L’ISO, le plus grand producteur mondial de Normes internationales d’application volontaire, et la Global Reporting Initiative (GRI), qui a instauré le cadre pour l’établissement de rapports de développement durable le plus largement utilisé dans le monde, viennent de signer un protocole d’accord (MoU) pour renforcer leur coopération.

Le Directeur de la GRI, Ernst Ligteringen (à gauche) et le Secrétaire général de l’ISO, Rob Steele, signent le protocole d'accord visant à renforcer la coopération entre leurs organisations sur le développement durable. Photo: ISO/Granier.

La GRI figurait parmi les 42 organisations publiques ou privées qui, au côté des représentants de 99 pays membres de l'ISO, ont participé à l’élaboration de la Norme internationale ISO 26000, Lignes directrices relatives à la responsabilité sociale, publiée le 1 novembre 2010. Après le lancement de cette norme, la GRI a publié un document intitulé «GRI and ISO 26000: How to use the GRI Guidelines in conjonction with ISO 26000», présentant les liens entre la GRI et ISO 26000, avec une grille de correspondance entre les indicateurs GRI et les lignes directrices d'ISO 26000.

Le protocole d'accord a été signé par le Secrétaire général de l'ISO, Rob Steele, et le Directeur de la GRI, Ernst Ligteringen, le 5 septembre 2011 au Secrétariat central de l'ISO, à Genève, Suisse.

Ce protocole d'accord vise à mettre en avant les activités des deux organisations ayant trait au reporting et à l’étalonnage des performances des entreprises et en matière de développement durable, par le partage d’informations sur les normes ISO et les programmes de la GRI, l'association avec d'autres partenaires, la participation à l'élaboration de nouveaux documents ou à la révision de documents existants, ainsi qu’à des opérations conjointes de promotion et de communication.

L’ISO et la GRI s’attacheront aussi réciproquement à soutenir et à promouvoir leur engagement dans les initiatives liées au développement durable, la Conférence Rio+20 au Brésil en 2012 notamment, et d'autres programmes émanant d’organisations telles que le Pacte mondial des Nations Unies, l'Organisation pour la coopération économique et le développement et le Programme des Nations Unies pour l'environnement.

Comme l’a relevé le Secrétaire général de l’ISO, Rob Steele: «Les partenariats avec des acteurs aussi importants que la GRI aident l'ISO à mieux faire connaître aux entreprises ses normes et l’intérêt qu’elles présentent en fournissant des solutions concrètes applicables dans le monde entier pour aborder le défi que pose le développement durable à l’échelle de la planète.»

Ernst Ligteringen, Directeur de la GRI, a pour sa part déclaré: «La mission de la GRI est de faire en sorte que le reporting relatif au développement  durable devienne une pratique courante, et le nouveau partenariat ainsi matérialisé aujourd'hui avec l’ISO aidera un plus grand nombre d’entreprises dans le monde à améliorer leurs pratiques de management et de reporting en matière de développement durable.»

À propos de l'ISO

L’ISO est le premier producteur et éditeur de Normes internationales dans le monde. L’ISO est un réseau des organismes nationaux de normalisation de quelque 163 pays. Plus de 100 membres de l’ISO sont issus de pays en développement. L’ISO dispose d’une collection de plus de 18 600 Normes internationales et son programme de travail couvre un éventail de domaines allant des activités traditionnelles comme l’agriculture et la construction, au transport, aux dispositifs médicaux, à l’environnement, à la sécurité, aux technologies de l’information et de la communication, aux normes pour les bonnes pratiques et les services, en passant par la mécanique, la fabrication et la distribution.

À propos de la Global Reporting Initiative

La Global Reporting Initiative (GRI) encourage toutes les organisations au reporting développement durable. Elle a établi dans cette optique un cadre complet pour l’établissement de rapports sur la performance en matière de développement durable. Largement utilisé dans le monde, ce cadre vise à une plus grande transparence au niveau de l'organisation. Avec les lignes directrices qui y sont associées, le cadre GRI pour le reporting développement durable énonce les principes et les indicateurs que les organisations peuvent utiliser pour rendre compte de leurs performances économiques, environnementales et sociales. La GRI s'emploie à améliorer constamment et à promouvoir le recours à ses lignes directrices, qui sont librement disponibles au public.