Singapour: des mesures écologiques au service de l'économie

Lu en quelques minutes

Cet article appartient à nos archives.

Par Vivienne Rojas
Mots clés : 
Énergie
ISO 50001
Publié le
Partager sur , ,
HSL Constructor Pte Ltd., qui n’était qu’une petite entreprise familiale singapourienne, est devenue l’un des acteurs clés de l’univers du génie civil. Mais alors qu’elle était au sommet de sa réussite, l’entreprise a dû revoir l’ensemble de son système pour optimiser son usage énergétique, et réduire sa facture.

Cliquer pour agrandir
Un employé relève le compteur d'un des équipements faisant un usage énergétique significatif (UES).

L’efficacité énergétique optimale devrait être notre principale priorité. L’entreprise de génie civil et de construction HSL Constructor Pte Ltd. s’est rapidement heurtée à cette nécessité. Créée en 1994 à Singapour, cette petite start-up spécialisée dans le génie maritime civil s’est très vite fait une place parmi les grands fournisseurs de solutions d’ingénierie innovantes, en réalisant un nombre impressionnant de projets remarquables dans quasiment toutes les industries nécessitant des infrastructures et des ouvrages maritimes.

Portée par une direction visionnaire et une équipe de professionnels passionnés, l’entreprise a su étendre sa réputation en matière de qualité en diversifiant ses activités dans des domaines voisins : ingénierie d’installations industrielles, construction de bâtiments industriels, géotechnique et services d’inspection par tierce partie, sur terre comme en mer. Les budgets serrés, les pressions d’ordre environnemental et les besoins croissants en énergie ont cependant obligé HSL à réagir, d’autant qu’il était crucial, pour elle, d’améliorer la performance énergétique et de réduire les coûts tout en honorant ses engagements environnementaux. Pour maintenir sa consommation d’énergie sous contrôle, HSL a donc fait appel à ISO 50001, la norme de systèmes de management de l’énergie, initiative qui lui a par la suite valu une certification internationalement reconnue. Grace Lim-Quek, Directrice, RH et administration, HSL, répond à ISOfocus et explique comment cette entreprise singapourienne d’ingénierie a joué la carte du rendement énergétique.

ISOfocus : Pour quelles raisons HSL a-t-elle fait appel à ISO 50001 ?

Grace Lim-Quek : HSL consomme chaque année environ 332 000 kWh d’électricité. Notre consommation est en hausse depuis 2009 – avec un pic historique de 373 000 kWh – mais nous étions convaincus qu’il était possible de la réduire. Si nous avons entrepris la démarche de certification selon ISO 50001, c’est parce que nous voulions mettre en place une politique de management de l’énergie qui s’inscrive dans la durabilité. La norme fournit des spécifications détaillées sur tous les aspects relatifs à un système de management de l’énergie. Aujourd’hui, pour conserver notre certification, nous devons continuer à suivre les exigences de la norme afin de pérenniser nos efforts.

Pourriez-vous nous décrire en quelques mots les étapes de la mise en œuvre de la norme ?

Nous avons d’abord fait un examen rigoureux de nos processus pour connaître notre usage énergétique. Pour ce faire, nous avons analysé nos données de consommation et les facteurs organisationnels, notamment la marge d’amélioration de notre performance énergétique. Nous avons ainsi déterminé neuf usages énergétiques significatifs (UES) qui, nous semblait-il, illustraient bien notre performance énergétique d’alors.

Une fois les UES identifiés, nous avons pu fixer des cibles réalistes pour améliorer notre performance. Il nous a donc fallu d’abord analyser de façon exhaustive notre performance énergétique actuelle, en cartographiant les différents degrés d’efficacité de ces UES et en identifiant les facteurs qui ont un effet sur leur performance. Après avoir évalué les possibilités d’économies d’énergie et d’améliorations de l’efficacité et de nos processus, nous avons pu définir des cibles, certes ambitieuses, mais réalistes.

Évoluer vers un capital humain plus fort – Grace Quek-Lim, Directrice, RH et administration, HSL .

Quelle a été l’étape la plus délicate ?

Le plus difficile a sans doute été de recueillir des données fiables sur certains équipements diesel pour en opérer le contrôle et l’analyse. Ce processus étant difficilement automatisable, du fait des limites technologiques, les données ont dû être récoltées manuellement – ce qui, compte tenu de la grande diversité des équipements que nous utilisons, s’est avéré très problématique.

Combien de personnes ont pris part au projet ?

Notre équipe spécialisée dans le management de l’énergie compte cinq personnes, toutes travaillant à mi-temps sur le projet.

Quels ont été les principaux résultats et impacts de la mise en œuvre de la norme ?

Si nous nous sommes lancés dans le management de l’énergie, c’est avant tout parce que notre Président souhaitait réduire l’empreinte carbone de HSL. L’objectif est donc atteint, puisque l’un des avantages tangibles apportés par ISO 50001 a été une réduction significative de l’effet de nos activités sur l’environnement par la baisse de nos émissions de gaz à effet de serre.

Nous avons gagné sur tous les plans : définir des méthodes et processus pour collecter les données nous a permis de mieux cerner notre consommation d’énergie, ce qui nous a aidés à améliorer notre efficacité et notre performance énergétiques tout en réduisant nos coûts. En outre, notre gestion des ressources a gagné en transparence, avec des répercussions très positives pour notre image. Nous avons également été très heureux, et surpris, de constater l’effet responsabilisant que l’opération a eu sur nos employés, qui se sentent maintenant parties prenantes de la planification et de la gestion des ressources. Chez HSL, nous sommes fiers de montrer l’exemple : nos efforts ont joué un rôle important dans la promotion des meilleures pratiques en matière de management de l’énergie et des bons comportements – dans l’entreprise comme à l’extérieur !

Que conseilleriez-vous aux autres entreprises qui souhaitent mettre en œuvre ISO 50001 ?

Impliquez la direction ! C’est indispensable si vous voulez être sûr de disposer des ressources nécessaires pour la mise en œuvre de la norme.


Un écran permettant de contrôler en temps réel la consommation d'électricité a été installé à l'entrée du bâtiment pour motiver les employés.


Elizabeth Gasiorowski-Denis
Elizabeth Gasiorowski-Denis

+41 22 749 03 25
contact pour la presse

press@iso.org

Journaliste, blogueur ou rédacteur ?

Vous souhaitez obtenir des informations exclusives sur les normes, ou simplement en savoir plus sur ce que nous faisons ? Contactez notre équipe ou consultez notre dossier médias.

Suivez l'actualité de l'ISO

Inscrivez-vous à notre Newsletter (en anglais) pour suivre nos actualités, points de vue et informations sur nos produits.