Cet email ne s'affiche pas correctement? Consultez-le dans votre navigateur.

ConsomActu de l'ISO

No. 06 - Avril 2011

… L'actualité des activités se rapportant aux normes et à la protection des consommateurs, à l'intention des membres et parties prenantes du Comité de l'ISO pour la politique en matière de consommation (ISO/COPOLCO).

L'ISO/COPOLCO est le forum de l'ISO pour la promotion des intérêts des consommateurs dans la normalisation. Sa mission est la suivante :

  • Renforcer la pertinence pour le marché des Normes internationales en encourageant et en facilitant la contribution des points de vue des consommateurs aux politiques, procédures, normes et services de l'ISO
  • Aider les consommateurs dans le monde à bénéficier de la normalisation.


Vous recevez cet eBulletin car vous êtes impliqué dans les activités de l'ISO/COPOLCO.

Si vous ne désirez plus recevoir cet e-Bulletin, cliquez ici pour vous désinscrire.

Sommaire

 

Les évènements …

Au coin de la rue : les réunions internationales de consommateurs

  • Les normes peuvent-elles aider nos maisons à refléter les tendances et réalités quotidiennes dans un monde en évolution ?
  • L’ISO devrait-elle élaborer des Normes internationales sur les centres d’appel ?
  • Une Norme internationale sur les garanties de produits de consommation serait-elle utile ?
  • Quelles recommandations le COPOLCO peut-il proposer pour renforcer la protection du consommateur dans les services financiers ?

Saint Paul's Cathedral - London UKToutes ces questions, et d’autres, seront abordées lors de la 33e réunion plénière du Comité de l’ISO pour la politique en matière de consommation (ISO/COPOLCO), qui aura lieu au Granges St. Paul’s Hotel à Londres les 25 et 26 mai 2011, à l’invitation de la British Standards Institution (BSI).

La réunion sera précédée d’une journée d’étude, Notre maison de demain – bâtir avec les normes, qui examinera les enjeux, opportunités et tendances liés à deux sous-thèmes : « l’écologie de nos maisons » et « reconstruire après les catastrophes ». Voir aussi ConsomActu de l’ISO, janvier 2011.

Pour en savoir plus, voir le site Web de la BSI ici.

Les membres du COPOLCO devraient inscrire leur délégation à la réunion du COPOLCO et aux évènements associés le plus tôt possible.

Pour plus d’informations et les inscriptions, suivez ce lien.

 

19e Congrès mondial de Consumers International: autonomiser les consommateurs de demain

Le Conseil des consommateurs de Hong Kong accueillera le Congrès mondial de Consumers International du 3 au 6 mai, autour du thème, « Autonomiser les consommateurs de demain ». Des entreprises, des gouvernements et la société civile s’associeront aux organisations de consommateurs du monde entier pour quatre jours de débats et discussions sur les enjeux qui importent le plus pour les consommateurs. La Présidente du COPOLCO, Mme Norma McCormick, traitera du rôle des normes dans la protection des consommateurs. Les membres de CI examineront aussi la norme récemment publiée ISO 26000, Lignes directrices relatives à la responsabilité sociétale.

Le Congrès couvrira aussi d’autres thèmes pertinents : services financiers équitables, les consommateurs à l’ère du numérique, des aliments sûrs et nutritifs pour tous, la consommation pour un développement durable et l’économie verte, les droits des consommateurs aujourd’hui et demain.

Pour plus d’informations, voir www.consumersinternational.org/congress.

Banque, valeurs mobilières et services financiers : l'ISO explore de nouvelles opportunités

La crise financière mondiale a mis au premier plan les questions liées à la protection des consommateurs. D’importants défis attendent les organismes de réglementation et les acteurs du marché dans un effort de rétablir la confiance publique et de créer les conditions effectives d’une prévention des crises futures. De plus, de nouvelles tendances transforment le marché dans lequel les services financiers sont achetés et vendus.

Pour s’atteler à ces questions, l’ISO/TC 68, Services financiers, organisera un atelier à Amsterdam le 13 mai 2011 sur le thème : Normalisation dans le domaine bancaire, les valeurs mobilières et autres services financiers : besoins actuels et futurs. L’atelier réunira des représentants d’organismes de réglementation, des experts et d’autres parties prenantes pour examiner les enjeux et priorités dans le domaine des services financiers.

L’atelier traitera notamment des questions intéressant les consommateurs telles que la planification financière, les codes internationalement acceptés pour les transactions électroniques et la sécurité des données.

L’atelier est ouvert aux membres de l’ISO et à leurs représentants accrédités. Pour plus d’informations, contactez le membre de l’ISO dans votre pays.

 

 

Normes internationales: quoi de neuf ?

Comment avoir du crédit ? Nouvelle spécification ISO pour accroître la transparence et la fiabilité des évaluations en matière de solvabilité

Les bureaux de crédit et leurs clients qui cherchent à opérer dans un marché international disposent maintenant d’un outil de valeur: une nouvelle spécification technique ISO offrant une approche harmonisée plus transparente et plus fiable pour l'évaluation de la solvabilité des entreprises.

ISO/TS 10674:2011, Services d'estimation – Évaluation de la solvabilité des entités non listées, établit les termes, définitions et exigences méthodologiques essentielles pour l'évaluation de la solvabilité d’une entreprise, c’est-à-dire pour savoir si celle-ci aura les moyens de payer ses créanciers.

Pour plus d’informations, suivez ce lien.

 

Partager les réflexions sur la responsabilité sociétale

La responsabilité sociétale (RS) nous concerne tous. Aussi l’ISO a-t-elle organisé un concours invitant les personnes intéressées, où qu’elles soient dans le monde, à écrire un article exprimant leur point de vue sur la RS et la nouvelle norme ISO 26000, qui apporte aux organisations de tous types des lignes directrices concrètes sur le sujet.

Le lauréat du concours est José Rakotomanjaka, de Madagascar, dont le texte passionnant aborde les défis qui se présentent à l’Afrique pour semer un futur responsable (www.iso.org/iso/sr_contest_winner.htm). L’article a paru dans le numéro de mars 2011 du magazine de l’ISO, ISO Focus+ (www.iso.org/iso/iso-focusplus_2011-03.htm), dont la rubrique Dossier est consacrée à ISO 26000.

Pour en savoir plus sur ISO Focus +, suivez ce lien.

 

L'ISO prépare l'avenir des véhicules électriques

L’ISO aide à façonner l'avenir des véhicules électriques. Elle a produit plus de 800 normes utilisées tous les jours dans le monde par l'industrie automobile internationale pour assurer la sûreté et l’efficacité des véhicules, ainsi que plus d’une centaine de normes portant sur les systèmes intelligents de transport, un domaine en plein essor. L’accord avec la Commission électrotechnique internationale (CEI) qui vient d’être renouvelé, et dont l’objectif est d’améliorer la coopération sur les normes pour les véhicules électriques et les accessoires électroniques d’automobiles est un élément fort du leadership qu’assure l’ISO dans ce domaine.

Pour en savoir plus, suivez ce lien.

 

L'ISO prépare l'avenir des véhicules électriques

Guidelines developed by ISO and the International Dairy Federation (IDF) to help prevent a recurrence of the crisis caused by milk adulterated with melamine that affected thousands of children have been endorsed by the Codex Alimentarius Commission, the United Nations body responsible for food safety that protects the health of consumers and helps to ensure fair trade practices in the food trade.

For more, follow this link.

 

Le Codex approuve les lignes directrices ISO/FIL pour la détection de la mélamine dans le lait

Les lignes directrices élaborées par l'ISO et la Fédération internationale de laiterie (FIL) en réponse à l’affaire du lait «enrichi» à la mélamine, qui a mis en danger des milliers d'enfants, ont été entérinées par la Commission du Codex Alimentarius, organe des Nations Unies dont la vocation est d’assurer la sûreté de l’approvisionnement alimentaire, de protéger la santé des consommateurs et de garantir la loyauté des pratiques commerciales dans le commerce alimentaire.

Pour en savoir plus, suivez ce lien.

 

La création d'un organisme d'enregistrement de cartes intelligentes ISO/CEI renforce l'interopérabilité, la sécurité – et sert de tremplin à l'innovation

La désignation d’un organisme d’enregistrement sur le plan mondial pour les protocoles d’identification de cartes intelligentes conformes à la norme ISO/CEI 24727 favorisera l’amélioration de l’interopérabilité et de la sécurité de cette technologie – désormais indispensable pour identifier les personnes et s’assurer que des services comme les soins de santé, les services bancaires ou de transport soient dispensés à qui de droit. Gouvernements et organismes du secteur privé et du secteur public utilisent également ces cartes intelligentes pour procéder à l’identification des personnes dans des zones sensibles (sécurité d’accès, contrôles à la frontière).

Pour en savoir plus, suivez ce lien.

 

Utilisation facilitée des systèmes ISOFIX grâce à une nouvelle norme ISO

Si vous avez déjà installé un siège enfant à bord d’un véhicule sans avoir la certitude absolue qu’il était correctement arrimé, l’ISO vous donne la réponse. Une nouvelle norme ISO vient d’améliorer le système d’ancrage ISOFIX pour assurer la connexion entre le siège et le véhicule.

Pour en savoir plus, suivez ce lien.

 

 

Autour du monde … Nouvelles des membres du COPOLCO

ARGENTINE

L'IRAM soutient la participation des consommateurs à ses activités

Dans le cadre de sa stratégie permanente visant à promouvoir la participation des consommateurs à ses activités, et avec l’appui du programme de formation pour les pays en développement de l’ISO (ISO/DEVT), l’IRAM a organisé en novembre 2010 un atelier pour 24 participants issus d’organisations et agences de consommateurs, de comités de normalisation et de laboratoires.

L’atelier a utilisé des jeux de rôles pour illustrer et rejouer les discussions au sein des comités techniques et la recherche du consensus. Les participants ont travaillé sur des exemples réels pour pratiquer l’incorporation de la perspective des consommateurs dans l’élaboration d’une norme. L’atelier a également permis d’étudier le processus d’élaboration des normes et la mobilisation des ressources.

L’atelier a développé d’autres efforts d’organisations de consommateurs visant à sensibiliser à l’importance des normes dans la vie quotidienne.

Voici quelques initiatives antérieures :

  • Un premier atelier sur la participation des consommateurs à la normalisation en décembre 2004 (un projet Consumers International)
  • La création du Comité des consommateurs de l’IRAM (octobre 2006)
  • Le lancement du CT 153 PAN-COPOLCO, comité miroir du COPOLCO pour la COPANT (juillet 2008); dont l’IRAM détient le secrétariat
  • Un deuxième atelier régional pour promouvoir la participation des consommateurs à la normalisation (ISO/COPOLCO/DEVCO - novembre 2008).

Participants to the workshop

FIJI

Le Conseil accueille favorablement des initiatives visant à élaborer des normes relatives aux pâtes dentifrices aux Fidji

Un sous-comité sur les pâtes dentifrices, présidé par le CEO du Conseil fidjien des consommateurs, a été constitué à titre de comité de travail du Conseil consultatif des normes du commerce (TSAC) pour élaborer des normes appropriées pour les dentifrices.

Les membres du sous-comité sont des représentants des entités suivantes: Ministère de la santé, Association fidjienne des travailleurs de la santé bucco-dentaire, Association dentaire fidjienne, Direction de la santé bucco-dentaire en milieu scolaire, FRICA, Association fidjienne des épiciers, Services pharmaceutiques de Fidji, Colgate Palmolive, Makans Drugs, Ashabhai & Co. Ltd, RB Patel Group Ltd et Ministère de l’industrie et du commerce - Département des normes du commerce.

Les caries dentaires ont d’importants effets dommageables sur la qualité de vie, la productivité économique, la santé et le développement bucco-dentaires généraux des adultes et des enfants. Si les caries ne sont pas traitées chez l’enfant d’âge préscolaire, elles sont associées à une mauvaise qualité de vie, à un inconfort et à des difficultés d’ingestion des aliments, ce qui peut aboutir à des difficultés à prendre du poids avec l’âge et à un développement cognitif perturbé.

La recherche médicale a montré que la carie dentaire demeure la maladie la plus courante dans le monde et que l’utilisation des pâtes dentifrices au fluor représente la mesure de prévention la plus efficace. L’Enquête nationale 2004 sur la santé bucco-dentaire aux îles Fidji a révélé que l’occurrence des caries dentaires prévaut dans tous les groupes d’âge, avec 88,3% de caries pour la première dentition et 79,3% pour la dentition définitive. Le pourcentage des caries non traitées de la première dentition est alarmant : 85,2%, la moitié environ des sujets de ce groupe d’âge (49,1%) ayant quatre dents abimées ou plus.

Une étude de marché menée par le Département des normes du commerce a montré que six marques de pâtes dentifrices au fluor ou sans fluor sont en vente aux Fidji : Colgate (au fluor), Promise (sans fluor), Smille-Up (au fluor), Recelant (fluor ajouté); Floridien et Darbur (sans fluor). Le prix des dentifrices au fluor va de $1.99 à $5.85, celui des dentifrices sans fluor de $1.99 à $3.49.

Le Conseil est convaincu que des normes relatives aux pâtes dentifrices garantiront que les consommateurs achèteront des dentifrices de qualité pour une meilleure santé bucco-dentaire et débarrasseraient le marché des dentifrices bon marché et de mauvaise qualité.

 

FRANCE

Les produits du commerce équitable « Nord – Nord » arrivent dans les supermarchés

Deux organisations, Alter Eco et Ethiquable, historiquement impliquées dans le commerce équitable « traditionnel » (« Nord-Sud »), vont lancer dans les prochains mois les premiers produits nationaux du commerce équitable issus des exploitations agricoles françaises. Alter Eco offrira des produits labélisés « Agriculture française équitable » et Ethiquable offrira des produits labélisés « Paysans d'Ici ».

Ces deux lignes de produits proviennent de producteurs français plutôt que de pays en développement. Lentilles, müsli (céréales), nectars de fruits, thés ou vins sont des exemples de produits qui seront vendus en supermarché dans des conditions similaires à celles du commerce équitable traditionnel à partir des pays en développement.

Les produits doivent satisfaire aux exigences établies du commerce équitable. Le terme « commerce équitable » est en général réservé au commerce Nord-Sud, mais Ethiquable et Alter Eco visent également des spécifications qui intègrent les grands principes du commerce équitable : la fixation d'un prix minimum garanti supérieur au prix du marché, le versement d'une prime au développement gérée par le groupement de producteurs, la possibilité d’un préfinancement et des contrats couvrant la relation d'affaires sur plusieurs années.

Ces initiatives ont relancé le débat sur la pertinence de l'application des principes du commerce équitable avec les agriculteurs locaux. La demande des consommateurs pour des produits locaux et socialement responsables grandit. Ces initiatives donnent à penser qu'une certaine forme de commerce équitable « Nord-Nord » continuera d’augmenter et qu’il est nécessaire de définir les valeurs et principes associés à ce phénomène.

 

INDONÉSIE

L'Indonésie a adopté nouvelles normes ISO relatives aux jouets, en cours de traduction : SNI ISO 8124-1:2010 (ISO 8124-1:2009, Sécurité des jouets – Partie 1: Aspects de sécurité relatifs aux propriétés mécaniques et physiques), SNI ISO 8124-2:2010 (ISO 8124-2:2007, Sécurité des jouets – Partie 2: Inflammabilité); et SNI ISO 8124-3:1997 (ISO 8124-3:2010 Sécurité des jouets – Partie 3: Migration de certains éléments). Pour prévenir la mauvaise qualité de jouets importés qui pourraient affecter la sécurité des consommateurs, ces normes seront obligatoires. L'Indonésie prépare également d’autres normes relatives aux jouets dans le but de protéger les consommateurs.

L'Indonésie dispose depuis 1999 de la Loi sur la protection des consommateurs (Loi n° 8 / 1999). Législation très générale, elle vise à garantir que de bons produits et services sont offerts aux consommateurs. Dans l'article 8 de la Loi, il est prescrit que « les entrepreneurs ne sont pas autorisés à produire et/ou faire commerce de biens et/ou de services qui (a) ne répondent pas ou ne se conforment pas aux normes requises et aux dispositions légales ». Toutefois, des dispositions se rapportant spécifiquement à la protection des consommateurs, actuellement très limitées, devraient également exister dans les législations sectorielles.

Une enquête sur de récents problèmes des consommateurs révèle que l'Indonésie a besoin de Normes internationales pour:

  • Les conditions contractuelles : les contrats, notamment en matière de produits et services financiers, contiennent souvent des « clauses normalisées » qui sont injustes pour les consommateurs. Des normes spécifiant les clauses interdites dans un contrat peuvent protéger les consommateurs contre les conditions contractuelles abusives.
  • Les pratiques/méthodes de marketing. Récemment, les consommateurs ont été exposés à des pratiques de marketing irresponsables et trompeuses comme l'envoi de textos. Des normes de pratiques marketing, en particulier au moyen des nouveaux médias et les nouvelles technologies, pourraient protéger les consommateurs contre les messages indésirables.

 

THAÏLANDE

Réseau entre les jeunes et les collectivités

Le projet TISI de réseau des jeunes, « Les Chevaliers TIS », a été lancé, invitant les élèves des écoles secondaires du pays à se constituer en réseau pour participer à la promotion des normes auprès de leurs amis, de leurs familles et des membres de la collectivité. Ils sont libres de concevoir leurs initiatives, en collaboration avec leurs professeurs en tant que consultants.

Jusqu'à présent, 26 605 élèves de 117 écoles ont présenté des programmes pour faire connaître les normes et élargir le réseau. En outre, grâce à leurs activités de promotion des normes, ils ont effectivement contribué à sensibiliser le public et à développer la compréhension du sujet. Ils ont été bien accueillis par les collectivités.

En parallèle, les collectivités s’intéressant à améliorer leur qualité de vie grâce aux normes ont également pu bénéficier d'un autre projet qui leur a permis d'élaborer des programmes pour assurer le bien-être de leurs membres. Les organisations administratives locales ont collaboré à ce projet. Elles ont aidé à la mise en place des programmes, en utilisant les normes comme un outil pour répondre aux besoins des collectivités et leur apporter des avantages.

Les deux projets, qui relèvent de processus différents, ont le même objectif. Ils visent à créer des porte-paroles TISI pour promouvoir la connaissance de la normalisation à titre d’outil pour améliorer la sécurité et le bien-être et l’environnement. Grâce à ces ambassadeurs des normes, le réseau de coopération mutuelle se renforcera et sera durable pour tous.

 

ROYAUME-UNI

Les consommateurs célèbrent soixante ans d'engagement auprès de la BSI

En mai, la BSI accueillera les consommateurs du monde entier à Londres pour la 33e réunion plénière de l’ISO/COPOLCO (voir page 1). Le thème de la journée d’étude sera Notre maison de demain – bâtir avec les normes, qui se déclinera en deux sous-thèmes principaux : « l'écologisation de nos maisons » et, malheureusement, un thème d'actualité, « reconstruire les maisons après les catastrophes ». La journée d’étude, la réunion plénière et les événements associés marquent soixante ans d'engagement des consommateurs envers les normes à la BSI.

La toute première réunion du Comité consultatif des femmes (WAC) de la BSI a eu lieu en 1951, le 15 mars – date qui, par coïncidence, est aujourd’hui la Journée mondiale des droits du consommateur. Soixante ans plus tard, les membres bénévoles du Réseau Consommateurs et intérêt public (CPIN) de la BSI, le successeur du WAC, représentent les utilisateurs finals auprès de plus de 100 comités de normalisation couvrant toutes sortes de produits ou de services pour les consommateurs. A travers le Comité consultatif stratégique (CPI), les représentants de haut niveau des organisations de consommateurs et d'autres organismes ayant un intérêt pour les consommateurs fournissent des conseils aux bénévoles et des avis stratégiques à la BSI.

Meeting of the Women's Advisory Committee

En 1951, il apparut bien vite que les normes n’appartenaient plus en propre à l'industrie lourde, mais commençaient à toucher les gens ordinaires – à la maison, au travail et dans les activités de loisir. Au début, les normes pour les vêtements ont représenté un domaine important pour la participation des consommateurs, de la définition de la longueur optimale des gilets à la conception de « knickers » avec élastiques remplaçables.

Dans les années 1960, les consommateurs du Royaume-Uni s'impliquèrent davantage dans les normes pour les appareils domestiques, couvrant la performance et l’amélioration de la sécurité, par exemple les températures de surface des appareils de cuisson. La sécurité des enfants retint une plus grande attention, y compris sur des sujets tels que la largeur entre les barres de lit, les oreillers et housses de matelas perméables, le dimensionnement précis des matelas pour leur adaptation aux lits (pour réduire le risque de suffocation) et la sécurité des trotte-bébés.

Dans les années 1970, de nouveaux produits et nouveaux modes de vie firent naître de nouvelles préoccupations. Des représentants des consommateurs furent désignés pour les normes relatives aux ustensiles de cuisson antiadhésifs, aux duvets, aux équipements jardin et de terrain de jeu, aux jouets électriques et aux alarmes à l'usage des personnes âgées. Les risques posés par les caravanes pour les vacanciers et les résidents permanents entraînèrent la nécessité d’améliorer les normes de construction et de conception, en particulier dans le domaine de la résistance au feu, de la tenue de route et de la sécurité générale. À la suite de la crise pétrolière des années 70, la consommation d'énergie des appareils devint un problème, à la fois pour faciliter le choix des consommateurs et dans le souci de « l'économie nationale » et de préoccupations écologiques plus large.

Dans les années 1980, le boom des nouvelles conceptions d’équipements pour enfants accéléra l'activité des consommateurs, car les normes relatives à ces produits n’étaient pas en phase avec les nouvelles conceptions multi-usages. Un système coordonné de normes fut demandé, pour définir en tout premier lieu des exigences générales pour tous les produits. Le Guide ISO/CEI 50, Principes directeurs pour la sécurité des enfants, fut publié. La législation sur les ceintures de sécurité impliquait des normes pour un transport des enfants qui soit conforme à la loi et sûr. Les sièges pour enfants orientés vers l'arrière remplacèrent la nacelle comme la forme la plus sûre de porte-bébé dans une voiture.

En 1981, la BSI ouvrait son laboratoire de télécommunications à Hemel Hempstead et les représentants des consommateurs dans ce domaine commencèrent à étudier la sécurité des équipements téléphoniques.
L'importance croissante des Normes européennes dans les années 1990 à titre de moyen de satisfaire à la « Nouvelle approche » des Directives européennes entraîna l’essor de tous les domaines de normalisation. La participation des consommateurs dans le domaine des télécommunications augmenta à mesure que la téléphonie mobile et les nouveaux fournisseurs de réseaux ouvraient ce marché. L’essor des paiements électroniques impliqua également une participation des consommateurs, pour s'assurer que ces normes répondaient aux besoins des gens ordinaires. Des enjeux plus vastes apparurent également. La révision de la loi britannique sur la protection des données avait de sérieuses conséquences pour les consommateurs et la recherche d’un meilleur service entraîna leur participation à des normes pour la gestion des réclamations.

Au tournant du millénaire, les travaux ont continué à se développer. Les normes se rapportent aujourd’hui de plus en plus aux services et des travaux sont entrepris aux niveaux européen et international. Pour le Réseau CPIN de la BSI, les grands sujets de préoccupation sont l'accessibilité, la durabilité, la sécurité/vie privée, les services et, bien entendu, la sécurité. Le Réseau dispose maintenant de plusieurs publications décrivant les normes qui comptent pour les consommateurs et il organise des manifestations régulières pour débattre de sujets qui préoccupent les consommateurs : voir www.bsigroup.com/consumers .

 

 

Le saviez-vous…?

Saviez-vous qu’une nouvelle page Web très utile est disponible ? Voir « Impliquer les consommateurs » dans la section d’ISO Online consacrée aux ressources pour les consommateurs.

Pour en savoir plus, suivez ce lien.


 

Pour en savoir plus...

Rendez-nous visite à la consumer section du site Web de l’ISO, ISO Online, www.iso.org. Consultez: « Ressources pour ….. Consommateurs ».

Le membre de l’ISO dans votre pays est-il membre du COPOLCO? Dans la négative, encouragez cet organisme national de normalisation à rejoindre le COPOLCO !

Pour la liste complète des membres de l’ISO, voir http://www.iso.org/iso/about/iso_membres.htm.

Votre organisation est-elle membre de Consumers International? Découvrez CI à www.consumersinternational.org.

Questions …? Commentaires… ? Nouvelles à partager…? Demandes d’abonnement …..? Nous sommes à l’écoute ! Contactez-nous à copolco@iso.org
 

ConsomActu de l’ISO est un service gratuit du Secrétariat du Comité de l’ISO pour la politique en matière de consommation (ISO/COPOLCO).
Rédactrice : Mme Dana Kissinger-Matray, Secrétaire de l’ISO/COPOLCO.

ConsomActu de l’ISO exprime sa reconnaissance aux services Marketing, communication et information du Secrétariat central de l’ISO pour leurs contributions.
 
 

ISO - Organisaiton internationale de normalisation -- 1 ch. de la Voie-Creuse -- CH-1211
Genève 20 -- Suisse
Tél.: +41 22 749 01 11 -- Fax: +41 22 749 01 55
E-mail central@iso.org
Web www.iso.org