Passer au contenu principal

focus

L'actualité incontournable des Normes internationales
Par |

Dans un monde où l’on peut tout simplement définir les normes comme des modalités d’action convenues, celles-ci fournissent aux parties prenantes des orientations appropriées pour les aider à créer des cadres structurels axés sur la minimisation des risques, l’efficacité de fonctionnement accrue et l’amélioration continue. Alors que de nombreux acteurs clés entreprennent maintenant d’intégrer la durabilité dans leurs pratiques professionnelles, l’ISO met à disposition un guide pour apporter un éclairage bienvenu dans ce contexte.

Le monde a peut-être déjà franchi une série de seuils critiques. Les dernières décennies ont été marquées par différents phénomènes : impacts climatiques notables, accélération de la perte de biodiversité, présence de déchets plastiques dans les océans, appropriation illicite de terres et instabilité politique. Une nouvelle ère va s’ouvrir pour l’humanité tout entière, mais nous devons être conscients des conséquences de nos choix et de nos actes pour faire face à l’avenir avec détermination avant qu’il ne soit trop tard.

En 2015, les Nations Unies (ONU) ont adopté le Programme de développement durable à l’horizon 2030 (aussi appelé Programme 2030), articulé autour de 17 Objectifs de développement durable (ODD), pour aborder certains des défis les plus urgents auxquels notre planète est confrontée. Les visées collectives établies par ce Programme étaient orientées vers la paix et la prospérité dans le monde de demain. Plus qu’un objectif commun, il faut y voir un appel urgent à l’humanité tout entière pour agir ensemble dans un partenariat mondial en faveur de la durabilité – la clé pour ouvrir notre avenir.

Le Fonds mondial pour la nature (WWF) observe que les ODD de l’ONU instaurent désormais un langage universel commun permettant aux gouvernements, aux organisations non gouvernementales et aux entreprises de collaborer autour d’objectifs, d’engagements, de résultats et d’impacts communs en matière de durabilité. Il met également en avant la responsabilité des acteurs du secteur privé, qui doivent s’atteler aux questions d’ordre sociétal et environnemental que posent leurs chaînes logistiques, en intégrant la durabilité dans leur principal cœur de métier et en se mobilisant pour œuvrer à la transformation des filières dans lesquelles s’inscrivent plus largement leurs activités.

Le WWF souligne à quel point les normes en matière de durabilité peuvent contribuer à accélérer les efforts pour atteindre les ODD des Nations Unies. Elles sont fondamentales pour la transformation du marché car elles constituent des éléments de référence sur les enjeux de la durabilité et offrent aux organismes du monde entier des outils prêts à l’emploi pour agir à cet égard. Ce travail de normalisation auquel collaborent différents acteurs clés représente une approche multipartenariale absolument essentielle pour le Programme 2030.

Du point de vue des entreprises, dans une enquête de McKinsey, 43 % des 2 900 dirigeants interrogés affirment que leurs entreprises intègrent la question du développement durable à l’ensemble de leurs buts, missions ou valeurs. Dans leur classement, ces dirigeants s’efforcent pour 64 % de réduire la consommation d’énergie de leurs activités, pour 63 % de réduire les déchets et pour 59 % de gérer l’image de leur entreprise au regard du critère de développement durable. Cela montre bien qu’aujourd’hui la durabilité est aussi au premier rang des préoccupations des entreprises.

Les besoins actuels au niveau mondial

Les Normes internationales sont des outils essentiels pour aborder bon nombre des défis qui se posent de manière urgente dans le monde. Mis au point par une équipe d’experts en normalisation connaissant bien les sujets liés à la durabilité, l’ISO Guide 82, Lignes directrices pour la prise en compte du développement durable dans les normes, fournit aux rédacteurs de normes des recommandations pour la prise en compte de la durabilité dans la rédaction, la révision et la mise à jour des normes. Il contribue à les sensibiliser aux domaines d’action en matière de durabilité et leur propose une approche systématique et cohérente pour identifier et évaluer les facteurs liés à la durabilité, ce qui est indispensable dans tout processus de normalisation.

Three young people gardening on a city rooftop.

Ce guide a récemment fait l’objet d’une mise à jour pour y inclure des informations sur le soutien que peuvent apporter les normes dans la réalisation des ODD des Nations Unies, et pour asseoir la pertinence de leur aide à assurer, dans le monde, un avenir durable. Pour Jimmy Yoler, Animateur du groupe de travail chargé de réviser le document, les ODD des Nations Unies à l’horizon 2030 ont été le principal motif de la révision. Il s’agissait de garantir la prise en compte et l’intégration, dans les normes, des domaines d’action en matière de durabilité, dont les ODD sont également l’expression. Comme il l’explique : « L’ISO Guide 82, qui vise à mieux faire comprendre ce que recouvre la durabilité, met en lumière la complexité des approches pour en aborder les enjeux dans l’élaboration des normes. Pour les rédacteurs de normes, ce guide est un atout précieux pour mener à bien le Programme 2030. »

Le guide fait également le point sur la façon de prendre en compte le développement durable lors de la constitution des comités et lors des phases ultérieures du processus d’élaboration des normes, ainsi que les ODD des Nations Unies auxquels les travaux du comité concerné peuvent contribuer. Il donne notamment des indications sur la façon d’intégrer le développement durable dans le domaine des travaux, la structure et le plan stratégique d’un comité technique dès sa création, et la nécessité de sensibiliser les responsables et les membres des comités au développement durable, en veillant à ce qu’il fasse partie intégrante de leurs travaux.

Des solutions durables pour tous

Les ODD des Nations Unies fixent des objectifs ambitieux pour 2030. Au niveau national, les priorités de développement doivent s'inscrire dans cette même optique, mais, pour que cette vision devienne réalité, des efforts de collaboration s’imposent. Le travail de rédaction des normes est un processus complexe qu’il est nécessaire d’adapter en fonction d’environnements et de circonstances en évolution constante, en tenant compte des trois dimensions du développement durable que sont les aspects environnementaux, sociaux et économiques. Si l’on se mobilise sur ces trois aspects avec la même rigueur et la même cohérence, la durabilité dans son ensemble aura beaucoup plus de chances de se concrétiser. Les mesures à prendre face aux enjeux dans ces domaines sont imbriquées – il est impératif d’en comprendre l’interdépendance dynamique pour établir des solutions durables englobant ces trois aspects.

Il existe des parallèles entre la prise en compte de la durabilité dans les normes et la prise en compte des questions de durabilité par une organisation. Lorsque de multiples domaines d’action en matière de durabilité sont identifiés comme étant pertinents et importants, il est possible qu’il y ait également de multiples solutions pour traiter ces domaines d’action. Dans ces cas-là, des conflits peuvent surgir, c’est-à-dire que la mise en œuvre d’une solution pour un domaine d’action peut empêcher la mise en œuvre d’une solution pour un autre domaine d’action, ou peut même aggraver l’impact de l’autre domaine d’action. Il convient que les rédacteurs de normes reconnaissent qu’il peut exister plusieurs manières appropriées de prendre en compte ces domaines d’action et que les ressources et capacités pour mettre en œuvre des solutions particulières peuvent varier considérablement.

M. Yoler relève qu’en pareil cas, il convient que les rédacteurs de normes résolvent les conflits chaque fois que cela est possible. En variante, les rédacteurs de normes peuvent envisager de proposer de multiples options afin que les utilisateurs des normes prennent conscience des problèmes et puissent décider de l’option à adopter. Il précise : « L’ISO Guide 82 enjoint les rédacteurs de normes à respecter, à prendre en compte et à répondre aux besoins des parties prenantes concernées et, lorsque cela est possible et faisable, à engager avec elles un échange d’idées et un partage d’informations fondés sur les apports d’une base étendue et équilibrée d’expertise et de représentation. 

Vanishing perspective of a two-tier bicycle parking system.

Concrétiser la durabilité

Le développement durable et les progrès vers la durabilité étant largement tributaires d’une multitude de facteurs, l’ISO Guide 82 présente une méthodologie que les normalisateurs peuvent utiliser pour développer leur propre méthode de prise en compte de la durabilité selon le sujet considéré. À cet égard, l’ISO/TC 17/SC 16, sous-comité technique de l’ISO chargé de la normalisation des nuances, dimensions, tolérances et autres propriétés pertinentes concernant l’acier pour l’armature du béton et l’acier de précontrainte, est sur la bonne voie.

Pour Jan Karlsen qui préside ce sous-comité, l’ISO Guide 82 est un document important pour les travaux à venir. En 2019, plusieurs plans d’action ont été définis pour aligner sur les ODD des Nations Unies les aspects liés aux questions de durabilité dans les travaux et une évaluation a été menée pour identifier les plans essentiels pour atteindre certains objectifs spécifiques. Comme il le souligne, « l’ISO Guide 82 a été l’un des principaux documents de référence pour cette évaluation et les membres du comité y ont trouvé un outil pratique et utile pour l’élaboration de nos normes et pour en assurer la durabilité ».

Les récentes conventions du sous-comité ont conduit à envisager la mise en place de groupes incluant un plus large éventail d’experts des questions de durabilité afin d’en garantir la prise en compte dans le processus d’élaboration des normes. « Comme le recommande l’ISO Guide 82, nous avons reconnu le rôle décisif que jouent ces experts à cet égard et nous comptons sur eux pour nous guider dans la bonne voie et veiller à ce que nos futures normes soient durables à tous les niveaux possibles », ajoute M. Karlsen.

Ces dernières années, les normes en matière de durabilité ont gagné en impact. Elles peuvent agir de multiples façons sur des systèmes complets, en facilitant le dialogue entre les différentes parties prenantes de secteurs entiers. Ainsi, elles peuvent conduire à établir de meilleures stratégies et de meilleurs partenariats pour aborder les principaux domaines d’action en matière de durabilité et contribuer à instaurer une confiance mutuelle, à influencer les attitudes ou à donner du pouvoir à ceux qui sont souvent exclus des décisions qui les concernent. Considérées comme un socle pour la durabilité, les normes sont conçues pour répondre aux défis sociaux et environnementaux les plus urgents de notre époque. En parallèle, les normes évoluent en permanence alors qu’il faut constamment se battre pour en assurer le bien-fondé et les répercussions concrètes sur le terrain. On comprend bien ainsi la complexité des défis que pose la prise en compte de la durabilité dès les premiers stades de l’élaboration d’une norme. On saisit les limites des approches actuelles et les raisons qui poussent à une recherche incessante de nouvelles réponses mieux adaptées.

La normalisation joue un rôle important pour transformer le monde en un monde durable. Intégrer les domaines d’action en matière de durabilité dans le travail de rédaction des normes proprement dit est la preuve de leur prise en compte au cœur même du projet de normalisation. Sachant que la durabilité est un objectif premier du Programme 2030, les rédacteurs de normes, dans le monde entier, sont encouragés à en tenir compte à tous les stades du processus d’élaboration des normes de manière à contribuer à protéger la planète des impacts des domaines d’action primordiaux en matière de durabilité. Dans cette optique, l’ISO Guide 82 espère apporter une valeur ajoutée à la société en aidant les normes à façonner un avenir meilleur pour nous tous.

Informations associées

Comités

 

Cet article est tiré de l' ISOfocus

Avec le bouleversement des priorités dans l’ère post-Covid, le présent numéro d’ISOfocus apporte un éclairage nouveau sur la question des villes durables.

Default ISOfocus
Elizabeth Gasiorowski-Denis
Rédactrice en chef d'ISOfocus

+41 22 749 03 25

Suivez l'actualité de l'ISO

Inscrivez-vous à notre Newsletter (en anglais) pour suivre nos actualités, points de vue et informations sur nos produits.