Passer au contenu principal
Par |

Les formats d’échange de données biométriques fournissent le langage commun indispensable à l’interopérabilité entre différentes technologies biométriques. Avec un éventail d’applications toujours plus large, plusieurs générations de formats se sont succédé. De nouvelles Normes internationales, tout juste publiées, permettent désormais de s’assurer qu’ils sont compatibles.

Dans une multitude de domaines, notamment dans le cadre des contrôles douaniers – au moyen de passeports lisibles par machine –, de la santé, de l’identification des votants ou des zones d’accès restreint, nous avons toujours plus recours à la biométrie, un moyen fiable de contrôler des identités. À mesure que les technologies biométriques ont évolué, les informations de codage derrière celles-ci, aussi appelées formats d’échange de données biométriques, ont elles aussi évolué.

Afin d’assurer l’interopérabilité et l’échange correct de données entre différents systèmes et applications biométriques, le comité d’experts en biométrie de l’ISO et de la Commission électrotechnique internationale (IEC) a d’ores et déjà élaboré un certain nombre de Normes internationales pour un large éventail d’applications.

Face à l’évolution de ces technologies, les éléments et formats relatifs aux données ont suivi cette même tendance. C’est pourquoi, pour éviter que ne surgissent à l’avenir des problèmes liés à l’interopérabilité, les experts ont élaboré une norme en plusieurs parties intégrant des formats désormais extensibles de manière définie. Les parties tout juste publiées comprennent :

  • ISO/IEC 39794-1, Information technology – Extensible biometric data interchange formats – Part 1: Framework
  • ISO/IEC 39794-4, Information technology – Extensible biometric data interchange formats – Part 4: Finger image data
  • ISO/IEC 39794-5, Information technology – Extensible biometric data interchange formats – Part 5: Face image data
Top view of two Swiss Passports on a wooden table.

Les différentes parties de la norme annulent et remplacent les parties correspondantes d’ISO/IEC 19794 définissant un cadre pour les formats d’échange de données biométriques et portant spécifiquement sur les données d’image du doigt et de la face. Elles devraient également être adoptées dans le courant de l’année par l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) comme base de sa norme 9303 relative aux documents de voyage lisibles par machine.

D’autres parties viendront compléter ISO/IEC 39794, notamment des parties spécifiques aux données d’images vasculaires, de l’iris, du corps dans son ensemble et de la démarche.

Selon Patrick Grother, Président du comité technique ISO/IEC chargé du développement d’ISO/IEC 39794, les différentes parties de la norme constituent le tout dernier ensemble de Normes internationales, à la fois complet et couvrant un large éventail de questions à l’appui de l’interopérabilité dans le domaine de la biométrie.

« Nous entendons élaborer des normes convenues à l’échelon international pour l’ensemble des modalités biométriques, tenant compte d’une large gamme d’applications, de la nature souvent sensible de ces données et des diverses juridictions et exigences réglementaires », explique-t-il.

Les différentes parties d’ISO/IEC 39794 ont été élaborées par le comité technique mixte ISO/IEC JTC 1, Technologies de l’information, sous-comité SC 37, Biométrie, dont le secrétariat est assuré par l’ANSI, membre de l’ISO pour les États-Unis. Elles sont disponibles auprès du membre de l’ISO dans votre pays ou sur l’ISO Store.

Contact

Clare Naden
Clare Naden

+41 22 749 0474

Normes

Comités

IEC website
International Electrotechnical Commission

Press Contact


Journaliste, blogueur ou rédacteur ?

Vous souhaitez obtenir des informations exclusives sur les normes, ou simplement en savoir plus sur ce que nous faisons ? Contactez notre équipe ou consultez notre dossier médias.

Suivez l'actualité de l'ISO

Inscrivez-vous à notre Newsletter (en anglais) pour suivre nos actualités, points de vue et informations sur nos produits.