Passer au contenu principal
Par |

La norme ISO/ASTM 52915, tout juste publiée, permettra d’exploiter le plein potentiel de la fabrication additive.

De par la possibilité qu’elle offre de créer des formes complexes et d’utiliser des matériaux inédits, l’impression en 3D, aussi appelée fabrication additive, a été adoptée par des industries allant de l’automobile au secteur médical, ainsi que par des amateurs et des inventeurs. Elle consiste à déposer des matériaux par couches pour donner forme à un objet en se basant uniquement sur les plans décrits dans un fichier. Jusqu’à présent, l’encodage des informations reposait sur un format de fichier stéréolithographique, ou STL en abrégé. L’application de la nouvelle norme aura pour effet de remplacer ce format STL par un format dit AMF (« Additive Manufacturing File »).

ISO/ASTM 52915, Spécification pour le format de fichier pour la fabrication additive (AMF) Version 1.2, a été publiée au cours de ce mois de mai 2020. Elle a été élaborée par le groupe d’experts composant le comité technique ISO/TC 261 [1], responsable de la normalisation dans le domaine de la fabrication additive, en partenariat avec ASTM International.

Christian Seidel, Président de l’ISO/TC 261, Professeur en technologies de fabrication et en fabrication additive, décrit certains des avantages du nouveau format de fichier :

« Le format AMF offre un potentiel énorme pour soutenir le développement futur du secteur de la fabrication additive et il est amené à s’imposer progressivement dans l’industrie au cours des prochaines années. Ce format permet de décrire un objet de manière si générale que toute machine peut le construire au mieux de ses capacités. On peut donc considérer qu’il s’agit d’un format indépendant de la technologie.

« Ce format AMF est facile à mettre en œuvre et à comprendre, évolutif et performant. Il est fondamentalement rétrocompatible, ce qui signifie qu’il permet la conversion de tout fichier STL existant. Il est par ailleurs adapté à l’ajout de nouvelles fonctionnalités, ce qui le rendra compatible avec les futures avancées technologiques. »

La nouvelle norme élaborée conjointement par l’ISO et l’ASTM spécifie les exigences de préparation, d’affichage et de transmission propres au format AMF. Lorsqu’elle est présentée sous forme électronique structurée, le strict respect d’un schéma de langage de balisage extensible (XML) permet d’assurer une interopérabilité normalisée. Cette norme ne spécifie pas de mécanismes explicites pour assurer l’intégrité des données, les signatures électroniques et les cryptages.

ISO/ASTM 5295 est disponible à l’achat auprès du membre de l’ISO dans votre pays ou sur l’ISO Store.


1) L’ISO/TC 261 est géré par le DIN, membre de l’ISO pour l’Allemagne.

Informations associées

Contact

Barnaby Lewis
Barnaby Lewis

+41 22 749 0523

Comités


Press Contact


Journaliste, blogueur ou rédacteur ?

Vous souhaitez obtenir des informations exclusives sur les normes, ou simplement en savoir plus sur ce que nous faisons ? Contactez notre équipe ou consultez notre dossier médias.

Suivez l'actualité de l'ISO

Inscrivez-vous à notre Newsletter (en anglais) pour suivre nos actualités, points de vue et informations sur nos produits.