L’ISO publie aujourd’hui l’ISO 9001:2008, dernière version de la norme internationale qui, dans 175 pays, sert de cadre pour les systèmes de management de la qualité (SMQ) des organismes et entreprises.

L’ISO 9001:2008 n’introduit pas de nouvelles exigences par rapport à l’édition 2000 qu’elle remplace. Elle se borne à apporter, sur la base de huit années d’expérience de l’application de la norme dans le monde, des clarifications aux exigences existantes d’ISO 9001:2000 et des modifications destinées à améliorer la cohérence avec la norme ISO14001:2004 relative aux système de management environnemental.

Toutes les normes ISO – actuellement au nombre de 17 400 – sont périodiquement examinées. Plusieurs facteurs peuvent concourir à l’obsolescence d’une norme, par exemple l’évolution technologique, les méthodes et matériaux nouveaux, les exigences nouvelles en matière de qualité et de sécurité, ou les questions d'interprétation et d'application. Pour prendre en compte de tels facteurs et s’assurer que les normes ISO reflètent l’état de la technique, l’ISO applique une règle: les normes doivent faire l’objet d’un examen périodique et une décision est prise pour confirmer, annuler ou réviser le document.

L’ISO/TC 176, responsable de la famille ISO 9000, réunit les compétences d’experts de 80 pays participants et de 19 organisations internationales ou régionales en liaison, ainsi que d’autres comités techniques. L’examen d’ISO 9001, qui a abouti à l’édition 2008, a été mené à bien par le sous-comité SC2 de l’ISO/TC 176.

L’examen en question a permis d’inclure un certain nombre de contributions, notamment : une étude de justification sur la base des critères du Guide ISO 72:2001, Lignes directrices pour la justification et l’élaboration de normes de système de management, les retours d’expérience du processus d’interprétation de l’ISO/TC 176, un examen systématique d’ISO 9001:2000 sur deux ans au sein de l’ISO/TC 176/SC 2, une enquête auprès des utilisateurs menée dans le monde par ce même sous-comité, et d’autres données provenant d’enquêtes nationales.

Pour le Secrétaire-général de l’ISO, Alan Bryden: «la norme ISO 9001 révisée est donc le fruit d’un processus structuré qui donne du poids aux besoins des utilisateurs et aux impacts et avantages probables des révisions. ISO 9001:2008 est donc le résultat d’un examen rigoureux qui confirme son aptitude à l’emploi en tant que référentiel international pour le management de la qualité.»

L'ISO/TC 176/SC 2 a également préparé un dossier d'introduction et de soutien comprenant un certain nombre de documents qui expliquent les différences entre ISO 9001:2008 et la version de l’an 2000, en donnent les raisons et la signification pour les utilisateurs. Ces documents sont placés sur le site Web de l’ISO.

Bien que la certification de conformité à l'ISO 9001 ne soit pas une exigence de la norme, elle est souvent utilisée dans le secteur privé et le secteur public pour accroître la confiance dans les produits et services fournis par des organismes certifiés, entre partenaires dans les relations interentreprises, pour la sélection des fournisseurs dans les chaînes d’approvisionnement et pour l’habilitation à répondre aux appels d’offres de marchés. A la fin décembre 2007, au moins 951 486 certificats ISO 9001:2000 avaient été délivrés dans 175 pays et économies.

L’ISO (qui n’a pas d’activités de certification) et le Forum international de l’accréditation (IAF) ont convenu d’un plan de mise en œuvre pour assurer une migration en douceur de la certification accréditée vers la norme ISO 9001:2008. Les détails de ce plan sont indiqués dans un communiqué commun aux deux organisations à disposition sur le site Web de l’ISO.

ISO 9001:2008, Systèmes de management de la qualité – Exigences, est disponible, au prix de 114 francs suisses, auprès des instituts nationaux membres de l'ISO (voir la liste complète avec les coordonnées) et du Secrétariat central de l'ISO par l'intermédiaire de l'ISO Store ou en contactant le Département Marketing & Communication (voir colonne de droite).