Les dispositions relatives à la sûreté-criticité ont principalement pour but d’éviter les accidents de criticité. Cependant, la possibilité de tels accidents existe et les conséquences peuvent être fatales. En ce qui concerne les installations dont on estime qu’elles présentent un risque crédible d’accident de criticité, une planification anticipée, une pratique d’interventions d’urgence planifiées et la vérification de l’état de préparation s’imposent. Deux phases distinctes sont identifiées:

  • La phase de préparation des interventions d’urgence, qui nécessite une action continue
  • La phase d’intervention d’urgence, qui ne nécessite d’être activée que lorsqu’il est indiqué qu’un accident de criticité pourrait se développer, survenir ou s’être produit.

Pour Neal Harris, Chef de projet pour la norme ISO 11320:2011, et Calvin Hopper, Animateur du groupe de travail, «dans les installations nucléaires, sécurité et anticipation sont des priorités. La nouvelle norme ISO 11320:2011 fournit des critères relatifs à la préparation et à l’intervention d’urgence afin de réduire au minimum les conséquences dues à un accident de criticité.»

ISO 11320:2011 s’applique à un site comportant une ou plusieurs installations qui peuvent contenir des quantités et des concentrations importantes de matières fissiles. Le degré de mise en œuvre de la norme dépend du risque global de criticité présenté par les installations du site.

ISO 11320:2011 a été élaborée par le comité technique ISO/TC 85, Énergie nucléaire, technologies nucléaires, et radioprotection, sous-comité SC 5, Cycle du combustible nucléaire, groupe de travail GT 8, Calculs, procédures et pratiques concernant la sûreté-criticité. Elle est disponible auprès des instituts nationaux membres de l'ISO (voir la liste complète avec les coordonnées). Il est également possible de l'obtenir directement au Secrétariat central de l'ISO au prix de 66 francs suisses, par l'intermédiaire de l'ISO Store ou en contactant le Département Marketing, Communication & Information.