 14639 Informatique de santé – Feuille de route de l'architecture de santé électronique fondée sur la capacité, par exemple, donne des recommandations quant aux meilleures pratiques pour la mise en œuvre et l’utilisation des technologies de l’information et de la communication, et offre un cadre aux autorités sanitaires pour construire leur propre architecture de cybersanté dans le but d’améliorer les services publics de santé.

En outre, des normes telles qu’ISO 13485, Dispositifs médicaux – Systèmes de management de la qualité –  Exigences à des fins réglementaires, permettent de s’assurer que les équipements médicaux respectent toutes les exigences réglementaires relatives à la qualité.

Un nouveau comité technique ISO a par ailleurs été créé récemment pour contribuer à la réduction du coût global des soins dans les établissements de santé. Lee Webster, Secrétaire de l’ISO/TC 304, Administration de la santé, a déclaré qu’un certain nombre de normes étaient en cours d’élaboration pour aider les établissements de soins à être plus efficaces et à réduire le gaspillage.

« Les organismes de santé représentent environ 10 % à 20 % du PIB mondial », a-t-il indiqué, « et le fait que leurs pratiques de management ne soient pas normalisées signifie qu’il existe des possibilités d’amélioration, notamment à l’échelle internationale. »

« Une série de normes en préparation aidera à réduire le gaspillage, à accroître la transparence des données et à renforcer la coopération interdisciplinaire, ce qui permettra d’offrir de meilleurs soins de santé à moindre coût. De plus, de récentes études indiquent que les patients sont davantage satisfaits et les résultats meilleurs dans un environnement médical bien géré. Tout le monde en sortira donc gagnant. »

Pour en savoir plus sur les Normes internationales ISO et la santé, consultez notre site Web et notre brochure.