Convention relatives aux droits des personnes handicapées

Cette année marque le cinquième anniversaire de la Convention relative aux droits des personnes handicapées (CRPD).

Cette Convention reconnaît l'existence de barrières comme une composante essentielle de l'invalidité. En vertu de la Convention, « la notion de handicap évolue et le handicap résulte de l’interaction entre des personnes présentant des incapacités et les barrières comportementales et environnementales qui font obstacle à leur pleine et effective participation à la société sur la base de l’égalité avec les autres ».

Les normes ISO peuvent nous aider à briser ces barrières en donnant aux fournisseurs de services et produits des lignes directrices en matière de conception accessible.

Pourquoi les normes ISO comptent

L'important portefeuille de normes ISO sur l'accessibilité, qui compte des normes sur l'environnement physique, les technologies de l'information et de la communication, mais aussi des normes spécifiques à certains produits comme les fauteuils roulants ou d'autres dispositifs visant à faciliter la mobilité, a pour ambition d'améliorer la sécurité et la qualité de vie de tous.

Le guide ISO/CEI 71:2001, Principes directeurs pour les normalisateurs afin de répondre aux besoins des personnes âgées et de celles ayant des incapacités, aide les normalisateurs à élaborer des normes dans lesquelles les besoins des personnes handicapées sont pris en compte. Une nouvelle édition du Guide paraîtra à la fin de l'année 2014.

Pourquoi les normes doivent affronter l'accessibilité

Tendances démographiques mondiales : Le nombre de personnes situées dans les groupes d'âges les plus élevés augmente, et cette tendance se poursuivra dans les prochaines décennies.

Évolution du handicap : De plus en plus de personnes connaissent une situation de handicap au cours de leur vie.

Meilleure conception des produits : Les exigences en matière d'utilisabilité des produits se sont accrues, ce qui a conduit les fabricants à améliorer le rapport des utilisateurs aux produits, systèmes et environnements.

Politiques publiques et réglementation : Sur les marchés publics, les donneurs d'ordre se soucient de plus en plus de l'accessibilité des produits et services, et l'exigent comme condition dans leurs appels d'offres.

Considérations financières : Il est bien moins coûteux d'intégrer les exigences d'accessibilité au moment de la conception des produits, systèmes et environnements que de s'y conformer une fois que ceux-ci ont été réalisés. Si l'on prend l'exemple des établissements publics, observer les normes d'accessibilité au moment de la construction entraîne un surcoût de 1 % seulement, tandis que moderniser un bâtiment déjà existant revient bien plus cher.