Transformer l’Eurovision en événement éco-responsable n’était pas une mince affaire. Une telle démarche supposait la prise en compte de multiples aspects : repas et boissons, transports, énergie, traitement des déchets, etc. Susanna Winblad, Chef de projet pour la Ville de Malmö, a relevé le défi, avec pour seules armes la norme ISO 20121 et sa conviction que faire ce qui est juste devrait être élémentaire – une expérience enrichissante et positive qu’elle partage avec nous. Elle nous fait part ici de ses trucs et astuces, mais aussi des enseignements qu’elle a tirés de son aventure.

ISOfocus : Pourquoi avoir choisi ISO 20121 ?

Susanna : Nous avions le sentiment que cette norme était un bon moyen pour la ville de Malmö de faire connaître sa réputation de destination « verte ». La norme nous a servi d’outil pour identifier les enjeux liés à la durabilité dans nos échanges avec nos partenaires et les prestataires qui ont répondu à nos appels d’offre.

Initiatives prises

À Malmö, nous sommes d’avis qu’il doit être facile de faire les choses qui sont justes ; c’est pourquoi nous avons proposé des « solutions douces » aux participants et au personnel pour les encourager à adopter un comportement éco-responsable, à travers les initiatives suivantes :

  • Un réseau de transport efficace - nous avons veillé à ce que tous les délégués et la presse disposent gratuitement et facilement des transports publics, et avons incité les visiteurs à se rendre en train sur le lieu de la manifestation
  • Des repas succulents et écolos à la fois – nous avons servi, conseillé et promu des produits locaux, respectueux de l’environnement
  • L’eau du robinet en bouteille - nous avons distribués des bouteilles réutilisables aux services de presse et aux délégués en veillant à ce que les participants puissent accéder facilement à des robinets pour les remplir dans les lieux clés
  • Recyclage - nous avons facilité le recyclage aux participants
  • Sensibilisation - nous avons expliqué à nos 550 bénévoles ce qu’était le management responsable et le développement durable, et comment agir pour montrer l’exemple

Le plus grand défi

Le plus dur a été de penser en termes d’objectifs mesurables afin de définir la durabilité sur les plans social et économique.

Ressources mobilisées

J’ai travaillé à temps plein pendant la réalisation du projet et un assistant a travaillé à 20 % à mes côtés sur la mise en œuvre.

Résultats et impacts

Je ne connais pas encore les résultats définitifs, mais je peux vous donner quelques exemples :

  • La mise en œuvre d’un nouveau système de vente de billets qui permet d’éviter les longues files d’attente
  • La mise en place d’un nouveau système de recyclage que nous réutiliserons par la suite
  • 80 000 tasses de café bio issu du commerce équitable ont été servies
  • 80 000 tasses de café bio issu du commerce équitable ont été servies

Conseils pour les utilisateurs d’ISO 20121

Il est très important de bien communiquer avec toutes les personnes qui participent à l’événement et de suivre les tâches organisationnelles que vous avez déléguées à d’autres, car la durabilité doit rester la valeur fondamentale du projet. Surtout, ne visez pas trop haut, et fêtez chaque réussite

Susanna Winblad
Chef de projet
Ville de Malmö, Suède