Depuis la première publication de la norme ISO 22000 sur le management de la sécurité des denrées alimentaires, en 2005, les acteurs de la chaîne alimentaire – industriels, consommateurs, gouvernements – ont vu de nouveaux besoins émerger en matière de sécurité alimentaire. Dès lors, la révision de la norme s’imposait. Pour discuter des améliorations à apporter, une réunion du groupe de travail de l'ISO (ISO/TC 34/SC 17/GT 8), chargé de la révision de la norme s'est tenue les 23-25 février 2015 à Dublin, accueillie par la National Standards Authority of Ireland (NSAI), membre de l'ISO pour l'Irlande.

Une consultation lancée l’an dernier auprès des utilisateurs de la norme a permis de voir les lacunes de la version actuelle : répétitions inutiles, besoin de clarification de certains concepts. Qui plus est, les PME étaient insuffisamment intégrées et l'évaluation des risques difficile à comprendre. Autant de points soulevés par les utilisateurs de la norme qui vont faire progresser le travail de révision.

S’appuyant sur cette consultation, le groupe de révision va donc s’atteler en priorité à :

  • Clarifier certains concepts clés, notamment : points critiques pour la maîtrise, programmes prérequis opérationnels, approche fondée sur les risques, retraits et rappels de produits, combinaison de mesures de maîtrise externes
  • Mettre à jour les termes et définitions
  • Simplifier la norme et la rendre plus concise
  • Éviter un contenu trop prescriptif
  • Inclure plus largement les PME

En outre, la norme ISO 22000 sera alignée sur les autres normes de systèmes de management (NSM), qui suivent désormais une structure identique avec des passages identiques et des termes et définitions communs – ce qui va simplifier la vie d’une entreprise qui souhaite être certifiée conforme à plusieurs NSM (ISO 9001 et ISO 22000 par exemple). Ce format harmonisé permettra d’assurer la cohérence entre les normes, d’en simplifier l’utilisation combinée, et d’en faciliter la lecture et la compréhension par les utilisateurs.

Si l’industrie alimentaire est concernée au premier chef par cette révision, d’autres utilisateurs de la norme seront, s’il y a lieu, spécifiquement ciblés – notamment les PME, les producteurs d’aliments pour animaux, les organismes de réglementation à la recherche d’un modèle permettant d'établir des exigences réglementaires dans une optique de gestion de la sécurité alimentaire, ou encore des industriels dont les activités, sans directement concerner la gestion des produits alimentaires, entrent dans le domaine d’application de la norme (par exemple, l’eau).

De nombreuses entreprises et organisations n’utilisent pas ISO 22000 isolément mais combinée, notamment, à l'ISO 9001 sur le management de la qualité, d'où une volonté d’aligner les deux normes et d'assurer la cohérence.

De plus, la famille ISO/TS 22002 accompagne des secteurs spécifiques dans la mise en œuvre d’ISO 22000 en mettant à leur disposition des outils pour développer les programmes prérequis nécessaires.

Bien sûr, tout ce travail ne pourrait se faire sans la participation concertée des différentes parties de la filière. Le groupe de révision se réunira à nouveau courant octobre pour établir une deuxième version – sous la forme d’un document de travail. Si tout se passe comme prévu, la norme devrait être publiée en 2017.