Préparer un avenir énergétique durable vous semble un défi de taille! Qu’en serait-il  sans les normes internationales?

Le numéro de mai 2011 d’ISO Focus+, le magazine de l’ISO (Organisation internationale de normalisation), met cette question en lumière en examinant certaines des normes clés qui fournissent les détails pratiques indispensables pour mettre en œuvre des solutions dans le domaine du changement climatique, de l’efficacité énergétique  et de l’énergie durable.

Le magazine met l’accent sur l’importance du rôle de l’efficacité énergétique dans la réponse aux problèmes actuels que génèrent l’augmentation du prix du pétrole et le changement climatique. Selon l'Agence internationale de l'énergie (AIE), l’efficacité énergétique est un moyen puissant et rentable de parvenir à un avenir énergétique durable.

Une meilleure efficacité énergétique permet de limiter la nécessité d’investir dans des infrastructures énergétiques, de réduire les coûts du carburant, d’augmenter la compétitivité, et d’améliorer le bien-être des consommateurs. De même, la réduction des émissions de gaz à effet de serre et de la pollution atmosphérique au niveau local a des effets bénéfiques pour l’environnement. Enfin, l’amélioration de l’efficacité énergétique renforce la sécurité énergétique en rendant moins tributaire des importations de combustibles fossiles.

Le numéro de mai 2011 d’ISO Focus+ montre que les Normes internationales sont des éléments de la réponse aux enjeux de la question énergétique. Dans une publication récente, Energy Efficiency: Accelerating the Agenda (Efficacité énergétique: accélérer le calendrier), le Forum économique mondial (FEM) déclare: «Face à la demande croissante et aux nouvelles technologies disponibles, le défi consiste à adapter en permanence les règles du jeu en matière d’efficacité énergétique – les Normes internationales peuvent aider à appuyer ce mouvement.»

Dans le numéro de mai 2011 d’ISO Focus+, le Secrétaire général adjoint de l’ISO Kevin McKinley observe que des  solutions axées sur le marché et choisies par les parties prenantes peuvent montrer la voie  et nous guider dans notre quête d’un avenir plus prospère et plus durable.

M. McKinley insiste sur le fait que le développement durable est une priorité élevée pour l’ISO – mettant l’accent sur un Groupe de travail créé à cet égard et sur la participation de l’ISO dans le processus préparatoire à la Conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement (Rio+20), en juin 2012.

Le numéro de mai 2011 réunit un ensemble d'articles sur un large éventail de sujets: véhicules électriques, efficacité énergétique des bâtiments, terminologie générale de l’énergie, norme relative à l’empreinte carbone (la future ISO 14067) et systèmes de management de l'énergie (la future ISO 50001). Il présente également une étude de cas du Département Fédéral Américain de l’Énergie (DoE), qui a soutenu la mise en œuvre auprès de sociétés industrielles américaines de programmes pilotes fondés sur ISO50001, Systèmes de management de l'énergie, afin d'encourager l’efficacité énergétique dans le secteur de la fabrication et de promouvoir des améliorations vérifiables de la performance énergétique.  

Dernier aspect, et non des moindres, les nouveaux comités de l’ISO traitant des questions liées à l’énergie comme les critères de durabilité pour les bioénergies, les économies d’énergie et l’efficacité énergétique des fours industriels sont également présentés.

La rubrique Dossier est consacrée à ce que l'ISO fait pour préserver l'environnement, et explique pourquoi les normes sont des outils de premier ordre pour répondre aux défis internationaux en matière d'énergie propre et de changement climatique.

Le numéro propose un entretien exclusif avec Carole Le Gall, Directrice du Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB), un acteur public indépendant au service de l’innovation dans le bâtiment, qui s’appuie grandement sur les normes.

ISO Focus+, Mai 2011

Future énergie