Comment les organisations peuvent-elle parvenir à une meilleure gouvernance ? Dans son numéro de novembre/décembre 2017, ISOfocus offre une vue d’ensemble des transformations les plus intéressantes, les plus importantes et les plus complexes requises pour mettre en œuvre et soutenir une bonne gouvernance. Ce numéro examine de quelle manière améliorer les pratiques et politiques d’entreprise et à quel niveau les normes ISO peuvent intervenir.

Le dernier numéro d’ISOfocus couvre des questions clés allant du management du risque et de la continuité des activités aux achats responsables. Il dresse également un panorama complet d’ISO 37001 sur les systèmes de management anti-corruption, particulièrement utile face aux questions actuelles de la gouvernance.

Ce numéro, qui rend compte des dernières tendances, propose des témoignages de certaines des plus importantes entreprises du moment mettant en exergue toute la valeur des normes ISO pour le commerce et les affaires, les considérations fondamentales qu’il convient de garder à l’esprit pour mettre en œuvre ces normes ainsi que le rôle joué par ces dernières pour bâtir une organisation résiliente et digne de confiance. Il met également en lumière nombre d’avantages fondamentaux encore largement méconnus.

Pour Judd Hesselroth, Directeur des programmes au Bureau de la conformité légale de Microsoft, ISO 37001 est un outil pour aider les organismes à renforcer leurs moyens de lutte contre la corruption. « Nous pensons qu’ISO 37001 va être un outil important pour améliorer notre démarche anti-corruption » explique-t-il. « Le fait que la norme offre une référence cohérente au-delà des frontières est également très important pour les entreprises actives au niveau mondial. »

Une bonne gouvernance est essentielle pour la survie d’une organisation sur le long terme. Mais sous quelle forme ? S’il n’existe pas de solutions simples, il est cependant fondamental de définir une approche appropriée de la gouvernance pour obtenir des résultats bénéfiques pour la société comme pour les organisations et leurs parties prenantes.

Dans son édito, le Secrétaire général de l’ISO, Sergio Mujica, rappelle toute l’importance d’une bonne gouvernance pour l’avenir même de l’Organisation. « Il ne nous suffit pas d’être perçu comme la meilleure organisation internationale dans sa catégorie ; nous voulons nous inscrire dans une démarche constante de progrès et procéder à l’évaluation régulière des besoins, des attentes et du niveau de satisfaction de nos parties prenantes. La mise à jour de notre série de documents de gouvernance à la dernière Assemblée générale de l’ISO à Berlin a précisément servi à cela en apportant une clarté accrue sur des questions importantes non résolues lors des examens antérieurs de la gouvernance. »

Enfin, ce numéro donne un coup de projecteur sur la 40e Assemblée générale de l’ISO, qui s’est récemment tenue à Berlin, et sur le lauréat 2017 du Prix Lawrence D. Eicher pour l’excellence de ses travaux techniques.

Si vous envisagez d’utiliser les normes ISO et si vous souhaitez prendre les devants en matière de gouvernance, inutile de chercher plus loin. Nous espérons que ce numéro vous inspirera en vous ouvrant de nouveaux horizons et que cela vous donnera de nouvelles idées.

Pour en savoir plus, lisez le dernier numéro d’ISOfocus.