Passer au contenu principal
Par |

L’exposition aux rayonnements ionisants présente des risques dans de nombreuses situations. L’ISO, qui a établi toute une série de normes pour mesurer ces risques et les maintenir à des niveaux acceptables et sûrs, vient de publier deux nouvelles normes relatives à la surveillance dosimétrique du personnel médical et au radon émis par les matériaux de construction.

 

Dans notre quotidien, nous sommes en contact permanent avec des rayonnements ionisants. Ces rayonnements peuvent être d’origine naturelle, issus de la terre et de l’eau, mais aussi d’origine artificielle, comme dans le domaine médical où ils sont largement utilisés à des fins thérapeutiques et diagnostiques. Une exposition excessive peut être à l’origine de maladies potentiellement mortelles. Le radon, par exemple, qui est un gaz radioactif d’origine naturelle, est la deuxième cause de cancer du poumon.

Compte tenu de la variété des types et des conditions de rayonnement, l’ISO complète sans cesse son éventail de normes destinées à l’évaluation et au contrôle de l’exposition à ces rayonnements et vient tout juste de l’enrichir de deux nouvelles normes.

Dans le domaine médical, le recours croissant aux radionucléides implique des programmes de surveillance efficaces et toujours plus complexes de l’exposition du personnel aux rayonnements.

ISO 16637:2016, Radioprotection – Surveillance et dosimétrie interne des travailleurs exposés lors des utilisations médicales des radioéléments en sources non scellées, spécifie les exigences pour l’établissement de programmes de surveillance du personnel médical exposé à un risque de contamination interne par inhalation dans les services de thérapie ou d’imagerie médicale nucléaire. ISO 16637 vient compléter la série de normes ISO comme ISO 20553, ISO 27048 et ISO 28218 utilisées pour la surveillance et l’estimation des doses.

Le radon est un gaz radioactif potentiellement dangereux naturellement émis par le sol et certains matériaux de construction. Ce mécanisme est appelé le « flux d’exhalation du radon ».

ISO 11665-9:2016, Mesurage de la radioactivité dans l’environnement – Air : radon 222 – Partie 9 : Méthode de détermination du flux d’exhalation des matériaux de construction, spécifie une méthode pour la détermination du flux surfacique d’exhalation du radon des matériaux de construction. Une nouvelle Partie de cette même norme vient tout juste d’être publiée. ISO 11665-11:2016, Mesurage de la radioactivité dans l’environnement – Air : radon 222 – Partie 11 : Méthode d’essai pour le gaz du sol avec un prélèvement en profondeur, spécifie les exigences générales relatives aux techniques de prélèvement, en vue du mesurage in situ de l’activité volumique du radon 222 dans le gaz du sol. Cette Partie 11 vient compléter les différentes parties d’ISO 11665 qui fournissent toute une gamme de méthodes d’essai prévues pour différents contextes, allant des mines souterraines aux bâtiments publics.

Comme l’explique Alain Rannou, Président de l’ISO/TC 85/SC 2, l’organe technique qui s’est chargé de l’élaboration de ces normes, la demande pour des méthodologies d’essai et des programmes de surveillance normalisés progresse car les exigences légales en matière de gestion d’activités présentant un risque d’exposition aux rayonnements ne cessent d’augmenter.

Il précise : « Face à la nécessité accrue de disposer d’une méthodologie normalisée pour l’évaluation comparative d’un pays à l’autre des flux d’exhalation du radon dans les matériaux de construction, la solution apportée par l’ISO 11665-9 aidera les entités légales à fixer des seuils de sécurité. »

L’ISO/TC 85/SC 2 élabore actuellement d’autres référentiels dans ce domaine, notamment :

  • ISO 11665-12, Mesurage de la radioactivité dans l’environnement – Air : radon 222 – Partie 12 : Détermination du coefficient de diffusion des matériaux imperméables : méthode de mesurage de l’activité volumique d’un côté de la membrane
  • ISO 11665-13, Mesurage de la radioactivité dans l’environnement – Air : radon 222 – Partie 13 : Détermination du coefficient de diffusion des matériaux imperméables : méthode de mesurage de l’activité volumique des deux côtés de la membrane

ISO 11665-9:2016 et ISO 16637:2016 sont disponibles auprès du membre de l'ISO dans votre pays ou sur l'ISO Store.


Informations associées

Contact

Clare Naden
Clare Naden

+41 22 749 0474

Normes

Press Contact


Journaliste, blogueur ou rédacteur ?

Vous souhaitez obtenir des informations exclusives sur les normes, ou simplement en savoir plus sur ce que nous faisons ? Contactez notre équipe ou consultez notre dossier médias.

Suivez l'actualité de l'ISO

Inscrivez-vous à notre Newsletter (en anglais) pour suivre nos actualités, points de vue et informations sur nos produits.