Normes et voitures entièrement connectées passent à la vitesse supérieure

Lu en quelques minutes

Cet article appartient à nos archives.

Par Sandrine Tranchard
Mots clés : 
Industrie automobile
Publié le
Partager sur , ,

Comment les normes internationales peuvent-elles offrir un soutien encore plus important à l’industrie automobile mondiale en vue de développer des voitures entièrement connectées intégrées à des systèmes intelligents de transport (SIT)?

Telle a été la question essentielle abordée lors du 8e Atelier sur la voiture entièrement connectée, qui s'est tenu à Genève le 6 mars 2013 à l'occasion du Salon international de l'auto.

Des pistes de travail ont été identifiées, comme la nécessité d’établir d’autres normes relatives à la sécurité dans des domaines spécifiques, de même que des normes plus évoluées en matière d’informations routières. D’autres domaines, tels les communications d’urgence entre véhicules et la sécurité de l’information, pourraient également faire l’objet de normes.

Cet atelier est une manifestation organisée chaque année par la Coopération mondiale de la normalisation (WSC), un partenariat stratégique qui regroupe la Commission électrotechnique internationale (CEI), l’Organisation internationale de normalisation (ISO) et l’Union internationale des télécommunications (UIT).

La manifestation, qui était axée sur les normes internationales et le développement de la connectivité des véhicules, a attiré près d’une centaine d’experts et de spécialistes automobiles du monde entier.

Rob Steele, Secrétaire-général, à l'Atelier de la voiture entièrement connectée 2013 à Genève, Suisse.

Dans son allocution d’ouverture, le Secrétaire général de l’ISO, Rob Steele, a invité les participants à réfléchir aux changements récents qui se sont opérés dans l’industrie automobile mondiale et à leurs implications quant aux normes internationales à établir pour la mise au point de véhicules intégrés à des SIT. Il a par ailleurs ajouté : « Lors de cet atelier il faut, à mon sens, que les participants expriment le fond de leur pensée et que l’on agisse ensuite en conséquence… Efforçons-nous de dégager les solutions concrètes qu’appelle l’industrie, et engageons-nous à les exécuter. »

Gabriel Barta, Chef de la Coordination technique à la CEI.

Gabriel Barta, Chef de la Coordination technique à la CEI, a souligné, dans son introduction à l’atelier, les avancées déjà réalisées en matière d’intégration des véhicules aux réseaux électrique et d’information, mais a encouragé les experts présents à prendre l’initiative des normes qu’ils jugent le plus urgentes, dans des domaines comme la sécurité active des véhicules.

Reinhard Scholl, Adjoint au Directeur du Bureau de la normalisation des télécommunications (UIT-T).

Reinhard Scholl, Adjoint au Directeur du Bureau de la normalisation des télécommunications (UIT-T), a déclaré : « Le rapprochement des TIC et des technologies automobiles n’a rien de nouveau ni de surprenant. En effet, les SIT existent depuis quelques décennies, mais l’absence de normes mondiales a été un obstacle à leur adoption. Aussi peut-on se réjouir des avancées obtenues dans le cadre de la Collaboration sur les normes de communication pour les systèmes SIT qui pilote la création d'un ensemble de normes de communication pour les systèmes intelligents de transport (SIT) qui soit harmonisé et accepté internationalement. »

L’atelier était animé par Richard Parry-Jones, ancien cadre dirigeant de Ford Motor Company, qui a fait observer que si l’on cerne bien le domaine de l’automobile et celui des technologies de l’information (TI), le point de recoupement de ces industries nécessite un examen constant.

En identifiant, à ce niveau, ce qu’il importe de normaliser, il serait possible, pour le secteur automobile d’éliminer des sujets de compétition et de réaliser le plein potentiel de la voiture entièrement connectée.

Les tables rondes et échanges interactifs de cet atelier ont permis de mieux saisir les enjeux à venir du secteur automobile, de comprendre l’appui essentiel que représentent les normes internationales dans ce contexte, de faire le point sur les priorités de normalisation internationale les plus importantes et de les confirmer.

Matthias Klauda, Directeur du département Intégration de systèmes automobiles, Bosch, a souligné, lors de son exposé sur la connectivité des véhicules, la question de la sécurité des TI ainsi que les aspects à aborder pour protéger l’intégrité et la fonctionnalité des systèmes à bord des véhicules, tout en respectant la vie privée des utilisateurs.

Gerald Pöllmann, Directeur général de la stratégie d’entreprise, des technologies nouvelles et des industries diversifiées, Magna Steyr Engineering AG, a donné un aperçu des nouveautés à voir au salon de l’auto.


Sandrine Tranchard
Sandrine Tranchard

contact pour la presse

press@iso.org

Journaliste, blogueur ou rédacteur ?

Vous souhaitez obtenir des informations exclusives sur les normes, ou simplement en savoir plus sur ce que nous faisons ? Contactez notre équipe ou consultez notre dossier médias.

Suivez l'actualité de l'ISO

Inscrivez-vous à notre Newsletter (en anglais) pour suivre nos actualités, points de vue et informations sur nos produits.