L'Accord international d'atelier* ISO, IWA 11:2012, Lignes directrices pour évaluer les performances d'une table de cuisson, est le premier document sur cette question à s'appuyer sur un consensus international.

Selon l'Organisation mondiale de la santé, l’exposition à la fumée des poêles de cuisson traditionnels et des feux à ciel ouvert cause deux millions de décès prématurés chaque année, les femmes et les jeunes enfants étant les plus touchés. L’utilisation de ce type de foyers a également une incidence sur les ressources naturelles locales comme les forêts, et contribue aux changements climatiques à l'échelle régionale et mondiale.

L'IWA 11 représente une première étape décisive vers une convention d'entente entre tous les pays et les parties prenantes concernés sur la façon de définir des foyers de cuisson et des combustibles propres et leurs modalités de vérification, et d'encourager l'innovation pour trouver des solutions encore plus satisfaisantes.

Le recours à ce document de référence devrait permettre de réduire les risques pour la santé et la dangerosité de ces foyers de cuisson, et faciliter l'adoption à grande échelle de solutions propres qui seront d'un grand recours pour près de la moitié de la population mondiale, c'est-à-dire trois milliards de personnes dans le monde en développement.

Comme l'explique Radha Muthiah, Directrice générale de la Global alliance for clean cookstoves (Alliance mondiale pour des cuisinières propres), «L'IWA de l'ISO représente une étape importante dans les efforts mondiaux pour des foyers de cuisson et des combustibles propres, en fournissant des recommandations sur les moyens d'évaluer les fourneaux de cuisson grâce à quatre indicateurs de performance : la consommation de combustible, les émissions totales, les émissions dans un espace confiné et la sécurité. Les normes sont une référence qui permet aux fabricants de foyers de cuisson d'avoir l'assurance de la qualité de leurs produits, aux utilisateurs d'avoir l'assurance de la rentabilité de leur investissement, et à l'innovation de se déployer dans ce secteur de l'industrie.»

Confirmant l'engagement du gouvernement des États-Unis à apporter son concours pour trouver une solution au problème, la Secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a déclaré « Les êtres humains font cuire leurs aliments sur des feux ouverts et sur des foyers sales depuis le début de l'histoire de l'humanité, mais le fait est qu’ils tuent lentement des millions de personnes et polluent l’environnement.

Aujourd’hui, toutefois, grâce aux avancées technologiques, à de nouveaux outils de financement du carbone et à l’engagement croissant du secteur privé, nous pouvons enfin envisager un avenir où les feux ouverts et les fours sales seront remplacés par des foyers et des combustibles propres, efficaces et abordables – des fours qui ne coûtent néanmoins pas plus de 25 dollars.»

IWA 11 est le résultat d'un Atelier international organisé par le Partnership for Clean Indoor Air (PCIA) et la Global Alliance for Clean Cookstoves. Lors de la conférence de deux jours qui s'est tenue en février 2012, à La Haye, Pays-Bas, plus de 80 intervenants du secteur public et du secteur privé représentant plus d'une vingtaine de pays ont travaillé à faciliter, grâce à la normalisation, l'emploi généralisé de solutions techniques de cuisson propres, efficaces, et sûres.

Pour S. Joe Bhatia, Président-Directeur général de l'American National Standards Institute (ANSI) qui assure le Secrétariat de l'Atelier international: «Il n'y a pas d'enjeux plus fondamentaux que la santé et la sécurité de millions de personnes dans le monde. Nous sommes fiers de jouer un rôle de premier plan dans les initiatives visant à garantir la sécurité des fourneaux de cuisine, et nous nous réjouissons de l'impact considérable que ce partenariat mondial pourra avoir.»

IWA 11:2012, Lignes directrices pour évaluer les performances d'une table de cuisson,est disponible auprès des instituts nationaux membres de l'ISO (voir la liste complète avec les coordonnées). Il est aussi possible de l'obtenir directement au Secrétariat central de l'ISO, au prix de 50 francs suisses, par l’intermédiaire de l'ISO Store ou en contactant le Département Marketing, Communication & Information.

* Un Accord international d'atelier (IWA) est un document produit par une (ou plusieurs) réunion(s) d'atelier et non par le processus d'un comité technique. Les acteurs économiques et d'autres parties prenantes participent directement à l'élaboration de l'IWA et il ne leur est pas nécessaire de passer par une délégation nationale. Un IWA peut être élaboré rapidement (c'est-à-dire publié en moins de 12 mois) pour répondre à un besoin du marché ou à une exigence de politique publique qui se développe rapidement.