Des lignes directrices pour mettre en oeuvre les systèmes de management de la qualité ISO 9000 dans le secteur des soins de santé, publiées par l'ISO (Organisation internationale de normalisation) le 20 septembre 2001, constituent le premier document du type "Accord d'atelier international" (IWA).

L'IWA 1, Systèmes de management de la qualité - Lignes directrices pour l'amélioration des procédés dans les organisations des services de santé, 68 pages, est disponible au prix de 74 francs suisses auprès des instituts nationaux membres de l'ISO (liste complète postée sur le site Web de l'ISO: www.iso.org) et du Secrétariat central de l'ISO (customerservice@iso.org).

Basées sur l'ISO 9004:2000, Systèmes de management de la qualité - Lignes directrices pour l'amélioration des performances, les lignes directrices IWA 1 contiennent une bonne partie du texte de cette norme, complété par des indications spécifiques pour sa mise en oeuvre dans le secteur des soins de santé. Le document fournit un cadre pour la conception et l'amélioration de systèmes de management de la qualité fondées sur les processus par les organisations des services de santé. Ces lignes directrices, qui sont d'adoption volontaire, ne sont pas destinées à la certification ou à l'accréditation.

L'IWA 1 est fondé sur un projet antérieur élaboré conjointement par l'ASQ (American Society for Quality) et l'AIAG (Automotive Industry Action Group), une association industrielle globale représentant les constructeurs automobiles, y compris les "trois grands" - Ford, DaimlerChrysler et General Motors. Employeur majeur, le secteur de la construction automobile traite avec des milliers de prestataires de services de santé et dépense des sommes considérables pour les programmes de soins de santé. La mise en oeuvre généralisée des systèmes de management de la qualité ISO 9000 par les établissements de services de santé est considérée comme un moyen de rationaliser les relations client-fournisseur et comme une occasion d'améliorer la qualité des soins de santé tout en diminuant les coûts.

Le projet a été examiné par des groupes de parties prenantes de ce secteur, représentés à un atelier de l'ISO les 18 et 19 janvier 2001 à Detroit, Michigan, Etats-Unis. L'atelier était accueilli et organisé conjointement par le Conseil canadien des normes et l'Association canadienne de normalisation (CCN/CSA), qui détiennent le Secrétariat de l'ISO/TC 176, le comité technique de l'ISO responsable des normes ISO 9000.

A cette réunion, environ 135 experts de la santé de 20 pays ont examiné et amélioré les lignes directrices. La réunion a été suivie par une période de consultation et de vote de 60 jours sur le document qui a pris fin le 30 mars 2001. La durée de cette de consultation a été choisie de façon à donner aux participants un temps suffisant pour recevoir des apports de leurs groupes respectifs de parties prenantes.

Un Accord d'atelier international est une des nouvelles alternatives offertes par l'ISO pour l'élaboration de Normes internationales dans les cas où l'élaboration et la publication rapides sont prioritaires. A la différence du processus ISO traditionnel d'élaboration de Normes internationales dans la structure des comités techniques, les IWA sont élaborés dans des ateliers ouverts, organisés par un comité membre de l'ISO. L'IWA a été introduit initialement sous la désignation d'Accord technique industriel (ITA), mais cette appellation a été modifiée pour traduire le fait que les travaux de l'ISO répondent non seulement aux besoins de l'industrie, mais aussi à ceux de nombreux groupes de parties prenantes dans la société dans son ensemble.