La première réunion du groupe de l'ISO chargé d'élaborer une Norme internationale donnant des lignes directrices sur la responsabilité sociale aura lieu du 7 au 11 mars 2005 à Salvador de Bahia, Brésil. Selon l'ISO, l'élaboration de la norme devrait prendre trois ans, avec publication au début de 2008.

Direction du Groupe de travail de l'ISO sur la responsabilité sociale (de gauche à droite): Co-secrétaire, M. Eduardo Campos de São Thiago; Vice-présidente, Mme Catarina Munck af Rosenschöld; Président, M. Jorge E.R. Cajazeira, et Secrétaire, Mme Kristina Sandberg

La norme présentera des principes directeurs sur la responsabilité sociale (RS). Elle ne sera pas une norme de système de management et ne sera pas destinée à être utilisée en certification.

Les instituts nationaux de normalisation composant l'ISO ont récemment approuvé la RS à titre de nouveau projet pour l'organisation, qui compte actuellement une collection de plus de 15 000 normes bénéficiant à la quasi totalité des secteurs de l'économie et de la technologie. Sur les 37 pays qui ont voté, 32 souhaitent participer à l'élaboration de la norme RS.

Les travaux seront réalisés par le groupe de travail de l'ISO sur la responsabilité sociale, créé spécialement à cette fin. A la première réunion, le groupe s'attachera à organiser ses travaux futurs, à examiner et à définir les aspects suivants:

  • la structure et le mandat du groupe de travail,
  • la structure de la norme contenant des lignes directrices RS,
  • un plan pour le projet,
  • la nomination d'animateurs et de secrétaires pour ses sous-groupes.

Les membres des pays en développement ont fortement soutenu le lancement d'une norme RS et l'ISO, lorsqu'elle a attribué la direction du groupe de travail, a choisi de jumeler l'institut national de normalisation d'un pays en développement, le Brésil (ABNT), avec celui d'un pays développé, la Suède (SIS).

Le Président est M. Jorge E.R. Cajazeira, Responsable du programme d'excellence d'entreprise, Division des pâtes et papiers du Groupe Suzano, Brésil, et la Vice-présidente est Mme Catarina Munck af Rosenschöld, Responsable de la citoyenneté d'entreprise, Volvo Car Corporation, Suède. La Secrétaire est Mme Kristina Sandberg, Responsable sectorielle, Systèmes de management, SIS, et le Co-secrétaire est M. Eduardo Campos de São Thiago, Coordinateur des relations internationales, ABNT.

Jorge Cajazeira a déclaré que les travaux du groupe RS seront un exemple de transparence et insisteront sur la création d'une valeur ajoutée: "La future norme sur les lignes directrices RS de l'ISO est d'un grand intérêt pour des groupes de parties prenantes comme les autorités réglementaires, les organisations du monde du travail et les organisations non gouvernementales, qui n'avaient auparavant que des contacts limités avec l'ISO. Il nous faudra assurément être innovateurs afin de nous engager fructueusement avec eux tout en appliquant les principes fondamentaux de l'ISO, notamment l'ouverture et la transparence dans les travaux.

J'aimerais également souligner que les travaux de l'ISO ont pour but, non de remplacer, mais de créer une valeur ajoutée pour les accords intergouvernementaux ayant trait à la responsabilité sociale, comme la Déclaration universelle des droits de l'homme des Nations Unies, les accords adoptés par l'Organisation internationale du travail (OIT) et d'autres conventions des Nations Unies.

L'ISO peut ajouter une valeur en dégageant un consensus international sur des principes directeurs qui apporteront la clarté, encourageront la communication et permettront des comparaisons pertinentes dans le domaine de la responsabilité sociale."

En sa qualité de Vice-présidente, Catarina Munck af Rosenschöld dirigera en particulier le Groupe d'étude proposé sur le financement et l'engagement des parties prenantes, qui aura pour mission de trouver de l'argent en vue de faciliter la participation des pays en développement et d'autres groupes de parties prenantes ayant des ressources limitées.

Elle a commenté: "Nous nous attacherons à réunir une majorité des experts mondiaux de la responsabilité sociale au sein du groupe de travail. Notre attente est que les participants représenteront différents domaines de compétence et différents types d'organisations afin de fournir un ensemble solide de contributions provenant des protagonistes de la RS dans toute leur diversité. Le défi est en l'occurrence de prendre en compte les principes, normes, lignes directrices et connaissances existants actuellement dans le monde et, dans le même temps, d'être créatifs pour élaborer ce document d'orientation.

Nous avons pour ambition de définir des principes directeurs ayant une pertinence globale, qui seront utiles aux organisations dans le monde entier pour déterminer, mettre en oeuvre, conserver et améliorer la manière dont elles traitent de la responsabilité sociale."

Plus d'informations sur l'initiative ISO pour la responsabilité sociale:
www.iso.org/sr