Les centres de données de Google sont le moteur de l’Internet : ils assurent le fonctionnement de nos produits et services et représentent la part la plus importante de notre consommation énergétique. Lorsque vous utilisez des produits Google tels que notre moteur de recherche, Gmail ou YouTube, les serveurs de nos centres de données travaillent pour vous – 24 heures sur 24, dans le monde entier. Nous nous employons à réduire au minimum l’impact de nos services sur l’environnement afin que, lorsque que vous utilisez nos produits, vous consommiez aussi moins d’énergie.

Depuis plus d’une décennie, Google conçoit et construit des centres de données consommant moitié moins d’énergie qu’un centre de traitement de données classique, et nous cherchons constamment à réduire davantage notre consommation. Nous avons développé des serveurs extrêmement performants, conçu des méthodes plus efficaces pour refroidir nos centres de données, et nous nous sommes engagés à alimenter 100 % de nos activités en énergie propre. Jusqu’à présent, nous avons conclu des contrats portant sur l’achat de près de 2,5 GW d’énergies vertes, ce qui fait de nous l’entreprise privée qui achète le plus d’énergies renouvelables au monde.

En 2013, Google est allée encore plus loin sur la voie de l’efficacité énergétique en devenant la première entreprise nord-américaine à obtenir une certification multi-sites de son système de management de l’énergie (SMÉ) selon ISO 50001. Nous sommes le seul géant de l’Internet à avoir obtenu cette certification, qui couvre les centres de données que nous possédons et exploitons. Google a fait certifier 12 centres de données dans le monde, à savoir sept sites aux États-Unis, trois en Europe et deux en Asie.

Google servers room

La démarche ISO 50001

Lorsqu’ISO 50001 a été publiée, nous avons vu dans ce cadre l’opportunité d’établir un système de management de l’énergie plus structuré et systématisé, et d’obtenir que les efforts que nous mettions en œuvre pour gagner en efficacité énergétique soient reconnus par une tierce partie.

À l’image des systèmes de management environnemental et de management de la santé et de la sécurité au travail de nos centres de données, également certifiés, ISO 50001 s’appuie sur le cycle PDCA (Planifier-Faire-Vérifier-Agir). Ce cycle permet de garantir la solidité de notre politique énergétique, la mise en œuvre de processus qui renforcent notre SMÉ, la mise en place d’un programme d’audit robuste pour nous assurer que notre SMÉ est performant, le suivi et l’évaluation en continu de nos résultats en matière d’efficacité énergétique, et le cas échéant, la mise en œuvre des mesures qui s’imposent. Dans le même temps, nous cherchons constamment à améliorer notre système. En s’appuyant sur les exigences de la norme, Google a mis en place un SMÉ adapté à notre culture énergétique, ce qui signifie notamment que nous remettons continuellement en question nos objectifs de performance énergétique, que nous améliorons la conception de nos centres de données économes en énergie et que nous établissons des systèmes de surveillance progressifs.

Lors de la mise en place de notre SMÉ, nous avons adopté une approche simplifiée de la documentation. Nous avons bâti un système rationalisé capable d’intégrer les exigences d’ISO 50001 en seulement cinq procédures applicables au système de management, ce qui a permis de réduire le temps consacré par nos employés au travail administratif, et donc de dégager davantage de temps pour développer et mettre en œuvre des initiatives visant à l’efficacité énergétique.

Google server room

Nous avons également rationnalisé notre procédure de contrôles internes. Notre programme énergétique est en grande partie géré depuis le siège. C’est pourquoi nous avons élaboré un programme d’audits internes destiné spécifiquement à nos centres de données, qui a pour effet de limiter le nombre d’audits sur site chaque année grâce à la diffusion d’un questionnaire d’auto-évaluation sur certains sites sélectionnés au préalable. Les sujets de vérification ciblés portent uniquement sur des questions pertinentes aux activités des centres de données.

Les audits de certification menés sur notre SMÉ n’ont jamais identifié la moindre absence de conformité, et ont permis de démontrer le caractère global et effectif de notre programme.

Notre système de management de l’énergie

Comment gérons-nous la question de l’énergie chez Google ? Nous limitons le coût et l’impact environnemental de nos centres de données en concevant et en construisant nos propres installations pour utiliser au mieux l’environnement naturel et les conditions climatiques. Nous installons des dispositifs de contrôle intelligents de la température et de l’éclairage, nous recourons à des stratégies de refroidissement et de commande avancées, et nous améliorons le mode de distribution de l’électricité pour éviter les déperditions inutiles d’énergie. Nous assemblons nos propres serveurs, spécialement conçus et hautement performants, et veillons à ce qu’ils traitent des données en permanence, ce qui nous permet de faire plus en consommant moins d’énergie.

Nous ne pouvons améliorer que ce qui est mesuré, donc nous recueillons régulièrement un ensemble complet de données de performance énergétique dans chacune de nos installations. En 2008, nous avons été le premier opérateur de centres de données à communiquer des données détaillées relatives à l’efficacité énergétique de l’ensemble de nos centres de données, et nous publions depuis ces données chaque trimestre.

En l’espace de cinq ans, nous sommes parvenus à accroître notre puissance de calcul, qui est désormais 3,5 fois plus élevée, sans pour autant consommer plus d’électricité, ce qui signifie qu’avec la même quantité d’énergie, nous pouvons envoyer plus d’e-mails, regarder plus de vidéos sur YouTube et stocker un plus grand nombre de photos numériques.

Aerial view of Google datacenters location

Optimiser l’efficacité énergétique grâce à l’apprentissage automatique

Nous cherchons constamment à atteindre une efficacité extrême ; nous avons ainsi récemment adopté un nouvel outil qui permet une diminution sans précédent de notre consommation énergétique : l’apprentissage automatique.

Face à l’évolution rapide des centres de données, il est parfois difficile pour un être humain de comprendre comment les différentes variables – charge des serveurs, température de l’air extérieur, etc. – interagissent entre elles. Pour y remédier, nous avons commencé à appliquer, il y a deux ans, l’apprentissage automatique pour optimiser l’exploitation de nos centres de données. Nous avons établi un partenariat avec DeepMind, notre société spécialisée dans l’intelligence artificielle, afin d’analyser le volume considérable de données recueillies au cours de nos opérations journalières et construire des modèles pour reconnaître et mieux comprendre les tendances, ce qui nous permet de prévoir – et d’améliorer – les performances des centres de données.

Notre système d’apprentissage automatique a permis d’économiser de manière systématique 40 % de l’énergie consacrée au refroidissement, ce qui équivaut à une réduction de 15 % de la facture énergétique globale si l’on tient compte des pertes électriques et autres problèmes d’efficacité qui ne sont pas liés au refroidissement.

Les initiatives mises en œuvre jusqu’à présent nous ont permis d’économiser un milliard de dollars et nous avons beaucoup appris en chemin. En mettant en avant nos meilleures pratiques et en les partageant au moyen d’un livre blanc, nous aidons d’autres centres de données à fonctionner plus efficacement.

Permettre à d’autres de réduire leur consommation énergétique grâce au Cloud

Nous mettons sur pied l’infrastructure informatique la plus économe en énergie au monde dans nos centres de données et tout le monde peut tirer parti des gains que nous réalisons. Grâce aux efforts engagés en faveur de l’efficacité énergétique, notre Cloud permet aussi à des millions d’entreprises de réduire leur consommation d’énergie. Les entreprises qui ont opté pour les applications Google sont parvenues à diminuer de 65 % à 90 %1)  leurs coûts informatiques, leur consommation énergétique et leurs émissions de carbone.

Dans notre quête d’efficacité énergétique, nous continuerons de nous appuyer sur ISO 50001. Nous participons aux travaux du comité technique ISO chargé de l’élaboration d’ISO 50001 afin de nous assurer que cette norme continue d’être un outil précieux pour Google comme pour d’autres. 

Google servers room



1) Google Apps: Energy Efficiency in the Cloud, Livre blanc, 2012