Mutua Madrileña à l'heure du défi énergétique

Lu en quelques minutes
Par Maria Lazarte
Publié le
Partager sur , ,

Lorsque Mutua Madrileña, l'un des plus importants groupes d'assurance espagnol, a décidé de mettre en œuvre la norme ISO 50001 relative aux systèmes de management de l'énergie, il savait que ce ne serait pas chose facile. Mais avec 23 bâtiments d'une superficie totale de 208 000 m2,il a pensé que le jeu en valait la chandelle. Des efforts qui portent aujourd'hui leurs fruits.

De prime abord, le groupe Mutua Madrileña ressemble à n’importe quelle grande compagnie d’assurance dynamique. Il compte plus de 10 millions de clients dans différentes branches d’assurance : automobile, deux-roues, vie, santé, protection juridique, habitation, décès, assistance, indemnisation, accidents, fonds communs de placement et plans de retraite. Ses actifs sont évalués à EUR 6 644 millions et il emploie plus de 6 000 personnes.

Le Groupe est fier de ses bâtiments, qui répondent aux besoins des clients les plus exigeants. Cependant, il a récemment réalisé que le bien auquel nous devons être le plus attentifs, c’est la planète que nous foulons. Parer aux imprévus, c’est le métier de l’assureur. Dans cet esprit, Mutua a donc pris le parti de ne pas reporter à plus tard la protection de l’environnement et de réduire sa consommation d’énergie.

Comme l’explique Mario Cabezos, Responsable Environnement et prévention des risques chez Mutua Madrileña : « Le Groupe est très engagé dans le respect de l’environnement et la promotion d’une mobilité durable. Il entend donc être à l’avant-garde des systèmes, méthodes, outils et techniques de pointe pour améliorer l’utilisation des ressources, la gestion des déchets et l’efficacité énergétique dans ses locaux. »

Chez Mutua, le management de l’énergie est bien plus qu’une responsabilité sociétale, c’est aussi un atout commercial. L’efficacité énergétique présente en effet un intérêt commercial. Ainsi, les économies réalisées dans les différents bâtiments du Groupe permettent aux clients de réduire leurs coûts et rendent l’offre immobilière plus compétitive.

À la recherche de l’outil adéquat

Torres de Colon of Mutua Madrilena

L’aventure de Mutua Madrileña a débuté à la mi-2013 lorsque, consécutivement à l’analyse de différents systèmes de management environnemental, la direction générale de la société a opté pour la mise en conformité à la norme ISO 50001, la considérant comme le meilleur outil pour l’amélioration continue et la réalisation d’économies d’énergie.

« La norme ISO 50001 répond parfaitement à nos besoins de par sa mise en œuvre polyvalente et flexible, axée sur les économies d’énergie », explique Mario. « Elle nous permet aussi d’évaluer la portée et le rythme d’application de différentes mesures conformément à nos plans stratégiques. »

Au défi d’inclure le siège du Groupe et de grands bâtiments loués dans le système, la société d’assurance a également décidé d’y ajouter celui de la consommation d’eau, cette dernière constituant une ressource limitée en Espagne.

Facteurs de succès

Lorsque Mutua Madrileña a débuté la mise en œuvre de son système de management de l’énergie dans 14 bâtiments gérés par un personnel de maintenance externe, la tâche semblait herculéenne. Mais l’expérience n’a pas tardé à montrer qu’il n’en était rien. Une fois les principaux éléments maîtrisés – l’engagement de la direction générale, les domaines intégrés et corrélés de la société et des sociétés partenaires et les activités de formation à tous les niveaux de responsabilité – le système a commencé à bien tourner.

« Il était indispensable de maîtriser ces éléments pour atteindre nos objectifs », explique Mario. L’adhésion de chacun au projet était également une condition sine qua non. « Une partie de notre réussite tient à la création d’un comité dédié aux économies d’énergie et à l’efficacité énergétique comprenant la participation des responsables/directeurs de secteurs, associés à des rôles et des responsabilités définis au sein de notre système. Cet organe a constitué un instrument clé dans la prise de décision et la mise en œuvre d’une amélioration continue », conclut-il.

Les différentes activités de formation ont également démontré que la participation était indispensable pour améliorer le système, et des canaux à géométrie variable ont vu le jour pour traiter les éventuelles propositions ou questions.

Cependant, du point de vue de Mario, ce vaste soutien n’aurait jamais pu être obtenu sans l’engagement de la direction, y compris le Président du Groupe. Bien que, pour une société d’assurance, l’impact de la consommation d’énergie puisse sembler relativement insignifiant, la direction générale de Mutua a voulu se doter d’un système bénéfique à l’entreprise, à ses clients et, au bout du compte, à la société dans son ensemble.

Noelia Fernández, Mario Cabezos and Tomás Sánchez-Barriga
Mario Cabezos (centre) entouré de Noelia Fernández et Tomás Sánchez-Barriga de l’équipe de management de l’énergie de Mutua Madrileña.

Bilan des avantages

La mise en œuvre du système de management de l’énergie du groupe Mutua Madrileña a débuté en avril 2014. Depuis, d’importantes économies ont été réalisées, notamment grâce à la baisse de la consommation d’électricité (-8,33 %), de gaz (-39,28 %), de diesel (-24,60 %) et d’eau (-4,01 %).

« Ce qu’il y a d’intéressant dans le système, c’est qu’il tient compte de l’impact de variables sur la consommation, telles que les aléas climatiques ou le taux d’occupation des bâtiments », ajoute Mario.

En effet, pour l’analyse des résultats, Mutua s’appuie sur des méthodes statistiques qui définissent l’incidence sur la consommation énergétique qu’exercent les changements météorologiques et le nombre d’occupants. Ainsi, la moindre réduction de la consommation est réellement le fruit d’une meilleure gestion de l’énergie plutôt que celle de facteurs externes.

La plupart des économies découlent d’ajustements de la maîtrise opérationnelle. « Il s’agit d’un système basé sur une analyse approfondie. Les décisions relatives à la date et à l’heure de début ou d’arrêt de la production, ou au réglage de la poussée ou de la température de retour, ont un impact considérable sur le résultat final », explique Mario.

Autre élément intéressant, ces économies ont été réalisées avec un investissement réduit, de sorte que l’entreprise n’a pas eu à attendre longtemps pour commencer à en recueillir les avantages. « Le système énergétique a dopé les résultats financiers de l’entreprise et la compétitivité de cette dernière sur le marché immobilier », conclut Mario.

Alors qu’une efficacité accrue est synonyme d’importantes économies, l’élément crucial est d’avoir jeté les bases d’un système conçu pour garantir des performances énergétiques supérieures dans le futur.

Mutua Madrileña vient de faire auditer son système ISO 50001 et de décrocher la certification à la norme sans un seul aspect de non-conformité, pour l’ensemble des 14 bâtiments. « Nous pouvons à présent nous enorgueillir de posséder l’un des systèmes de management de l’énergie les plus efficaces d’Espagne ! » se félicite Mario. 


Default ISOfocus
Elizabeth Gasiorowski-Denis

contact pour la presse

press@iso.org

Journaliste, blogueur ou rédacteur ?

Vous souhaitez obtenir des informations exclusives sur les normes, ou simplement en savoir plus sur ce que nous faisons ? Contactez notre équipe ou consultez notre dossier médias.

Suivez l'actualité de l'ISO

Inscrivez-vous à notre Newsletter (en anglais) pour suivre nos actualités, points de vue et informations sur nos produits.