Passer au contenu principal
Par |

Les Normes internationales aident les pays à respecter leurs engagements en matière de lutte contre le changement climatique et de réduction de leurs émissions carbone. Tel est l’avis d’experts de premier plan dans le domaine du développement durable, qui se sont exprimés lors d’une manifestation organisée par l’ISO en marge de la COP25 à Madrid, Espagne.

Le rôle des Normes internationales en tant qu’instruments majeurs pour lutter contre le changement climatique dans de nombreux pays a été mis en exergue lors de la manifestation organisée par l’ISO en marge de la COP25, le 4 décembre, et intitulée « Transition vers une neutralité carbone et utilisation des normes en tant que boîte à outils pour mesurer, réduire et compenser ».

Selon Miguel Naranjo, Responsable de programme au sein du groupe Action climat des Nations Unies, atteindre la neutralité carbone est un prérequis tant pour la réalisation des objectifs de l’Accord de Paris que pour celle des Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies.

« Si nous voulons atteindre les objectifs fixés par l’Accord de Paris, il est nécessaire que chacun prenne des mesures urgentes. Et ces mesures doivent être crédibles », déclare-t-il.

« Nous risquons un nivellement par le bas du fait des acteurs souhaitant être perçus comme « éco-responsables » et de ceux qui prétendent avoir atteint la neutralité carbone. Les normes ISO et les règles et lignes directrices approuvées à l’échelon international jouent un rôle majeur pour assurer la crédibilité. »

M. Naranjo, qui s’exprimait lors de l’événement organisé par l’ISO sur le rôle des normes pour atteindre l’objectif de neutralité carbone, a présenté des exemples provenant de l’initiative « La neutralité climatique, c’est maintenant » de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), qui vise à encourager tous les acteurs de la société à s’engager activement en faveur de la neutralité carbone partout dans le monde.

Cette manifestation s’est tenue en marge de la COP25 (25e Conférence des Parties à la CCNUCC) qui se déroule à Madrid, Espagne, du 2 au 13 décembre, sous la Présidence du Chili.

Elle a été organisée par le Groupe d’étude de l’ISO sur la coordination du changement climatique (TF7) en partenariat avec l’Institut de management et d’évaluation de l’environnement (IEMA, Institute of Environmental Management and Assessment) et le Forum international de l’accréditation (IAF), ainsi qu’avec le soutien de la CCNUCC, du Costa Rica et de l’UNE, le membre de l’ISO pour l’Espagne. Les présentations et les discussions ont été axées sur la transition énergétique et l’objectif d’un bilan carbone neutre, ainsi que sur la contribution des normes à cet objectif par le biais de la mesure, de la réduction et de la compensation des émissions.

Laura Mora, représentante du gouvernement du Costa Rica, a prononcé une allocution remarquée soulignant le rôle de pionnier de son pays en matière d’action pour le climat ainsi que l’importance des normes pour le programme national costaricien en faveur de la neutralité carbone, ou Programa Paίs Carbono Neutralidad (PPCN). La parole a été donnée à d’autres orateurs, comme Tetsuzya Tanaka du Programme de compensation et de réduction des émissions carbone pour l’aviation internationale (CORSIA, Carbon Offsetting and Reduction Scheme for International Aviation).

Le Groupe d’étude TF7 travaille avec des experts d’autres comités de l’ISO auxquels il fournit des recommandations pour prendre en compte les aspects critiques du changement climatique au cours de l’élaboration des normes ISO.

Nick Blyth, Président de l’ISO TF7, a souligné combien les Normes internationales sont précieuses pour aider les organisations à atteindre leurs objectifs en faveur du climat et à réduire leur empreinte carbone.

« Les normes ISO sont de plus en plus reconnues comme des instruments essentiels pour la lutte contre le changement climatique car elles permettent aux organisations de mesurer leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) et les aident à mettre en place des mesures pour réduire ces émissions », indique-t-il.

La manifestation organisée par l’ISO a été l’occasion de débattre d’une proposition de nouveau projet sur la neutralité carbone, qui établira les exigences et les principes pour atteindre ce but par la quantification, le management, la prévention et la compensation des émissions de GES.

Les experts de l’ISO présents à la COP25 ont également pu exposer les avantages de nouvelles normes ISO visant à contribuer à la réalisation des objectifs de lutte contre le changement climatique, et notamment ceux d’ISO 14067, relative à l’empreinte carbone des produits et d’ISO 14090, axée sur l’adaptation au changement climatique.

Pour en savoir plus sur la manière dont les normes ISO aident les organisations à s’adapter et à atténuer les effets du changement climatique, reportez-vous à la page dédiée sur notre site Web.

Informations associées

  • Protéger notre planète
    Découvrir comment les normes ISO aident à tirer le meilleur parti de nos ressources communes.

Contact

Clare Naden
Clare Naden

+41 22 749 0474

Press Contact


Journaliste, blogueur ou rédacteur ?

Vous souhaitez obtenir des informations exclusives sur les normes, ou simplement en savoir plus sur ce que nous faisons ? Contactez notre équipe ou consultez notre dossier médias.

Suivez l'actualité de l'ISO

Inscrivez-vous à notre Newsletter (en anglais) pour suivre nos actualités, points de vue et informations sur nos produits.