Ne vous êtes-vous jamais fait mal avec des jouets au cours votre enfance ? Que vous vous soyez égratigné le genou en tombant de vélo ou à moitié éborgné par une pièce éjectée dʼun jouet à ressort, vous nʼêtes pas le seul. Ce type dʼaccident est monnaie courante.

Dʼaprès une étude datant de 2014 parue aux États-Unis dans la revue médicale Clinical Pediatrics, entre 1990 et 2011, plus de trois millions dʼenfants ont été admis aux urgences à la suite de blessures causées par un jouet. Pour la seule année 2011, les statistiques comptent un enfant blessé toutes les trois minutes, la grande majorité nʼayant pas dépassé lʼâge de six ans.

Quels sont donc ces dangers pour la santé et la sécurité omniprésents dans les rayons des magasins de jouets ? Les jouets parmi les plus dangereux sont ceux qui comportent de petites pièces. Ils sont particulièrement à risque pour les enfants de moins de trois ans. Ces jouets, conçus pour les enfants plus âgés, sont susceptibles de provoquer lʼétouffement des plus petits si ceux-ci les portent à la bouche.

 

Jouets en adéquation avec lʼâge de lʼenfant

Infographie: Des jouets futés à tout âge

Malheureusement, tous les jouets ne sont pas sûrs ou en adéquation avec lʼâge de lʼenfant. Les blessures surviennent bien souvent lorsquʼun jouet est mal utilisé ou utilisé par un enfant trop jeune pour le type de jouet en question. Cʼest dʼautant plus tragique quand on sait tout le souci que lʼon porte à la protection des petits enfants.

« Le droit à la sécurité est un droit fondamental du consommateur » précise Antonio Bonacruz, Responsable des essais des produits pour enfants à CHOICE, une association de consommateurs dont le siège est en Australie. « Les consommateurs sʼattendent à ce que les jouets soient le plus sûrs possible. Les fournisseurs de jouets doivent sʼassurer que les jouets quʼils mettent sur le marché sont adaptés à lʼâge des enfants auxquels ils sont destinés. »

Les fabricants de jouets doivent être conscients du fait que, selon leur âge, les capacités, intérêts et préférences des enfants ainsi que leur force physique varient, et quʼil sʼagit dʼen tenir compte en offrant des jouets sûrs et adaptés à chaque tranche dʼâge. Comme lʼexplique M. Bonacruz, « les fournisseurs doivent clairement indiquer sur les jouets la tranche dʼâge visée. Pour ce faire, ils doivent se fonder sur des sources fiables telles que les normes et lʼévaluation professionnelle, et non pas sur des a priori et encore moins dans lʼoptique de se mettre à lʼabri ».

Pour Pratik Ichhaporia, Directeur des services techniques dʼIntertek, États-Unis, prestataire de services spécialisé dans lʼassurance qualité totale, la détermination de lʼâge est un facteur important pour garantir que les jouets soient appropriés et sûrs pour leurs « jeunes » utilisateurs. Comme il le souligne, « le classement par âge des jouets est crucial pour que le fabricant puisse concevoir des jouets pour un public cible et garantir que les jouets satisfont aux exigences de sécurité appropriées ».

Les garanties et les normes fournissant des lignes directrices sur lʼadéquation de certains jouets par rapport à lʼâge peuvent avoir des effets positifs considérables sur la sécurité des jouets vendus sur le marché. Ces garanties peuvent également contribuer à réduire drastiquement le nombre de blessures causées par des jouets.

 

Des normes divergentes

Young boy playing with Lego blocks

Le classement des jouets par tranche dʼâge a longtemps été une tâche très subjective pour les fabricants, commerçants, importateurs et laboratoires dʼessais. Lʼexistence de normes nationales et régionales divergentes nʼa fait que compliquer les choses, faute de source unique dʼinformations fiables.

M. Bonacruz reconnaît que les différences dans les règlementations et les normes relatives aux jeux et jouets dʼun pays ou dʼune région à lʼautre peuvent poser problème aux fabricants. Sʼagissant du nombre de normes différentes, il résume la situation ainsi : « Depuis des décennies, on manque de sources dʼinformations fiables fournissant des lignes directrices quant à la tranche dʼâge prévue pour un certain type de jouets. Il existe quelques documents de référence, mais la plupart sont obsolètes. Dans dʼautres régions, le mode de détermination de lʼâge visé nʼest pas harmonisé. »

Sans normes harmonisées, les gros fabricants de jouets, qui disposent, comme cʼest parfois le cas pour certains organes publics, dʼexperts chargés du classement par tranche dʼâge, sont avantagés par rapport à certains petits fabricants de jouets.

Pourtant, malgré ces problèmes, pour différentes raisons, la détermination de lʼâge est une étape essentielle dans la distribution des jouets et des produits destinés aux enfants.

 

Instaurer la confiance

Dans une optique dʼharmonisation des exigences mondiales de sécurité en matière de jouets, lʼISO a récemment publié lʼISO/TR 8124-8 qui fournit des lignes directrices pour la détermination de lʼâge minimum auquel les enfants commencent à jouer avec des jouets, en fonction des stades et des capacités de développement des enfants. LʼISO/TR 8124-8, huitième partie de la série de normes ISO 8124 sur la sécurité des jouets, fournit une réponse complète aux questions relatives au classement par âge, en prenant en compte les expertises actuelles en matière dʼanthropométrie, de développement et de comportement.

Les sept autres parties de la série spécifient des exigences ou des méthodes dʼessai pour différentes catégories de risques ou de jouets et dépendent principalement de lʼâge de lʼutilisateur visé. Ces normes ont acquis au niveau mondial une importance accrue dans le cadre de lʼélaboration des exigences relatives aux jouets et sont adoptées intégralement par de nombreux pays ou utilisées pour créer des normes ou règlementations nationales.

 

Poursuivons nos travaux tous ensemble pour que la sécurité des jouets soit bien réelle pour les enfants.

Concernant lʼintérêt du nouveau rapport technique, M. Ichhaporia souligne que « LʼISO/TR 8124-8 est un document succinct et facile à utiliser pour le classement des jouets par tranche dʼâge. Étant donné quʼil sʼagit dʼun document récent élaboré avec la collaboration de plusieurs parties prenantes, notamment des organismes de règlementation, des fabricants et des prestataires de services, ce document prend en compte les données récentes et les nouveautés dans ce domaine. »

Comment ce rapport technique de lʼISO a-t-il été accueilli sur le marché ? Les fabricants de jouets sʼen servent-ils pour leurs produits ?

 

Des produits plus sûrs

Hasbro, lʼun des plus grands fabricants de jouets au monde, produit chaque année des millions de jouets pour des enfants de tous âges. Lʼentreprise utilise lʼISO/TR 8124-8 dans son processus de classement par âge.

Lisa Deluise, Analyste qualité chez Hasbro, explique : « LʼISO/TR 8124-8 nous offre un outil de travail supplémentaire et essentiel pour déterminer lʼâge minimum correspondant à un produit. Cʼest également à nos yeux le document le plus récent qui comprend des lignes directrices pour les nouvelles technologies (électronique, informatique, logiciels…) qui sont intégrées dans les jouets. »

Mme Deluise reconnaît que lʼélaboration et lʼexamen dʼISO/TR 8124-8 par un groupe dʼexperts internationaux en sécurité des jouets confère au document un statut à part. « Le rapport technique est important pour Hasbro car le texte a fait lʼobjet dʼun consensus international qui représente plusieurs points de vue et cultures du monde entier. Chez Hasbro, nous accordons de lʼimportance à ce mode dʼharmonisation prospective ».

Lʼanalyste nʼest pas la seule à penser quʼISO/TR 8124-8 est un pas en avant essentiel vers une harmonisation des exigences de sécurité des jouets à plus grande échelle. Au sujet de lʼharmonisation internationale, M. Bonacruz observe : « Je pense quʼISO/TR 8124-8 est le premier document qui établit au plan international la détermination de lʼâge correspondant aux jouets. Compte tenu de lʼimportance de la participation internationale au processus dʼélaboration et du degré de confiance accordé aux publications ISO, je suis certain quʼISO/TR 8124-8 sera largement utilisé au plan international. »

Il est certain que ce référentiel sera très utile aux organismes de règlementation et à lʼindustrie, pour autant que les consommateurs respectent les indications des étiquettes, ce qui nʼest malheureusement pas toujours le cas.

 

Mother and toddler playing

 

La responsabilité des parents

Quel parent nʼa pas été tenté de choisir pour un enfant précoce de deux ans un jouet destiné à des enfants bien plus âgés ? On ne pense pas forcément à ce moment-là que ce sont les petits éléments présentant un danger dʼétouffement pour un enfant de deux ans, qui ont été le facteur déterminant dans lʼindication de lʼâge recommandé, et non pas le stade de développement cognitif de lʼenfant. Il faut aussi tenir compte de la taille des pièces si le jouet se casse.

Il y a des millions de jouets dans le monde, et chaque année il en arrive des centaines de nouveaux dans les rayons des magasins. Les fabricants, certes, sont tenus dʼapposer des étiquettes indicatives sur les jouets, mais cʼest le rôle des parents que dʼen tenir compte. Par exemple, quand une étiquette stipule « Ne convient pas aux enfants de moins de 3 ans », cela ne veut pas dire que le fabricant juge le jouet trop compliqué pour un enfant de 24 mois, mais quʼil le juge trop petit, ou comportant des petits élément présentant un danger dʼétouffement.

En choisissant des jouets en adéquation avec lʼâge, ce qui revient à protéger lʼenfant comme le ferait une barrière, les parents réduisent les risques de blessure auxquels leurs enfants pourraient être exposés. Après tout, les jouets servent à divertir les enfants et ne devraient pas les exposer à un quelconque danger ou risque. Poursuivons nos travaux tous ensemble pour que la sécurité des jouets soit bien réelle pour les enfants.