Des personnalités dirigeantes de Standards Australia, SPRING Singapore, et du Bureau régional de l’ISO à Singapour ont animé du 21 au 27 avril 2015 un atelier de formation pour une délégation du Myanmar composée de représentants du Département de la Recherche et de l’Innovation (DRI)1), de la Fédération des Chambres du commerce et de l’industrie et de l’Association des ingénieurs du Myanmar, ainsi que de l’Université des Sciences économiques de Yangon.

Lors de cet atelier, Singapour et l’Australie ont mis l’accent sur le partage des meilleures pratiques, et notamment des principes et procédures pour la mise en œuvre de programmes pour l’élaboration de normes nationales et internationales. Une visite sur le terrain a été effectuée auprès d’un détaillant de produits alimentaires et de boissons, The Soup Spoon Pte Ltd, pour une illustration concrète des avantages de la mise en œuvre des Normes internationales pour garantir la sécurité et la qualité de ses produits et services. Cette démarche a aidé l’entreprise à asseoir sa compétitivité sur les marchés à l’exportation, ouvrir de nouveaux débouchés, et exploiter les opportunités de croissance.

Un examen a été mené dans le cadre de cet atelier pour identifier ou valider les domaines prioritaires pour le programme de normalisation du Myanmar. L’un des principaux résultats de cet atelier consistera, pour la délégation du Myanmar, à élaborer un plan d’action destiné à aider le pays à mieux aligner ses priorités pour accompagner sa croissance économique, ainsi que ses pratiques conformément aux exigences de l’Accord sur les Obstacles techniques au commerce (OTC) de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et du Code de pratique pour l'élaboration, l'adoption et l'application des normes.

L’objectif est de renforcer les échanges commerciaux et les avantages économiques pour le Myanmar et la région en mettant en place une infrastructure de normalisation utile aux entreprises qui soit fondée sur des systèmes internationaux en vue d’attirer l’investissement, de s’assurer que les produits et services du pays sont conformes aux exigences des clients internationaux et des exportations, et de favoriser l’accès à des marchés plus larges. Cette initiative aidera le Myanmar à mieux s’intégrer dans la région et au sein des marchés mondiaux.

« Les entreprises ont besoin de sécurité dans un nouvel environnement et les Normes internationales aident à en créer le cadre » a déclaré Bronwyn Evans, Directrice générale de Standards Australia. « Ce projet novateur, premier du genre entre Singapour et l’Australie, vise à réduire les obstacles au commerce et à renforcer les possibilités d’échanges commerciaux et d’investissements bilatéraux et régionaux avec le Myanmar. »

Pour faire écho aux propos de Mme Evans, Mme Choy Sauw Kook, Directrice générale adjointe (Qualité & Excellence) de SPRING Singapore, a indiqué : « Cette initiative appuie les objectifs d’intégration économique régionale de la Communauté économique de l’ANASE (CEA) en vue de créer un marché unique et une base de production pleinement intégrés dans l’économie mondiale grâce à l’harmonisation avec des Normes internationales. Singapour a bon espoir que ce projet commun aidera le Myanmar à mieux s’intégrer dans la région et les marchés mondiaux afin de soutenir sa croissance et sa compétitivité économiques, et de stimuler de ce fait les échanges bilatéraux et les investissements avec ce pays. »

Mettant à profit sa vision globale de la normalisation, Rob Steele, Secrétaire général de l’ISO, a souligné l’importance des étapes qui suivront la tenue de cet atelier. « Conformément à l’objectif de l’ISO de renforcer la participation des pays en développement à la normalisation internationale, ce programme permettra d’établir un ensemble de recommandations réalistes mais néanmoins ambitieuses pour que le Myanmar continue à renforcer ses programmes de développement nationaux et à participer activement à la normalisation internationale. Nous voulons aider le Myanmar à optimiser ses opportunités au travers de sa participation aux activités de normalisation internationale. »

Le projet commun est financé et appuyé par le Ministère australien des Affaires étrangères et du Commerce extérieur, le Gouvernement de Singapour et l’Organisation internationale de normalisation.



1) Depuis le 1er avril 2015, le Département de la recherche technologique et scientifique du Myanmar (MSTRD) s’appelle désormais le Département de la Recherche et de l’Innovation (DRI).