Selon la Banque mondiale, près de deux milliards d’adultes n’ont pas accès à des services bancaires formels. Les espèces dominent, ce qui peut en soi induire des problèmes. Cependant, un nombre croissant de personnes, en particulier dans les pays en développement, possèdent un dispositif mobile offrant toujours plus de fonctionnalités financières, et donc davantage de services et de transactions.

Les dispositifs mobiles permettent d’exécuter des transactions entre un grand nombre de plateformes et d’institutions financières grâce à une interface robuste et une réelle opérabilité. Une nouvelle Norme internationale, et les spécifications techniques qui l’accompagnent, viennent d’être publiées. ISO 12812, Opérations bancaires de base – Services financiers mobiles, établit une terminologie et des exigences communes pour une plus grande interopérabilité, et définit les composantes techniques et leurs interfaces, ainsi que le rôle des différents acteurs impliqués, de sorte que tout le monde soit sur la même longueur d’onde.

Patrice Hertzog, Président du comité technique ISO/TC 68/SC 7 qui a élaboré la norme, estime que, dans la mesure où le nombre de personnes possédant un téléphone mobile est supérieur au nombre de personnes titulaires d’un compte bancaire dans le monde, le développement de cette technologie permettra de fournir des services financiers sécurisés à un nombre accru d’individus.

« L’accès aux services financiers offre de nombreux avantages. Il permet aux personnes et aux entreprises de planifier leur vie, d’investir dans des domaines comme l’éducation et la santé, et d’accéder à l’assurance. La Banque mondiale vise un accès universel aux services financiers à l’horizon 2020, et ces normes aideront à atteindre cet objectif. »

« En outre, parce qu’elles soutiennent le développement et la mise en œuvre de technologies dans ce domaine, les normes serviront de catalyseur pour affiner et améliorer l’expérience de l’utilisateur final en venant compléter d’autres normes du secteur, telles qu’ISO 20022 sur les services de messagerie financière » ajoute-t-il.

ISO 12812 a été élaborée par le groupe de travail WG 10 de l’ISO/TC 68/SC 7, dont le secrétariat est assuré par l’AFNOR, le membre de l’ISO pour la France. Ce groupe se compose d’experts venant d’un large éventail de pays et de secteurs, y compris d’organisations en liaison du secteur, comme le Conseil européen des paiements (EPC) et SWIFT, et de représentants des consommateurs, tels que Consumers International.

Les différentes parties d’ISO 12812 sont disponibles auprès du membre de l’ISO dans votre pays ou sur l’ISO Store