Tout part au lavage. Et, malheureusement pour l’environnement, c’est exactement ce qui se produisait lors du lavage des réacteurs d’avions. Le nettoyage du compresseur entraînait un déversement d’eaux usées contenant des minéraux, des métaux, des huiles et d’autres substances polluantes au sol.

EcoServices est une entreprise qui contribue à changer la donne, non seulement en investissant dans de nouvelles technologies, mais aussi en agissant de manière coordonnée afin de mettre en œuvre de nouvelles procédures opérationnelles, comme l’explique Keith Root d’EcoPower.

Lufthansa aircraft at apron in Frankfurt, Germany.ISOfocus : Alors que la liste des préoccupations liées aux changements climatiques continue de s’allonger, comment EcoServices parvient-elle à contrôler et à réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES) ?

Keith Root : EcoServices est connue pour son service EcoPower, un système de lavage des réacteurs breveté, en circuit fermé, qui utilise une eau pure, désionisée, en pulvérisation pour un nettoyage optimal des moteurs. En garantissant qu’aucun produit chimique, déversement ou effluent provenant du lavage des moteurs ne s’échappe dans les eaux souterraines, EcoPower offre une alternative respectueuse de l’environnement et efficace sur le plan énergétique pour les opérateurs. EcoPower collecte également les eaux usées, les filtre et les réutilise pour le prochain lavage. Ce procédé est non seulement plus respectueux de l’environnement, mais permet également des intervalles de maintenance plus longs et une détérioration plus lente des turbines.

Une autre démarche notable visant à réduire les émissions de GES repose sur notre conformité volontaire (vérifiée par NSF International) à ISO 50001 sur le management de l’énergie. Comme indiqué dans son domaine d’application, ISO 50001 nous aide à améliorer et actualiser notre performance énergétique en continu, et de manière systématique. L’exécution des services de nettoyage de réacteurs d’EcoServices demande peu d’énergie, mais la conformité à ISO 50001 permet de nous assurer que nous utilisons l’énergie le plus efficacement possible, et de contrôler ainsi nos émissions de GES.

Comment EcoServices procède-t-elle à la vérification des GES ? La vérification d’un rapport GES est-elle conduite par une tierce partie indépendante ou par des auditeurs internes ?

EcoServices est sur le point d’établir un partenariat avec NSF International pour vérifier ses émissions de GES. La NSF est un organisme de certification, une tierce partie indépendante et accréditée qui fournit des services d’essai et de certification des produits afin de vérifier qu’ils répondent aux normes de santé publique et de sécurité. Cet organisme mène ce type d’audits depuis plus de 70 ans, et revendique « une expertise technique inégalée en matière de GES ». Comme l’explique la NSF, « le programme climat de la NSF a été développé et est exécuté par des experts de l’industrie qui disposent des informations les plus exactes et les plus actuelles pour l’établissement des rapports de nos clients. Nous mettons à disposition un gestionnaire clientèle dédié pendant toute la durée du processus de vérification afin de permettre une communication prompte, accessible et appropriée. »

Deicing an airplane.

Comment ISO 14064-31) permet-elle d’assurer que l’inventaire des émissions d’EcoServices est réalisé avec précision et de manière exhaustive ?

La conformité à ISO 50001 garantit qu’EcoServices contrôle sa consommation énergétique pour une efficacité maximum ; et ISO 14064-3 est essentielle pour s’assurer que les données relatives à nos émissions de GES sont enregistrées, calculées et rapportées avec exactitude. EcoServices dispose d’un réseau mondial, et alors que la norme ISO 50001 met l’accent sur l’activité pour améliorer l’efficacité énergétique, les différentes parties d’ISO 14064 se concentrent sur les structures de rapport afin d’assurer la conformité et de répondre aux attentes de la communauté internationale des affaires.

Quelle valeur ajoutée ISO 14064-3 apporte-t-elle à EcoServices ? Davantage de crédibilité auprès des parties prenantes, une plus grande confiance dans les inventaires, etc. ? Souhaitez-vous ajouter quelque chose pour les entreprises qui envisagent d’utiliser ISO 14064-3 ?

La norme ISO 14064 représente les meilleures pratiques pour la réduction des émissions de GES, et définit les exigences applicables à la déclaration et à la vérification de ces émissions. Pour EcoServices, une vérification exhaustive et exacte des rapports sur les émissions de GES confère une certaine crédibilité auprès des parties prenantes. Grâce à un cadre et des outils convenus et respectés à l’échelon international, elle assure la compatibilité et apporte une reconnaissance dans le monde entier.


1) ISO 14064-3:2006, Gaz à effet de serre – Partie 3 : Spécifications et lignes directrices pour la validation et la vérification des déclarations des gaz à effet de serre, est actuellement en cours de révision