Chimiste et biotechnologiste de formation, Paul Hesselink a d’abord intégré TNO, organisme de recherche néerlandais, en qualité de chercheur. Il en deviendra par la suite le chef du Département de Biotechnologie environnementale spécialisé dans la purification des sols, de l’air et de l’eau.

Après TNO, Paul Hesselink a intégré la Société Générale de Surveillance (SGS), organisme d’inspection, de contrôle, d’analyse et de certification basé à Genève, en Suisse, en qualité de responsable de la division inspection de SGS Redwood Pays-Bas, puis de directeur d’exploitation de l’ensemble des laboratoires hollandais SGS, aussi membre du SGS Redwood European Council, et un an plus tard, de CEO de SGS Pays-Bas. C’est à cette époque qu’il s’est engagé dans les activités d’inspection, notamment auprès de sociétés pétrolières et de multinationales, et qu’il a commencé à travailler dans le domaine de la certification.

ISO Focus+ : Lorsque l’on vous interroge sur l’intérêt de l’évaluation de la conformité, que répondez-vous généralement ? Pour Kiwa, organisme exerçant dans ce domaine, quels sont à votre avis les avantages des Normes internationales ?

Paul Hesselink : Pour Kiwa, l’avantage absolu de la certification, des essais et de l’inspection réside dans la possibilité de faire attester la qualité des produits et des services de manière indépendante par un spécialiste du secteur expérimenté et averti. Nos clients (habituellement des fabricants ou des prestataires de services), et leurs propres clients, sont ainsi certains de la qualité et de la sûreté qu’ils obtiennent en contrepartie de ce qu’ils ont déboursé. Cette démarche permet de créer des règles du jeu équitables et de maintenir la transparence du marché.

Des lignes directrices ou des conventions de qualité harmonisées au niveau mondial telles que celles proposées dans les normes ISO, simplifient les choses pour les acteurs internationaux. Ils ne sont plus tenus de soumettre leurs produits et services à un processus d’homologation pour chaque marché. Ceux-ci peuvent être mis à disposition simultanément dans plusieurs pays.

La vision de Kiwa: l'expertise pour améliorer la qualité

Pour les clients de Kiwa, cette harmonisation permet de dégager des gains d’efficacité considérables du fait de l’élimination des obstacles au commerce. Les Normes internationales offrent également des avantages à Kiwa en ce qu’elles lui permettent de proposer ses services au niveau mondial, sans devoir appliquer des spécifications locales supplémentaires ou différentes.

Bien entendu, cela ne signifie pas que les exigences nationales spécifiques sont inutiles ou protectionnistes. Les Normes internationales fournissent un cadre harmonisé, mais en tant que spécialiste sectoriel, Kiwa s’attache également à cerner les marchés spécifiques et leurs exigences particulières afin d’offrir une valeur ajoutée à ses clients. C’est la raison pour laquelle nous avons choisi pour devise d’être le « Partenaire du progrès ».

ISO Focus+ : Quelles sont les normes ISO les plus célèbres utilisées par vos clients ? Quelle valeur ont-elles pour eux ?

Paul Hesselink : Les clients de Kiwa utilisent plusieurs normes très appréciées de l’ISO, notamment ISO 9001 (systèmes de management de la qualité), ISO 14001 (systèmes de management environnemental), ISO 22000 (systèmes de management de la sécurité des denrées alimentaires), ISO/TS 16949 (management de la qualité pour le secteur automobile) et ISO 13485 (management de la qualité pour les dispositifs médicaux).

En outre, ISO/CEI 27001 sur les systèmes de management de la sécurité de l’information, ISO 50001 sur les systèmes de management de l’énergie, et l’Échelle de performance RSE (responsabilité sociétale des entreprises) fondée sur ISO 26000, gagnent rapidement du terrain. L’intérêt de chacune de ces Normes internationales est qu’elles tiennent compte de l’organisation dans sa globalité. En effet, la qualité doit être reflétée, établie et continuellement améliorée à tous les niveaux de l’organisation, pour que cette dernière puisse obtenir le certificat.

Je trouve également particulièrement fascinant que plusieurs de ces normes ISO abordent les conséquences des activités d’une organisation – pour les personnes, la planète et la prospérité économique. Ces thèmes ont commencé à prendre de l’importance ces dernières années. Grâce à ce type de Normes internationales, les organisations peuvent en toute clarté et en toute indépendance montrer à quel point elles assument leurs responsabilités sur ces questions. Le développement durable devenant une préoccupation majeure pour nous tous, les consommateurs peuvent ainsi disposer d’informations fiables, au lieu de simples « effets d’annonce ».

ISO Focus+ : Quels avantages la norme ISO/CEI 17020, apporte-t-elle aux organismes de ce type ? Diriez-vous qu’elle peut aider une société comme Kiwa à se développer à l’échelon international ? Quelles autres normes ISO et CEI, Kiwa met-elle en œuvre dans ses activités ?

Paul Hesselink : Tout ce qui vaut pour nos clients, vaut pour Kiwa et ses activités. Par conséquent, si notre qualité n’est pas démontrée de manière indépendante, alors nos certificats, essais et inspections sont sans valeur.

L’accréditation conformément à ISO/CEI 17020, Évaluation de la conformité Exigences pour le fonctionnement de différents types d’organismes procédant à l’inspection, est importante pour établir le niveau d’inspection propre à Kiwa et pouvoir proposer nos services d’inspection au niveau international. Ainsi, les pouvoirs publics et nos clients ont la possibilité de constater clairement par eux-mêmes que Kiwa satisfait également aux Normes internationales et nous n’avons pas à être évalués pour chaque nouveau marché.

La norme ISO/CEI 17020:2012 récemment mise à jour met davantage l’accent sur les compétences des inspecteurs et l’impartialité de l’organisme d’inspection et insiste par ailleurs sur l’amélioration continue. C’est un de ses atouts. Le respect de tels critères ne peut que réjouir un acteur de la qualité comme Kiwa.

ISO Focus+ : Kiwa a récemment annoncé son partenariat avec ISA Sport. Pouvez-vous nous en dire plus sur cet organisme et pourquoi il a voulu être certifié ISO/CEI 17025, Exigences générales concernant la compétence des laboratoires d’étalonnages et d’essais ? En quoi cela va-t-il l’aider dans son travail ?

Paul Hesselink : La fusion avec ISA Sport s’intègre parfaitement dans la philosophie actuelle de Kiwa. Nous misons sur la croissance dans les années qui viennent, afin de rester un organisme indépendant dynamique sur ce marché. Les activités d’ISA Sport cadrent bien avec un certain nombre de lignes de services de Kiwa comme le génie civil et le bâtiment. ISA Sport est un acteur important dans un créneau où Kiwa n’était pas encore présent – à savoir, les installations, les sols et le gazon artificiel pour diverses disciplines sportives.

Kiwa ISA Sport est un expert reconnu au niveau mondial dans le domaine des essais et de l’inspection des terrains de sport, qu’il s’agisse de terrains de football comme le grandiose stade Luzhniki de Moscou et huit stades de la Coupe du Golfe au Yémen, des pistes d’athlétisme du Stade Louis II de Monaco, ou des surfaces et de l’éclairage des courts de tennis pour la Coupe Davis à Amsterdam.

Comme elle est accréditée ISO 17025, Kiwa ISA Sport peut démontrer sans ambiguïté qu’elle satisfait aux meilleures exigences internationales applicables aux laboratoires et aux activités d’inspection associées. De ce fait, Kiwa ISA Sport intéresse davantage les éventuelles parties prenantes internationales. Ainsi, par exemple, en conjuguant ses activités avec celles de Kiwa CMT qui consistent à inspecter les structures des stades de sport et leurs systèmes de barrières, nous avons la possibilité de proposer une offre combinée et efficace de services aux propriétaires d’installations de sport.

À propos de Kiwa

Kiwa est un organisme indépendant, hautement spécialisé, dont le cœur de métier est la certification et les activités d’essais et d’inspection associées. Chef de file reconnu dans le secteur de la certification, s’appuyant sur divers services – inspection, essais, services techniques, formation et information – son but est d’être le « Partenaire du progrès ».

Kiwa travaille pour des clients dans différents secteurs, et plus particulièrement l’eau, l’énergie, le bâtiment, l’infrastructure, l’automobile et les transports, l’agriculture, l’alimentation humaine et animale, la sûreté et la sécurité, la santé et les soins, et l’environnement. Ses clients proviennent des industries de production et transformation, des services aux entreprises, des services privés ou publics d’eau, de gaz et d’électricité, des organismes de l’administration locale et des institutions internationales.

Kiwa a des activités dans le monde entier et compte près de 1  250 salariés dans plus de 40 pays, avec des bureaux en Belgique, Chine, Allemagne, Italie, aux Pays-Bas, au Pérou, en Scandinavie, au Royaume-Uni, enTurquie et à Taïwan, Province de Chine, qui proposent toute la gamme de services Kiwa. L’organisme a également établi un réseau fiable de partenaires et d’alliances dans plus de 30 pays.

Kiwa est un organisme strictement indépendant et n’exerce aucune activité de production, activité commerciale ou autre activité de nature à remettre en cause son impartialité. Il est, en outre, évalué de manière indépendante par plusieurs organismes d’accréditation, audité par des organismes externes et agréé par des organismes gouvernementaux.

ISO Focus+ : L’ISO a élaboré beaucoup de normes sectorielles spécifiques. Quel est l’intérêt de ces diverses normes pour Kiwa en tant que société abordant presque tous les segments de marché (de l’énergie au bâtiment), et pour vos clients ?

Paul Hesselink : De nombreuses exigences et réglementations dans les secteurs du bâtiment, de l’énergie et de l’eau sont encore fortement axées sur des considérations nationales. Le renforcement des Normes internationales ISO dans ces secteurs simplifie le maintien de la qualité. Kiwa appuie cette démarche et, par exemple, participe activement aux côtés du comité technique ISO/TC 155, Nickel et alliages de nickel, aux travaux sur les tuyauteries en polymères. Ainsi, ces produits peuvent être fabriqués, vendus et utilisés plus facilement et plus rapidement au niveau international. Et Kiwa est heureux de contribuer à cette amélioration dans l’intérêt de nos clients.

ISO Focus+ : Les experts de Kiwa participent à des comités techniques de l’ISO, par exemple à l’ISO/TC 138, Tubes, raccords et robinetterie en matières plastiques pour le transport des fluides. Quels avantages retirez-vous de votre participation aux comités techniques de l’ISO ? Pourquoi les entreprises devraient-elles être incitées par leurs dirigeants à s’impliquer dans la normalisation ?

Paul Hesselink : Pour plusieurs raisons majeures. Tout d’abord, pour Kiwa, il est important de se tenir informé des évolutions de la normalisation, car le contrôle de l’application des Normes internationales est sa raison d’être.

Ensuite, nous pouvons aider nos clients à anticiper leurs besoins, en leur signalant les tendances concernant les futures normes ISO. Cette possibilité est particulièrement utile à de nombreuses PME clientes, pour lesquelles la participation aux comités ISO peut représenter un coût trop important ou s’avérer trop compliquée à mettre en place.

Enfin, nous sommes experts dans le domaine de la mise en œuvre des Normes internationales. C’est notre travail quotidien. Les experts de Kiwa, par les connaissances et l’expérience qu’ils apportent, contribuent à l’élaboration de normes meilleures, pragmatiques et d’application concrète. Une norme inefficace, théorique et obsolète en situation réelle n’est utile à personne. C’est pourquoi j’encourage fortement nos confrères dans le domaine de la certification à adopter la même approche et à participer aux comités techniques de l’ISO !

Paul Hesselink
Paul Hesselink
CEO
Kiwa
Pays-Bas