Le réseau des instituts nationaux de normalisation composant l'ISO, le plus grand producteur au monde de Normes internationales volontaires, a approuvé la voie à suivre par l'organisation pour les cinq prochaines années.

Téléchargez la version PDF
(700 KB)

La 27ème Assemblée générale de l'ISO, qui a eu lieu du 14 au 16 septembre 2004 à Genève, Suisse, a approuvé le Plan stratégique de l'ISO 2005-2010, qui définit sept objectifs clés pour l'organisation avec les résultats attendus et les actions pour y parvenir. Les sept objectifs clés sont les suivants:

  • Développer une collection cohérente et multisectorielle de Normes internationales pertinentes à l'échelle mondiale.
  • Assurer l'engagement des parties prenantes.
  • Accroître la sensibilisation et les capacités des pays en développement.
  • S'ouvrir à des partenariats pour assurer l'élaboration efficace de Normes internationales.
  • Promouvoir le recours aux normes d'application volontaire en tant que solution de rechange ou en tant qu'appui aux règlements techniques.
  • Etre le fournisseur reconnu de Normes et de Guides internationaux se rapportant à l'évaluation de la conformité.
  • Fournir des procédures et des outils pour l'élaboration d'une gamme cohérente et complète de produits.

Le Plan quinquennal de l'ISO pour les pays en développement a également été adopté. Il met l'accent sur l'accroissement de la participation des membres de l'ISO des pays en développement - au nombre de 110 sur un total de 146 - et sur le renforcement de leurs infrastructures de normalisation. Parmi les mesures à mettre en oeuvre, la création d'accords de jumelage pour les secrétariats de comités techniques qui élaborent des normes ISO ou le fait d'associer un institut membre de l'ISO d'un pays développé et un institut d'un pays en développement pour participer aux travaux de ces comités. Un des premiers secrétariats jumelés, qui sera attribué sous peu, sera celui du groupe de travail chargé d'élaborer une norme ISO qui donnera des lignes directrices pour la responsabilité sociale.

L'Assemblée générale a été l'occasion de promouvoir le Code d'éthique de l'ISO, récemment adopté. Le code définit de façon concise la conduite éthique que l'ISO attend de sa gouvernance, de ses membres et de son personnel, et leurs responsabilités dans la livraison et la promotion de normes ayant une pertinence globale et reconnues mondialement.

Parmi les autres évènements marquants de l'Assemblée générale, on mentionnera un rapport de situation présenté par le Groupe consultatif ISO de haut niveau sur la sécurité, rapport qui a traité de l'implication actuelle et potentielle de l'organisation dans l'élaboration de normes relatives à la sécurité internationale vis-à-vis de menaces comme l'activité criminelle, le terrorisme et les catastrophes naturelles.

La participation à la 27ème Assemblée générale de l'ISO a été la plus forte jamais enregistrée et le Secrétaire général de l'organisation, M. Alan Bryden, a ainsi pu observer: "Avec un ordre du jour de la plus haute importance, incluant des décisions à prendre qui influenceront les orientations et les actions de l'ISO sur les cinq prochaines années, il était essentiel que nos membres du monde entier fussent fortement représentés. Les membres de l'ISO ont entendu l'appel et nous avons accueilli 368 délégués de 110 de nos 146 pays membres. De plus, des représentants de 22 organisations internationales ont illustré, par leur statut et leur nombre, le degré élevé de reconnaissance institutionnelle atteint par l'ISO."

Les personnalités invitées étaient notamment M. Sergei Ordzhonikidze, Directeur général, Office des Nations Unies à Genève; M. Roderick Abbot, Directeur général adjoint de l'OMC, et des fonctionnaires de haut rang de l'OMS, de l'ONUDI, du CCI, de la IEC et de l'UIT.

M. Ordzhonikidze a lu un message adressé à l'ISO par le Secrétaire général des Nations Unies, M. Kofi Annan, qui a déclaré: "L'ISO apporte une contribution exceptionnelle dans une vaste gamme de domaines d'importance vitale - la santé, la sûreté, la sécurité, l'environnement, les transports et l'informatique. Les normes de l'ISO sont cruciales pour le développement durable, tout comme elles sont une source essentielle de connaissances technologiques, en particulier pour les pays en développement et les pays en transition. La valeur de ces normes est inestimable dans l'aide apportée aux pays pour développer leurs économies et renforcer leur capacité de façon à assurer leur compétitivité sur les marchés mondiaux. Les producteurs et les consommateurs, partout dans le monde, tirent bénéfice de vos activités."

Le Secrétaire général de l'ONU a conclu: "La famille des Nations Unies se réjouit à la perspective de travailler en coopération encore plus étroite avec l'Organisation internationale de normalisation pour de nombreuses années à venir."