Selon la Banque mondiale, le montant des pots-de-vin versés chaque année est de l’ordre de USD 1 000 milliards. C’est une perte pour l’économie qui contribue à la pauvreté dans le monde. En dépit de l’adoption de législations et d’accords internationaux visant à lutter contre ce phénomène, la corruption reste un grave problème.

Il n’est donc pas surprenant que, dans ce contexte, le projet de Norme internationale ISO/DIS 37001, qui vise à aider les organismes à lutter contre la corruption, ait obtenu un vote de confiance des membres de l’ISO engagés dans son élaboration, avec une majorité écrasante de 91%.

ISO 37001, Systèmes de management anti-corruption, est conçue pour aider les organismes à mettre en œuvre des mesures efficaces pour prévenir et traiter ce problème, et promouvoir l’honnêteté, la transparence et l’intégrité. Si cette norme ne peut garantir l’absence de corruption, elle peut cependant fournir des outils et des systèmes permettant d’en réduire en grande partie le risque et aider, le cas échéant, les organismes à traiter efficacement cette question.

La mise en œuvre d’ISO 37001 permettra par ailleurs de garantir aux investisseurs et aux autres parties prenantes qu’un organisme dispose d’un système efficace pour gérer le risque de corruption.

Neill Stansbury, Président du comité technique de l’ISO chargé de l’élaboration de la norme, estime que le résultat sans appel de ce vote renforce la conviction du comité quant au potentiel ultime de la norme.

« La prévention de la corruption suppose une réelle volonté de la part des organismes des secteurs public et privé de mettre en place des contrôles efficaces.

L’approbation quasi unanime de la version DIS d’ISO 37001 renforce notre conviction que cette norme sera un outil efficace pour aider les organismes de tous types à lutter contre la corruption sous toutes ses formes. »

Vous pouvez vous procurer la version DIS d’ISO 37001 auprès du membre de l'ISO dans votre pays ou sur l’ISO Store.