Passer au contenu principal
Par |
Les appareils de levage présentent-ils des risques en cas de tremblement de terre? Une nouvelle norme ISO traite de cette question et y répond en fournissant des indications et des principes très utiles à cet égard.

Nous avons tous en tête des images de ces villes hérissées de grues, mais sommes-nous bien sûrs qu’elles ne s’effondreront pas sous l’effet d’une secousse sismique ?

La nouvelle norme ISO 11031 traite du calcul des charges sismiques et établit des principes de conception pour les appareils de levage destinés aux chantiers dans des zones sismiques actives, en vue d’assurer leur résistance à la sismicité.

Comme l’explique M. Klaus Pokorny, Secrétaire du sous-comité de l’ISO qui planche sur les principes de conception et les exigences applicables aux appareils de levage à charge suspendue, « pour garantir la sureté d’un appareil de levage, il faut en premier lieu calculer les charges sismiques qui permettront de savoir comment l’équipement réagira sous l’effet d’un séisme modéré à fort. On peut ensuite utiliser le calcul aux états limites, qui peut être exprimé en termes d'état limite de service et d'état limite ultime ».

« L’état limite de service (ELS) permet de vérifier que l’appareil de levage à charge suspendue supporte les mouvements du sol dus à un séisme modéré, susceptibles de survenir sur le site pendant sa durée de vie, en continuant à être opérationnel. L’état limite ultime (ELU) permet de vérifier que, sous l’effet d’un séisme violent, l’appareil de levage ne s’effondre pas et que la charge suspendue ou toute autre partie de l’appareil de levage ne tombe pas, risquant de blesser le public, les opérateurs et les travailleurs » ajoute-t-il.

« Lors de toute évaluation, il convient de tenir compte à la fois des conditions sismiques régionales et des conditions locales à la surface du sol, à l’emplacement de l’appareil de levage. Il est également important de tenir compte de la manière dont l’appareil de levage sera utilisé et de tout risque éventuel résultant de dégâts sismiques » souligne M. Pokorny.

« ISO 11031 est non seulement un gage de confiance supplémentaire sur les chantiers, mais elle établit également un langage technique commun permettant aux fabricants, aux utilisateurs et aux propriétaires des engins de se comprendre clairement, où qu’ils soient – un atout pour le commerce international » conclut M. Pokorny.

ISO 11031 a été élaborée à la demande du Japon qui, après le séisme de Kobe, en 1995, a souligné la nécessité d’établir une norme pour garantir la résistance à la sismicité des appareils de levage à charge suspendue. Le secrétariat du sous-comité SC 10 de l’ISO/TC 96, qui a élaboré la norme, est assuré par le DIN, le membre de l’ISO pour l’Allemagne.

Informations associées

Contact

Maria Lazarte
Maria Lazarte

+41 22 749 02 21

Normes


Press Contact


Journaliste, blogueur ou rédacteur ?

Vous souhaitez obtenir des informations exclusives sur les normes, ou simplement en savoir plus sur ce que nous faisons ? Contactez notre équipe ou consultez notre dossier médias.

Suivez l'actualité de l'ISO

Inscrivez-vous à notre Newsletter (en anglais) pour suivre nos actualités, points de vue et informations sur nos produits.