L’ISO (Organisation internationale de normalisation) intensifie encore son engagement à élaborer des normes en tant qu'outils pratiques pour atteindre les objectif internationaux de développement durable. Elle lance trois nouvelles initiatives sur l'efficacité énergétique et les sources d'énergie renouvelables :

  • une représentation de haut niveau au prochain Congrès mondial de l’énergie, en partenariat avec la Commission électrotechnique internationale (IEC) ;
  • un partenariat avec l'Agence internationale de l'énergie (AIE), et
  • la désignation de secteurs prioritaires qui pourraient bénéficier au mieux de l’élaboration et de l'utilisation de Normes internationales.

L'ISO et le Congrès mondial de l’énergie

L'ISO Fo cus 20th WEC Special
sera publié en octobre

Lors du Congrès mondial de l'énergie, qui aura lieu en novembre à Rome, Italie, l’ISO, en partenariat avec la IEC et le Conseil mondial de l'énergie (CME), tiendra une session spéciale sur les contributions que peuvent apporter les Normes internationales aux objectifs de durabilité de l'énergie. L'interdépendance énergétique et l’impératif d’efficacité énergétique sont des sujets prioritaires à l'ordre du jour. Des tarifs spéciaux ont été négociés pour la participation des 157 pays membres de l'ISO et des membres de la IEC.  

Dans une édition spéciale (à paraître) du magazine ISO Focus consacrée à cette manifestation, le Secrétaire général de l’ISO, Alan Bryden, déclare : «Nous invitons tous les dirigeants et les experts dans les secteurs public et privé présents à Rome à soutenir et à unir leurs forces dans l'effort collectif qui doit impérativement être consenti pour diffuser et promouvoir, par le développement et l'utilisation de Normes internationales, et de toute urgence, de bonnes pratiques et des technologies appropriées afin de relever ce défi majeur pour le village global.»

L'ISO et l’Agence internationale de l’énergie

L'ISO coopère activement avec l'Agence internationale de l'énergie (AIE) pour analyser et faire connaître la situation actuelle et identifier les besoins et les possibilités en matière de nouveaux projets de normalisation internationale à entreprendre pour promouvoir, dans le monde entier, l'efficacité énergétique et les énergies renouvelables.

L'ISO et l'AIE ont développé en commun un document de synthèse qui met l’accent sur l'importance des Normes internationales dans ce domaine et encourage, pour leur élaboration, l'appui et la participation des dirigeants politiques et des leaders de l’industrie. Le document a été soumis à titre d'information pour la réunion du G8 en 2007.

Les initiatives de l'ISO en matière de normalisation

Le Conseil de l'ISO vient d’établir un plan d'action ambitieux pour renforcer la contribution de l'ISO dans le contexte de l'efficacité énergétique et de l’énergie renouvelable.

Cinq secteurs prioritaires ont été retenus sur la base de leur potentiel de contribution en matière d'économie d'énergie, de réduction des émissions du gaz à effet de serre (GES) et de leurs résultats possibles à court terme.

  • Terminologies harmonisées et méthodes de calcul relatives à l'efficacité énergétique, à la consommation  et aux économies d’énergie, ainsi que pour la mesure du rendement énergétique de différentes sources d'énergie primaire.
  • Normes relatives à la gestion de l'énergie pour fournir une approche systémique de l'amélioration continue de la performance énergétique pour un usage plus durable de l'énergie. Ces normes peuvent porter sur la fourniture d’énergie, les pratiques en matière d’approvisionnement pour des équipements et des systèmes consommateurs d'énergie, l'utilisation de l’énergie et toutes les questions ayant trait à l’élimination après usage, pour tous les types d'organismes.
  • Biocarburants liquides et solides, biomasse et biogaz, et leur production durable.
  • Priorité particulière aux normes couvrant la réhabilitation et la remise en état pour aider à la mise à niveau des installations et des systèmes en place, comme les bâtiments et les installations industrielles.
  • Poursuite et optimisation des activités de normalisation de l'ISO couvrant l'efficacité énergétique des bâtiments, en donnant la priorité et l’attribution optimale des travaux aux comités techniques concernés et mener à bien avec diligence l’élaboration de projets essentiels, comme ceux traitant de l’efficacité énergétique des bâtiments dans une démarche holistique.

Dans le cadre de ce plan, une attention spéciale sera accordée aux besoins spécifiques des pays en voie de développement.

L'ISO s’attache à intensifier, au cours du processus d’élaboration des normes, la collaboration avec des fonctionnaires publics et des organisations internationales, notamment l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), l'AIE, la Conférence de l'ONU sur le commerce et le développement (CNUCED) et l'Organisation de développement industriel de l'ONU (ONUDI).

Elle s’emploie aussi à poursuivre et à renforcer la coopération avec la IEC et d’autres  organisations à activités normatives ayant des travaux importants dans ce secteur, afin d’optimiser les ressources et éviter tout double emploi.