Le prix des accidents impliquant des machines est élevé, aussi bien sur le plan humain que sur le plan économique et sociétal. S’il n’est pas facile d’en calculer le montant exact, des études récentes ont révélé qu’un accident peut à lui seul coûter jusqu’à USD 1 million à la victime et à la société.  

Grâce à la nouvelle norme ISO 12100:2010, Sécurité des machines – Principes généraux de conception – Appréciation du risque et réduction du risque, les concepteurs pourront identifier les risques dès le stade de la conception des machines, et ainsi réduire les risques d’accidents futurs.

Les lignes directrices relatives à l’appréciation du risque spécifiées dans la norme sont présentées comme une série d’étapes logiques qui permettront aux concepteurs de déterminer systématiquement les limites de la machine, d’identifier les risques de phénomènes dangereux – écrasement, coupure/sectionnement, choc électrique ou fatigue – et d’estimer les dangers potentiels dus aux défaillances des machines ou aux erreurs humaines.

Les informations obtenues grâce à ce processus permettront aux fabricants de déterminer si une machine est suffisamment sûre. Si la machine s’avère dangereuse, ces informations seront alors utiles pour passer au stade suivant de réduction des risques. Le processus sera alors réitéré jusqu’à ce que la sûreté de la machine soit jugée adéquate.

Pour Christoph Preuße, Président du comité technique de l’ISO qui a élaboré la norme, «ISO 12100 est un outil dont la grande efficacité a été démontrée pour la réduction du nombre d’accidents, grâce à la méthodologie qu’elle définit pour la conception des machines, et aux mesures qu’elle spécifie pour les prévenir.

Cette norme protégera les personnes contre les blessures, réduira les coûts humains et financiers pour la société, tout en offrant aux personnes la sûreté et le confort d’un environnement convivial.»

En définissant le cadre des meilleures pratiques au niveau international, ISO 12100 contribuera à éliminer les obstacles techniques au commerce tout en préservant la sécurité et la santé des utilisateurs de machines, conformément aux exigences imposées par la législation nationale des différents pays dans le monde entier.

ISO 12100:2010 remplace ISO 12100-1:2003, ISO 12100-2:2003 et ISO 14121-1:2007. Elle servira de fondement à l’établissement de

normes de type B (normes génériques de sécurité), traitant d'un aspect de la sécurité ou d'un moyen de protection valable pour une large gamme de machines, ou de normes de type C (normes de sécurité par catégorie de machines), traitant des exigences de sécurité détaillées s'appliquant à une machine particulière ou à un groupe de machines particulier.

ISO 12100:2010, Sécurité des machines – Principes généraux de conception – Appréciation du risque et réduction du risque, a été élaborée par l’ISO/TC 199, Sécurité des machines, qui travaille avec l’industrie, les organismes de santé et de sécurité, les autorités publiques, les organisations syndicales, les associations d’employeurs et les organisations internationales telles que l’Organisation internationale du travail (OIT) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à l’élaboration de normes qui réduisent les risques de blessures chez soi, au travail et pendant les activités de loisirs.

ISO 12100:2010 est disponible auprès des instituts nationaux membres de l'ISO (voir la liste complète avec les coordonnées). Il est aussi possible de l’obtenir directement au Secrétariat central de l'ISO, au prix de 180 francs suisses, par l’intermédiaire de l’ISO Store ou en contactant le Département Marketing, Communication & Information (voir colonne de droite)