Passer au contenu principal
Par |

Nous célébrons aujourd’hui la Journée mondiale de lutte contre le sida pour manifester notre soutien envers les personnes vivant avec le VIH, virus de l’immunodéficience humaine. Cette journée est aussi l’occasion de sensibiliser davantage à la sécurité des préservatifs.

Les préservatifs sont extrêmement efficaces pour protéger contre le VIH qui s’attaque au système immunitaire et peut entraîner le sida, selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Pour avoir l’assurance que les préservatifs remplissent bien leur fonction, ceux-ci sont fabriqués et soumis à des essais conformément aux normes ISO les plus rigoureuses de manière à ce qu’ils n’éclatent pas ou ne présentent pas de fuites en cours d’utilisation.

Le comité technique ISO/TC 157 sur les contraceptifs non systémiques et barrière prophylactique contre les IST est en charge des travaux de l’ISO sur les préservatifs. Les normes qu’il élabore visent à s’assurer que les préservatifs s’ajustent correctement, qu'ils soient exempts de perforations et qu’ils présentent une résistance physique adéquate afin de ne pas se déchirer en cours d’utilisation ; il est également important qu’ils soient correctement emballés de façon à être protégés pendant le stockage et convenablement étiquetés. Elles fournissent également des informations essentielles pour l’utilisateur, notamment des instructions d’utilisation.

Pour qu’un préservatif soit efficace, sa qualité est très importante. Avant la production, le latex (qui en est la matière première) est déjà soumis à des essais qualité. Ensuite, des essais sont réalisés sur des échantillons choisis de façon aléatoire dans chaque lot. Un lot se compose habituellement de 150 000 préservatifs portant un même numéro de série.

Les préservatifs protègent aussi contre différents virus, dont celui de l’hépatite C, maladie qui détruit le foie. Pour réduire au minimum le risque de transmission virale, l’ISO/TC 157 a élaboré un nouveau mode opératoire d’essai permettant de confirmer les propriétés protectrices des matières.

« Les fabricants doivent confirmer que ces préservatifs sont des barrières efficaces contre les virus », explique Bill Potter du groupe de travail de l’ISO. Il ajoute que les essais des préservatifs sont effectués sur trois lots de production durant l’étape de validation de tout produit nouveau ou modifié. Des descriptions détaillées des essais figurent dans ISO 25841:2017 pour les préservatifs féminins (et les versions antérieures de 2011 et 2014) et dans ISO 23409:2011 pour les préservatifs masculins fabriqués en matières synthétiques.

La plupart des produits du ressort de l’ISO/TC 157 appartiennent à la classe des dispositifs médicaux, et vont des préservatifs masculins à usage unique aux dispositifs intra-utérins féminins à usages multiples qui offrent une protection à long terme. Ces normes sont élaborées par l’ISO/TC 157 dont le secrétariat est actuellement assuré par le DSM, membre de l’ISO pour la Malaisie.

Célébrée chaque année le 1er décembre, la Journée mondiale de lutte contre le sida offre aux personnes du monde entier l’occasion de s’unir dans la lutte contre le VIH, de se souvenir des victimes de la maladie et de saluer les progrès déjà accomplis dans la lutte contre cette maladie mortelle.

Informations associées

Contact

Elizabeth Gasiorowski-Denis
Elizabeth Gasiorowski-Denis

+41 22 749 03 25

Normes

ISO/TC 157
Contraceptifs non systémiques et barrière prophylactique contre les IST

Default News
Katie Bird
Chef, Communication

+41 22 749 0431

Suivez l'actualité de l'ISO

Inscrivez-vous à notre Newsletter (en anglais) pour suivre nos actualités, points de vue et informations sur nos produits.