Passer au contenu principal

Cet article appartient à nos archives. 

Par |

« Nous reconnaissons tous que la normalisation internationale peut contribuer au développement sur le plan économique, social et environnemental. Notre mission aujourd’hui est de trouver les moyens de transformer ce potentiel en réalité. »

 

Telles sont les premières paroles de l’allocution d’ouverture du Président de l’ISO, M. Zhang Xiaogang, à la 49e réunion du Comité de l'ISO pour les questions relatives aux pays en développement (DEVCO) qui s’est tenue à Séoul, en République de Corée, le mardi 15 septembre 2015.

Cette réunion, qui a rassemblé plus de 300 participants de près de 100 pays, fait partie de la semaine de manifestations comprenant l’Assemblée générale de l’ISO, accueillie par la KATS, (Korean Agency for Technology and Standards), le membre de l’ISO pour la Corée.

L’impact des normes dans les pays en développement

Dans son allocution principale, Mme Ranyee Chiang de la Global Alliance for Clean Cookstoves (Alliance mondiale pour des cuisinières propres), a souligné l’impact très concret des normes pour les pays en développement, en présentant les initiatives en cours destinées à améliorer la technologie des cuisinières propres.

Ranyee Chiang, Chair of ISO/TC 285.

Mme Chiang a expliqué que l’utilisation de foyers de cuisson ouverts et de fourneaux traditionnels par 40% de la population mondiale a un coût, avec près de 4 millions de décès par an, une consommation de 500 millions de tonnes de bois non renouvelable et l’émission d’autant de gaz à effet de serre que 170 millions de véhicules de tourisme.

Or, ajoute-t-elle, s’il existe beaucoup de solutions innovantes pour faire face à ce problème, qu’il s’agisse de foyers ou de combustibles propres, nous avons besoin de normes pour soutenir ce nouveau secteur et favoriser l’essor d’un marché durable pour cette technologie.

Les Normes internationales promeuvent, dans le monde entier, l’adoption de nouvelles technologies, mais elles permettent également de s’assurer que les nouvelles solutions mises au point tiennent leurs promesses pour la santé des personnes, la protection de l’environnement et l’amélioration de la qualité de vie.

Un nouveau comité technique ISO ad hoc, ISO/TC 285, a été créé en 2013 pour élaborer des normes dans ce domaine. Mme Chiang a souligné à cet égard l’importance de s’entourer des « bonnes personnes » au moment de concevoir ces solutions.

« Il est avant tout essentiel que les pays qui utiliseront ces nouvelles technologies soient impliqués dans le processus d’élaboration, » a-t-elle expliqué, en exhortant les autres pays en développement présents à la réunion à y prendre part.

Renforcer les membres de l'ISO dans les pays en développement

Les travaux menés sur les fourneaux et les foyers de cuisson propres montrent l’impact que les normes peuvent avoir sur notre quotidien et soulignent également quelques-uns des enjeux auxquels peuvent être confrontés les organismes nationaux de normalisation dans les pays en développement.

C’est pourquoi, l’un des principaux objectifs de la mission du DEVCO est d’aider les pays en développement à participer plus activement et à renforcer leurs capacités de normalisation - un aspect qui a été souligné par le Président du DEVCO, M. Lalith Senaweera, dans son allocution d’ouverture.

L’un des buts premiers de cette réunion, a-t-il déclaré, est de finaliser l’élaboration du prochain Plan d’action pour les pays en développement, qui expose les activités de l’ISO relatives aux pays en développement pour la période 2016-2020.

Dans cette optique, M. Senaweera a invité les participants à prendre part activement aux débats de cette journée et les a remerciés pour le soutien constant qu’ils apportent aux travaux du DEVCO au fil des ans.


Informations associées

Contact

Katie Bird
Katie Bird

+41 22 749 0431

Default News
Katie Bird
Chef, Communication

+41 22 749 0431

Suivez l'actualité de l'ISO

Inscrivez-vous à notre Newsletter (en anglais) pour suivre nos actualités, points de vue et informations sur nos produits.