Représentation de la date et de l'heure - ISO 8601

En quoi ISO 8601 peut-elle m'être utile?

Avec ISO 8601, pour indiquer la date et l'heure, vous disposez d'un format normalisé qui réduira l'incertitude et le risque de confusion dans vos communications avec l'étranger.

La norme traite de la représentation des éléments suivants :

  • Date
  • Heure du jour
  • Temps Universel Coordonné (UTC)
  • Heure locale avec décalage horaire UTC
  • Date et heure
  • Intervalles de temps
  • Intervalles de temps périodiques

Comment se procurer ISO 8601?

Vous pouvez acheter la norme dans son intégralité en vous adressant à l'ISO Store ou au membre de l'ISO dans votre pays.

A quoi sert ISO 8601?

ISO 8601 décrit un mode de représentation numérique de la date et de l'heure accepté à l'échelon international.

Lorsque les dates sont exprimées en chiffres, elles peuvent être comprises différemment : la notation 05/01/12 pouvant ainsi renvoyer au 5 janvier 2012 ou au 1 mai 2012. Ce type de confusion, aux conséquences potentiellement fâcheuses à l’échelle de l’individu, peut avoir un coût dramatique dans le monde des affaires. Du reste, sans règle de notation précise pour la date et l'heure, certaines opérations simples comme l'organisation des réunions et des livraisons, la rédaction des contrats et la réservation des billets d'avion peuvent devenir très compliquées.

ISO 8601 dissipe toute confusion en établissant, pour la représentation de la date, un format internationalement reconnu:

YYYY-MM-DD

selon lequel la date du 27 septembre 2012 sera indiquée 2012-09-27.

Prévisualiser nos normes

ISO/DIS 8601-1 [EN]

ISO/DIS 8601-2 [EN]

ISO Store

  • ISO 8601:2004
    Éléments de données et formats d'échange
    Échange d'information
    Représentation de la date et de l'heure
  • ISO/DIS 8601-1 [En cours d'élaboration]
    Éléments de données et formats d'échange
    Échange d'information
    Représentation de la date et de l'heure
    Partie 1: Règles de base
  • ISO/DIS 8601-2 [En cours d'élaboration]
    Éléments de données et formats d'échange
    Échange d'information
    Représentation de la date et de l'heure
    Partie 2: Extensions

Visitez l'ISO Store pour acheter davantage de normes

Représentation de la date et de l’heure : Klaus-Dieter Naujok explique le nouveau projet de norme ISO 8601

La normalisation est une activité réellement internationale et je serais bien incapable de me souvenir du nombre de personnes de nationalité différente avec qui j’ai eu la chance de travailler. Cela étant dit, je n’oublierai jamais ma première réunion professionnelle avec un Allemand. Il s’agissait en réalité d’un simple petit-déjeuner de travail, l’occasion de se rencontrer en face à face après une longue série d’entretiens téléphoniques productifs et amicaux. « Voulez-vous que nous nous retrouvions au café à half-nine ? (l’horaire est conservé en anglais, ce qui a son importance pour la suite). Je me réjouis de vous rencontrer ! »

Le problème est que pour les Allemands, l’expression half-nine signifie « une demi-heure avant neuf heures » [08h30], alors que pour l’Anglais que je suis, elle signifie « une demi-heure après neuf heures » [09h30]. Bien que sans conséquences graves, cette erreur fut embarrassante et je m’en suis tiré en lui présentant des excuses et lui offrant le café et les pancakes ! Mais l’erreur aurait pu avoir des conséquences bien plus graves qu’un frühstück raté.

C’est pour résoudre ce type de problème qu’ISO 8601 a été publiée en 1988. Un document unique intitulé Éléments de données et format d’échanges – Échange d’informations – Représentation de la date et de l’heure, a établi un format infaillible pour les personnes qui utilisent un ordinateur, permettant de garantir l’exécution au moment prévu d’événements essentiels. Qu’il s’agisse de programmer des vols ou les transports publics, de retransmettre des événements sportifs, de tenir des registres publics, de gérer des projets majeurs ou d’établir un moyen fiable pour échanger des volumes pléthoriques de données qui permettent au monde moderne de continuer à tourner, ISO 8601 change la donne.

Ainsi, je suis resté perplexe lorsque j’ai vu que l’ISO/TC 154, Processus, éléments d’informations et documents dans le commerce, l’industrie et l’administration, un comité technique de l’ISO fort de 39 membres, avait œuvré à la publication, en décembre 2016, d’un projet de norme afin de mettre à jour ISO 8601. Dans la mesure où l’édition actuelle de la norme a été publiée en 2004, je me suis demandé ce qui pouvait bien avoir changé concernant la date et l’heure ? Une journée dure toujours 24 heures et une année 365 jours (et des poussières), non ? Pourquoi était-il donc nécessaire d’établir une nouvelle Norme internationale ?

Si quelqu’un est à même de répondre à cette interrogation, c’est bien Klaus-Dieter Naujok, Président de l’ISO/TC 154. Un rapide coup d’œil à son CV révèle que Klaus participe à la normalisation des échanges de données depuis les balbutiements de l’informatique. Parmi une multitude d’autres projets, il a travaillé sur la norme EDIFACT-ONU qui a servi de socle aux normes ISO ultérieures dans ce domaine. Il est, depuis 2013, l’Animateur de l’ISO/TC 154/GT 5, Représentation de la date et de l’heure. Ainsi, il est sans conteste la bonne personne à qui s’adresser.

Le fait que Klaus soit basé sur la côte ouest des États-Unis et le Secrétariat central de l’ISO à Genève me rappelle à nouveau que les dates et les heures peuvent poser un problème complexe. Fort heureusement pour moi, ainsi que pour des millions d’autres personnes, l’application d’ISO 8601 signifie qu’il me suffit de choisir une heure dans mon calendrier et de laisser mon PC lui adresser une confirmation de rendez-vous à un horaire adapté. L’heure du rendez-vous approche alors que ma journée s’achève et que celle de Klaus débute. Nous nous connectons via Internet et je pose LA question : Qu’est-ce qui a changé dans la norme ISO 8601 (merci de répondre dans un langage courant que je puisse comprendre) ?

« Le changement le plus visible est qu’ISO 8601 comprend désormais une deuxième partie. Celle-ci traite spécifiquement des extensions des règles de base qui sont définies dans la première partie. Vous parlez « d’un langage courant » car la date et l’heure concernent tout le monde, mais il existe un grand nombre de termes courants qui n’ont pas de définition partagée : semestre, trimestre, printemps, été, automne, hiver, pour n’en citer que quelques-uns. Pour ces termes courants et des questions comme « Quand un jour commence-t-il ou finit-il ? », nous avons établi de nouveaux moyens de représentation. »

Klaus poursuit l’explication en indiquant qu’ISO/DIS 8601-2, Extensions, couvre également la façon de grouper les dates, d’indiquer les fourchettes de dates, de représenter les intervalles entre des événements récurrents et de gérer correctement les secondes intercalaires. « Mais les changements ne se limitent pas à cela. Ils concernent également les secteurs qui utilisent ces technologies. Nous avons reçu des demandes inattendues – de généalogistes, de statisticiens, d’agences gouvernementales, et même de la Bibliothèque du Congrès américain ! »

De quel type sont leurs besoins spécifiques ? En quoi leur représentation des dates diffère-t-elle des autres ?

Selon Klaus : « Comme toutes les Normes internationales, ISO 8601 doit être utile dans le monde réel. Les changements opérés résultent tous de demandes émanant des utilisateurs de cette norme, pour qu’elle soit adaptée à l’évolution de leurs besoins. »

« Lorsqu’il est question d’événements historiques ou de personnes qui sont nées ou décédées il y a longtemps, les informations sont souvent incomplètes. Il se peut que nous sachions en quelle année une personne est née, mais sans connaître son mois de naissance. Il nous a donc fallu élaborer une méthode cohérente et précise pour gérer des informations incomplètes. »

D’accord. Il existe donc maintenant des moyens pour représenter une date de façon normalisée, même lorsque nous n’avons pas de date exacte. Je réfléchis aux avantages pour les archivistes, les historiens, les spécialistes de la bibliothéconomie, puis adresse une nouvelle question complexe à Klaus. Qu’en est-il alors pour les dates qui remontent à avant l’ère chrétienne, à la Grèce ancienne, etc. ? Comment un format à quatre chiffres fonctionne-t-il dans ce cas ?

« Les choses ne sont en réalité pas aussi compliquées qu’elles en ont l’air. Le problème a été résolu en employant simplement le signe « moins » ! Bien entendu, vous mentionnez le format annuel à quatre chiffre, dont l’importance est évidente pour tout le monde depuis le bogue de l’an 2000 [au moment où, à la fin des années 1990, les ordinateurs utilisant un format de date à deux chiffres ne pouvaient faire la distinction entre 1900 et 2000 (ou toute autre année marquant la fin d’un siècle…)]. Mais saviez-vous que le projet de norme ISO 8601 vous permet en réalité de représenter des années à plus de quatre chiffres ? »

Non, je l’ignorais. Difficile d’imaginer le moment où ce besoin surviendra ! Sauf si vous faites référence à un temps très lointain dans l’avenir ?

« C’est tout à fait cela ! » réplique Klaus. « Certains scientifiques s’occupent d’événements du futur, les climatologues ou les personnes travaillant sur des échelles de temps astronomiques, qui peuvent avoir besoin de faire référence à des événements susceptibles de survenir après l’an 10 000. » Il s’agit bien de se préparer pour l’avenir !

Ainsi, il semble que le projet de norme ISO 8601 fasse évoluer une Norme internationale fondamentale vers une échelle qui lui permettra de rester pertinente dans la vie courante pour les années à venir. Pour clore mon entretien avec Klaus, dont l’enthousiasme reste intact, je le remercie, ainsi que l’ISO/TC 154, et lui souhaite une bonne matinée, avant de mettre mes notes en forme pour le lendemain.

Contact

Barnaby Lewis
Barnaby Lewis

+41 22 749 0523