Les îles de Curaçao et Saint-Martin deviennent des pays autonomes du Royaume des Pays-Bas, avec les codes de pays suivants à deux et trois lettres émis conformément à la norme ISO 3166-1:

   – Saint-Martin (partie néerlandaise)    SX    SXM

   – Curaçao    CW    CUW

Les îles Bonaire, Saint-Eustache et Sabadeviennent des municipalités néerlandaises qui se voient attribuer le code ISO 3166-1 suivant :

   – Bonaire, Saint-Eustache et Saba BQ BES

Les codes pour les Antilles néerlandaises sont supprimés d’ISO 3166-1 et sont réservés pour une période transitoire de 50 ans:

   – Antilles néerlandaises    AN    ANT

Les codes de pays de la norme ISO 3166 sont largement utilisés à titre d’abréviations pour identifier les pays dans divers contextes: adresses postales, noms de domaines Internet et opérations financières informatisées.Ils ont en grande partie remplacé quelque 70 systèmes de codes de pays qui avaient été établis au fil du temps par différents pays, et par des organismes du secteur privé ou du secteur public, et qui pouvaient être source de confusion.

Les codes ISO sont attribués, conformément à des procédures transparentes, par l’Autorité de mise à jour de l’ISO 3166 qui les met à disposition gratuitement. L’ISO attribue les codes, mais ne détermine pas si un territoire donné est un pays. La pratique usuelle veut que des codes ne soient attribués qu’aux pays enregistrés comme tels par les Nations Unies, dans le Bulletin de Terminologie – Noms de pays ou dans la liste de Codes des pays et des régions pour usage statistique tenue par la Division de statistique de l'ONU.

Les codes à deux lettres sont les plus couramment utilisés, alors que les codes à trois lettres sont destinés à des usages spécifiques lorsqu’il est nécessaire de pouvoir identifier plus facilement le nom entier du pays auquel correspond le code. Ils sont notamment utilisés pour les passeports lisibles en machine respectant les exigences de l’Organisation de l’aviation civile internationale.