Résumé Prévisualiser

1.1 Le présent document spécifie, conformément à l'ISO 10326‑1:2016, une méthode en laboratoire de mesurage et d'évaluation de l'efficacité du siège à réduire les vibrations verticales transmises au corps entier de l'opérateur des engins de terrassement, à des fréquences comprises entre 1 Hz et 20 Hz. Elle spécifie également les critères d'acceptation pour l'application à des sièges sur différentes machines.

1.2 Le présent document s'applique aux sièges d'opérateur utilisés sur des engins de terrassement tels qu'ils sont définis dans l'ISO 6165.

1.3 Le présent document définit les classes de spectres d'excitation pour les engins de terrassement suivants. Chaque classe définit un groupe de machines ayant des caractéristiques vibratoires similaires:

— Tombereaux à châssis rigide avec une masse en service > 4 500 kg;

— Tombereaux à châssis articulé;

— Décapeuses sans essieux ou à châssis suspendu[1];

— Chargeuses sur roues avec une masse en service > 4 500 kg;

— Niveleuses;

— Bouteurs à pneus;

— Compacteurs de sols;

— Chargeuses-pelleteuses;

— Tombereaux à chenilles;

— Chargeuses à chenilles;

— Bouteurs à chenilles avec une masse en service ≤ 50 000 kg[2];

— Motobasculeurs avec une masse en service ≤ 4 500 kg;

— Chargeuses compactes avec une masse en service ≤ 4 500 kg;

— Chargeuses articulées avec une masse en service ≤ 4 500 kg.

1.4 Les machines suivantes transmettent au siège des vibrations verticales de fréquences suffisamment basses, comprises entre 1 Hz et 20 Hz, pendant le fonctionnement, pour que ces sièges n'aient pas besoin d'une suspension pour atténuer ces vibrations:

— pelles, y compris les pelles articulées et les pelles à câbles[3];

— trancheuses;

— compacteurs de remblai;

— compacteurs non vibrants, à l'exception des compacteurs de sol;

— compacteurs vibrants, à l'exception des compacteurs de sol;

— tracteurs poseurs de canalisations;

— appareils de forage horizontal dirigé (HDD).

1.5 Les essais et critères définis dans le présent document sont destinés aux sièges d'opérateur utilisés dans les engins de terrassement de conception classique.

NOTE D'autres essais peuvent être nécessaires pour les engins dont les caractéristiques de conception entraînent des caractéristiques vibratoires significativement différentes.

1.6 Les vibrations qui atteignent l'opérateur autrement que par l'intermédiaire du siège, par exemple celles transmises à ses pieds par la plate-forme ou les pédales de commande, ou à ses mains par le volant, ne sont pas couvertes ici.

[1] Pour les décapeuses automotrices à suspension, on peut utiliser un siège sans suspension ou bien un siège à suspension avec un amortissement élevé.

[2] Pour les bouteurs à chenilles de masse supérieure à 50 000 kg, les exigences de performance du siège sont suffisantes avec un siège de type coussin.

[3] Pour les pelles, les vibrations prédominantes sont généralement situées selon l'axe avant-arrière (X).


Informations générales

  • État actuel :  Publiée
    Date de publication : 2020-02
  • Edition : 4
    Nombre de pages : 24
  • :
    ISO/TC 127/SC 2
    Sécurité, ergonomie et exigences générales
  • 13.160
    Vibrations, chocs et leurs effets sur l'homme
    53.100
    Engins de terrassement

Acheter cette norme

Format Langue
PDF + ePub
Papier
  • CHF118

Vous avez une question?

Consulter notre FAQ

Service à la clientèle
+41 22 749 08 88

Horaires d’ouverture:
De lundi à vendredi - 09:00-12:00, 14:00-17:00 (UTC+1)

Suivez l'actualité de l'ISO

Inscrivez-vous à notre Newsletter (en anglais) pour suivre nos actualités, points de vue et informations sur nos produits.