Journée mondiale de la mer

De nombreuses normes ISO appuient les objectifs fixés par l'Organisation maritime internationale (OMI) pour sa Journée mondiale de la mer, qui reconnaît les contributions du secteur des transports maritimes au commerce et au développement. Pour le Secrétaire général de l'ISO, Alan Bryden, « les normes ISO constituent un complément technique important à différents travaux de l'OMI. C'est pourquoi l'ISO collabore étroitement avec l'OMI pour élaborer des normes en appui des exigences et règlements de l'OMI, tout en évitant avec soin tout chevauchement. Ensemble, l'ISO et l'OMI contribuent fortement à favoriser un environnement marin plus propre et durable – objectif central de la Journée mondiale de la mer. »

Cette année, le thème de la Journée mondiale répond à l’inquiétude générale que suscitent aujourd'hui les changements observés dans l'environnement. A cet égard, une des contributions de l'ISO les plus connues est la série de normes génériques ISO 14000 sur le management environnemental, qui est appliquée dans tous les secteurs d'activité y compris les transports maritimes.

L'ISO, de par l’amplitude de ses domaines d'activité, influe sur la performance environnementale des transports maritimes, sous différents aspects, à la fois directement et indirectement. Exemples de ces domaines, relevant de plusieurs comités techniques: les conteneurs pour le transport de marchandises, le pétrole et les plates-formes pétrolières, les peintures et vernis pour navires, le ravitaillement en carburant, les navires et la technologie maritime, le transport de matières dangereuses, les essais de la qualité de l'eau pour déterminer les niveaux de pollution, etc. Actuellement, l'ISO développe aussi, en étroite coordination avec l'OMI, plusieurs normes pour apporter des solutions à des problèmes majeurs qui sont spécifiques à l'environnement marin.

Parmi les initiatives les plus récentes, les normes de la série ISO 30000 relatives aux systèmes de management pour le recyclage des navires. Ces travaux appuieront et compléteront les travaux du Groupe de travail OMI/Organisation internationale du travail (OIT)/Convention de Bâle ainsi que la Convention et les règlements sur le recyclage des navires de l'OMI. Le Secrétaire général de l'OMI, M. Efthimios E. Mitropoulos, déclare dans son message pour la Journée mondiale de la mer : « La question du recyclage des navires est aussi devenue une préoccupation croissante, non seulement du point de vue de l'environnement mais aussi pour ce qui est de la santé et de la sécurité des travailleurs dans ce secteur. »

Les normes ISO 30000 s'appliqueront au recyclage des navires de tous types et de toutes tailles, dans le commerce international et national, et seront élaborées en coopération avec des organisations internationales, y compris l'OMI et l'Organisation mondiale du commerce (OMC). Parmi les questions à traiter, l'élimination des matières dangereuses et les exigences pour les installations de recyclage. Ces normes seront compatibles avec les normes ISO 9001 (systèmes de management de la qualité), ISO 14001 et ISO 28000 (sûreté pour la chaîne d'approvisionnement mondiale). Le capitaine Charles Piersall, Président du comité technique ISO/TC 8, Navires et technologie maritime, se montre confiant: « les normes ISO 30000 contribueront à la mise en application uniforme des exigences de l'OMI dans les transports maritimes, augmenteront la transparence, faciliteront le commerce, fourniront une claire référence pour ce secteur et constitueront un outil précieux d'évaluation des risques ».

Dans son message de la Journée mondiale de la mer, M. Mitropoulos mentionne que, de tous les modes de transport, les transports maritimes causent le moins de dommages à l'environnement, si l'on tient compte de leur valeur productive. Toutefois, des mesures préventives adéquates sont nécessaires pour limiter les impacts dommageables sur l'environnement qui sont causés par des phénomènes comme les déversements d'hydrocarbures. Aussi l'ISO/TC 8 développe-t-il, en coopération avec l'OMI, des normes sur les matériaux, équipements et technologies dans le but de réduire la pollution du milieu marin, ainsi que sur les procédures de protection de l'environnement à utiliser dans la construction et l'exploitation des navires.

Au nombre des travaux de l'ISO sur la protection de l’environnement marin figurent notamment les récents projets de documents normatifs visant à améliorer la performance environnementale des navires à quai (AWI 29501), la gestion de l’eau de ballast (échantillonnage des évacuations), la réduction des émissions d’oxydes de soufre et d’azote, ainsi que des normes déjà publiées comme l'ISO 13617 sur les incinérateurs de bord pour navires et l'ISO 16446 sur les barrières antipollution en cas de déversements d’hydrocarbures.

L'ISO/TC 8 est le comité technique responsable des initiatives de l'ISO pour les transports maritimes et de la liaison générale de l'ISO avec l'OMI. L'ISO/TC 8 travaille en partenariat étroit avec de nombreuses organisations internationales et plus de 100 projets inscrits à son programme de travail appuient les travaux de l'OMI. Plusieurs autres comités techniques ISO sont aussi les auteurs de contributions présentant un intérêt pour le secteur des transports maritimes.