La science puise son inspiration dans les systèmes biologiques de la nature depuis longtemps : des ailes des oiseaux aux volets d’aération ou du virus au virophage, les exemples ne manquent pas. La biomimétique est un domaine en pleine expansion et son potentiel, en principe, illimité.

Mais cette discipline n’a encore jamais été harmonisée de façon officielle et reste assez méconnue – on confond d’ailleurs souvent la biomimétique avec sa cousine, la bionique. Un nouvel ensemble de Normes internationales vise à faciliter l’adoption des produits biomimétiques, en réglant les questions d’ordre juridique et en stimulant les opportunités économiques dans le domaine. En outre, comme la biomimétique imite la nature, elle ne peut que la servir, et donc contribuer au développement durable.

ISO 18458, Biomimétique – Terminologie, concepts et méthodologies, fournit un cadre pour la terminologie relative à la biomimétique dans la science, l’industrie et l’enseignement. La norme ISO 18459, Biomimétisme – Optimisation biomimétique, spécifie les fonctions et les domaines d’application des méthodes d’optimisation structurale de la biomimétique, qui traitent de la conception idéale pour allonger la durée de vie et réduire le poids des composants.

Michael Schmitt, Secrétaire du comité technique de l’ISO qui a élaboré ces deux normes et Chargé de projets au DIN, le membre de l’ISO pour l’Allemagne, est convaincu que ces normes aideront autant les consommateurs de produits biomimétiques que les producteurs.

"Ces nouvelles normes sont susceptibles de lever les obstacles techniques au développement de nouveaux produits et à l’innovation dans ce domaine, et favoriseront une meilleure coopération interdisciplinaire", dit-il. "En outre, elles dissiperont les doutes en matière de réglementation et de qualité, ce qui confortera les consommateurs comme les producteurs".

Vous pouvez acheter les normes ISO 18458 et ISO 18459 auprès du membre de l’ISO pour votre pays ou sur l’ISO Store.