Accueil

Qui élabore les normes ISO?

Les normes ISO sont élaborées par des groupes d’experts au sein de comités techniques (TC). Ces TC rassemblent des représentants de l’industrie, des ONG, des gouvernements et d’autres parties prenantes qui sont proposés par les membres de l’ISO. Chaque TC se consacre à une question spécifique: il y a un TC pour les filetages, un TC pour la technologie maritime, un TC pour les denrées alimentaires et bien d’autres encore.

L’ISO compte plus de 250 comités techniques. Vous trouverez toutes les informations concernant les comités techniques et, pour chacun, les coordonnées de leur secrétariat et de leur président dans la liste des comités techniques.

Consultez la liste des comités techniques pour vous faire une idée des sujets ou secteurs couverts par les travaux techniques de l’ISO.

Un membre à part entière (comité membre) de l’ISO peut prendre part aux travaux d’un TC en qualité de membre participant – dit membre (P) – ou de membre observateur – dit membre (O). Les membres (P) participent activement aux travaux et sont tenus d'exprimer leur position sur toutes les questions soumises au vote au sein du comité technique. Les membres (O) suivent l'avancée des travaux en qualité d'observateurs mais ne peuvent faire d'observations concernant le processus d'élaboration ; ils n'ont pas non plus le droit de voter. Les membres correspondants peuvent devenir membres (O) d'un TC.

Pour savoir à quels travaux techniques un membre participe, il suffit de chercher son nom dans la liste des membres.

Bureau de gestion technique

Tous les travaux techniques de l'ISO, y compris les TC, sont placés sous la direction générale du Bureau de gestion technique (TMB). Cet organe a pour mission notamment : la création des TC, la nomination des présidents de TC et la surveillance de la progression des travaux techniques. Le Bureau de gestion technique relève du Conseil de l’ISO.

Veiller à ce que chacun soit entendu

Pays en développement

Plus de trois membres de l'ISO sur quatre viennent d'un pays en développement. Les connaissances et l'expertise que reflètent les Normes internationales aident les pays en développement à valoriser leur potentiel, et participer aux travaux de normalisation leur donne la garantie que leurs besoins seront pris en compte. L'ISO appuie la participation des pays en développement aux activités de normalisation par l'intermédiaire de son Comité pour les questions relatives aux pays en développement (DEVCO).

Lisez la section L'ISO et les pays en développement.

Le jumelage est l'un des moyens utilisés par l'ISO pour soutenir la participation des membres de pays en développement. Un jumelage implique la collaboration de membres en vue de renforcer les capacités d'un pays en développement. Pour en savoir plus, n'hésitez pas à lire Guidance on Twinning (PDF en anglais) ou prendre contact avec le Bureau de gestion technique à l'adresse tmb@iso.org.


Vidéo: L'ISO et les pays en développement

Consommateurs

L'avis des consommateurs doit également être pris en compte lors de l'élaboration des normes. Les normes définissent souvent les caractéristiques des produits. En jouant un rôle actif dans l'élaboration de normes, les consommateurs ont plus de chances d'influer sur ces caractéristiques pour qu'elles répondent mieux à leurs besoins.Il en résulte une situation gagnant-gagnant entre le consommateur et le producteur ou le prestataire de service.

Les consommateurs ont leur mot à dire dans l'élaboration des Normes internationales de l'ISO : dans les comités techniques, leur position est défendue par l'ONG Consumers International ainsi que par les représentants des membres nationaux. L'ISO s'appuie également sur son Comité pour la politique en matière de consommation (COPOLCO), qui définit les orientations politiques de l'ISO pour favoriser la participation des consommateurs.


Ce que les normes ISO font pour vous