L'ISO a signé avec le Forum international de l'accréditation (IAF) et la Coopération internationale sur l'accréditation des laboratoires d'essais (ILAC) un Protocole d'accord mis à jour pour renforcer leur coopération en matière d'accréditation.

Le Protocole d'accord, signé le 27 octobre 2008, actualise un protocole signé en 2004. Le nouvel accord prévoit un mécanisme de collaboration des trois organisations au niveau stratégique et au niveau de la planification, en plus des travaux déjà réalisés au niveau technique.

Le Secrétaire général de l’ISO, Alan Bryden (au centre); le Président de l’ILAC, Daniel Pierre (à gauche) et le Président de l’IAF, Thomas Facklam, expriment la détermination des trois organisations à travailler main dans la main.

L'accréditation est la reconnaissance formelle par un organisme spécialisé – un organisme d'accréditation – qu'un organisme de certification, un organisme d'inspection ou un laboratoire d'essais est compétent pour exercer ses activités. Il s'agit d'une option importante qui a fait ses preuves pour promouvoir la confiance dans les échanges commerciaux internationaux. L'accréditation est basée sur l'évaluation et la reconnaissance des opérateurs engagés dans les essais, les étalonnages et l'inspection ainsi que dans l'évaluation de la conformité des produits, services, systèmes de management et compétences personnelles sur la base de normes et de guides internationaux élaborés par l'ISO et sa partenaire, la Commission électrotechnique internationale (IEC). Aujourd'hui, environ 40 000 laboratoires sont accrédités selon la norme ISO/IEC 17025.

L’IAF et l’ILAC sont des groupements internationaux d'organismes nationaux d'accréditation et coopèrent tous deux avec l'ISO et la IEC pour élaborer des documents d'évaluation de la conformité dans le cadre de l’ISO/CASCO, le comité de l’ISO pour l'évaluation de la conformité. Le Protocole d'accord confirme l'ISO/CASCO en tant qu’organe central au sein de l'ISO pour l'interface avec la communauté internationale de l'accréditation.

En outre, le Protocole d'accord permettra de continuer à consolider les pratiques qui sont déjà largement appliquées par l'ISO, l’IAF et l’ILAC et permettra à l'ISO de mieux gérer et suivre les relations de ses diverses composantes avec la communauté internationale de l'accréditation.

Il fournit un mécanisme permanent pour la coopération technique entre l'ISO et les accréditeurs internationaux afin de contribuer au développement puis à la mise en application des normes et guides ISO/IEC.

L’application du Protocole d'accord s’appuie essentiellement sur la participation mutuelle aux travaux techniques, la poursuite des travaux du Groupe de travail mixte qui examine, lorsqu’elles se présentent, les questions d’ordre politique et opérationnel dans le domaine de l'accréditation, et la confirmation de procédures d'échange en matière de réclamations pour s'assurer que des mesures sont prises par une ou plusieurs des organisations concernées. A ce Groupe de travail mixte sont représentés le Bureau de l'évaluation de la conformité de la IEC et le comité technique ISO/TC 176, responsable des normes largement appliquées de la famille ISO 9000 pour le management de la qualité. Environ un million de certificats de conformité accrédités selon la norme ISO 9001 ont été délivrés à des organismes dans 175 pays.