Passer au contenu principal
Par |

Partout dans le monde, le secteur de la construction est en plein essor, avec notamment des projets de construction d’envergure mondiale. Or pour gérer les informations dans ce secteur, des outils efficaces sont indispensables. Tout juste publiée, une nouvelle Norme internationale pour la modélisation des informations de la construction (BIM) va contribuer au développement de la BIM par-delà les projets et les frontières et bénéficier au secteur dans son ensemble.

Avec la croissance économique et démographique, les besoins en matière de logement et d’infrastructure explosent et, selon les estimations, à l’échelon mondial, le secteur de la construction devrait croître de 85 % – soit USD 15 500 milliards – d’ici 20301). Mais l’essor de ce secteur exige également de trouver de nouveaux modes de travail plus efficaces, ce qui explique pourquoi l’approche fondée sur la modélisation 3D de la BIM pour mener à bien des projets de construction a le vent en poupe partout dans le monde.

La BIM permet aux architectes, aux ingénieurs et aux professionnels de la construction de planifier, de concevoir et de gérer leurs projets de construction plus efficacement. Face à l’engouement qu’elle suscite, il est apparu clairement nécessaire de disposer d’un cadre international pour permettre aux acteurs du secteur de travailler ensemble sur différents projets et au-delà des frontières nationales.

Pour répondre à ce besoin, l’ISO vient tout juste de publier les deux premières parties d’ISO 19650, Organisation et numérisation des informations relatives aux bâtiments et ouvrages de génie civil, y compris modélisation des informations de la construction (BIM) — Gestion de l’information par la modélisation des informations de la construction. Cette norme fournit désormais un cadre pour la gestion de l’information par la BIM dans l’optique d’un travail collaboratif.

Pour Jøns Sjøgren, Président du sous-comité technique de l’ISO chargé de l’élaboration des différentes parties de la norme, celles-ci devraient contribuer à accroître le recours à la BIM et donc aboutir à des projets de construction et d’infrastructure plus efficaces.

« La norme ISO 19650 a été élaborée en se basant sur la norme britannique BS 1192, une norme qui a fait ses preuves, et sur la spécification publiquement disponible PAS 1192-2, qui ont déjà permis à leurs utilisateurs d’économiser jusqu’à 22 % de leurs coûts de construction », explique-t-il.

Selon lui, donner un cadre de dimension internationale à la BIM permettra « non seulement une collaboration plus efficace sur des projets internationaux, mais aussi, pour les concepteurs et les sous-traitants amenés à travailler sur tous types de projets de construction, une gestion plus claire et plus efficace de l’information. »

La norme inclura également une Partie 3 sur la gestion de la phase d’exploitation des actifs et une Partie 5 pour la modélisation des informations de construction dans une optique de sécurité, les cadres bâtis numériques et une gestion avisée des actifs.

ISO 19650-1 et ISO 19650-2 ont été élaborées par le comité technique ISO/TC 59, Bâtiments et ouvrages de génie civil, sous-comité SC 13, Organisation et numérisation des informations relatives aux bâtiments et ouvrages de génie civil, y compris modélisation des informations de la construction (BIM). Les deux parties de la norme sont disponibles auprès du membre de l’ISO dans votre pays ou sur l’ISO Store.


1) PwC, “Global Construction 2030: A global forecast for the construction industry to 2030”

Contact

Clare Naden
Clare Naden

+41 22 749 0474

Default News
Katie Bird
Chef, Communication

+41 22 749 0431

Suivez l'actualité de l'ISO

Inscrivez-vous à notre Newsletter (en anglais) pour suivre nos actualités, points de vue et informations sur nos produits.