L'ISO a publié des normes d'une grande pertinence pour le thème de la Journée mondiale de l’environnement du 5 juin instituée par le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE).

Pour le Secrétaire général de l'ISO, Alan Bryden, «les déclarations concernant la réduction des émissions de gaz à effet de serre, émissions très largement tenues responsables du changement climatique, peuvent avoir, outre leurs implications environnementales et techniques, des incidences d’ordre politique et financier. Il est donc essentiel d’assurer la crédibilité de telles déclarations.»

Les normes ISO 14064 et ISO 14065 sont parmi les dernières parues de la famille ISO 14000 relative au management environnemental, dont la norme la plus connue, ISO 14001, a célébré sa 10 ème année d’existence en 2006. En dix ans seulement, ISO 14001 est devenue le référentiel international pour les systèmes de management environnemental. Mise en œuvre dans 138 pays, elle est entièrement intégrée à l'économie mondiale.

D'autres normes de la famille ISO 14000 constituent des outils concrets pour traiter de divers aspects: étiquetage environnemental, performance environnementale, analyse du cycle de vie et communication environnementale. La famille ISO 14000 représente ainsi une approche globale qui peut être mise en œuvre dans tout type d'organisation, quelle qu’en soit la taille, du secteur public ou privé, dans la production ou les services.

Les normes ISO 14000 sont la partie la plus visible des travaux de l'ISO relatifs à l'environnement. Dans ce domaine, l’approche ISO a en réalité de multiples volets et compte quelque 570 normes.

L’ISO propose notamment tout un ensemble de méthodes normalisées d'échantillonnage, d'essai et d'analyse pour la surveillance d'aspects comme la qualité de l'air, de l'eau et du sol. Ces normes sont un moyen de fournir aux entreprises et aux gouvernements des données scientifiquement valides sur les effets environnementaux de l'activité économique.

D'autres aspects des travaux de normalisation de l’ISO liés à l'environnement portent notamment sur:

  • l’intégration des aspects environnementaux dans la conception et le développement de produits;le traitement des déchets;
  • la durabilité dans la construction des bâtiments;
  • la qualité de l'alimentation en eau et des services d’assainissement;
  • l’efficacité énergétique et les ressources renouvelables, y compris le nucléaire et l'hydrogène, et
  • les nouveaux travaux sur le recyclage des navires.

Pour Alan Bryden, «ces exemples sont l’illustration des outils concrets mis à disposition par l'ISO pour répondre aux défis environnementaux auxquels la communauté internationale est confrontée, y compris dans le domaine du changement climatique, souligné par la Journée mondiale de l'environnement 2007. De même, la collection actuelle des quelque 16 500 normes ISO prises dans leur ensemble a également beaucoup à apporter dans les dimensions économique et sociétale du développement durable, outre la dimension environnementale.»